Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen, un Coeur Rebelle de Catherine Rihoit

Pin it!

Jane Austen, un coeur rebelle, Catherine rihoit, écriture, biographieTitre : Jane Austen, un Coeur Rebelle

Auteur : Catherine Rihoit

Langue : Français

Genre : Biographie Romancée

Note : 2/5

 

   Cela fait des mois maintenant que cet ouvrage traîne sur ma table de chevet sans que j'arrive à le terminer. J'ai d'abord peiné sur les 150 premières pages, avant de décider de faire une pause pour finalement ne jamais réussir à y revenir. Je crois donc qu'il est temps de faire quelque chose que je ne fais pourtant jamais, abandonner.

   Pourtant, dans la préface, j'ai beaucoup aimé les mots de Catherine Rihoit, me suis sentie des affinités avec elle et sa façon de voir notre chère Jane Austen, j'ai même commencé à noter une ou deux citations et je pensais que c'était plutôt bien parti. En même temps, la couverture elle-même aurait déjà dû m'alerter puisque le fait qu'il s'agisse ou non de Jane Austen sur ce portrait fait toujours polémique. Mais le problème principal de ce livre est son positionnement. Il ne s'agit ni d'un roman, ni d'une biographie à proprement parlé et le résultat est raté sur les deux tableaux. 

   Si j'essaie de prendre cela comme un roman, alors je trouve le récit décousu et sans grand intérêt (bon, d'accord, je n'ai pas tenu jusqu'à l'amoureux mystérieux). Ça part dans tous les sens, avec flashback et digressions, et on ne s'attache même pas à l'héroïne à laquelle je suis pourtant d'ores et déjà dévouée.

   Si je décide de lire cela comme une biographie, c'est bien pire. L'auteur prend des partis pris très tranchés sur les évènements et les caractères des personnages, énonce des suppositions ou des inventions comme s'il s'agissait de vérités et pourrait laisser croire à un lecteur non averti qu'il s'agit bien de cela puisqu'il n'est précisé nul part que ce n'est pas le cas. Que ces partis pris aillent en plus à l'encontre de ce que je pense moi-même de Jane Austen, de sa vie et de sa famille n'a sûrement pas arrangé les choses, je veux bien l'admettre mais honnêtement, lire une biographie romancée d'un auteur que l'on admire pour la voir baisser dans son estime, je ne suis pas sûre que cela ait un quelconque intérêt.

   Enfin, quelques mots sur l'écriture elle-même qui, si elle est belle et poétique, ne m'a aidée à aucun moment à m'ancrer dans le récit, bien au contraire.

   Je ne fais pas cette critique de gaité de coeur mais j'ai toujours été honnête sur mes ressentis et je n'ai pas l'intention de changer aujourd'hui. Je rappelle néanmoins qu'il ne s'agit que de mon avis et qu'il n'engage que moi. Je serais d'ailleurs curieuse de connaître celui de ceux et celles qui l'auront lu également.

 

Et si vous voulez ajouter "Jane Austen, un Coeur Rebelle" à votre PAL, c'est par ici.

Commentaires

  • Pas lu mais vu que j'ai adoré la biographie non romancée de David Cecil, ce que tu dis ici ne m'incitera guère à m'y pencher. D'une manière générale, je n'aime pas trop quand une bio n'est pas appuyée sur une étude sérieuse ou alors il faut l'indiquer clairement… et donc ne rien en attendre ensuite ;)

  • Là on est un peu trop dans le flou effectivement même si je ne dis pas qu'elle ne s'appuie pas sur des recherches approfondies.

  • Ah... je comprends ton ressenti même si pour ma part j'ai aimé ce livre, à part les nombreuses répétitions du fait des allers-retours trop nombreux dans le temps etc. La forme n'était pas évidente. Mais ce qui m'interpelle dans ta chronique, c'est quand tu dis que les partis pris de l'autrice vont à l'encontre de ce que tu penses toi de Jane Austen. Cela m'intéresserais énormément de savoir les différences justement entre comment tu perçois Jane Austen par rapport à Rihoit, si tu veux bien.

  • Ma lecture remonte un peu du coup, et je n'ai lu que les 150 premières pages donc il faudrait que je me replonge dedans pour être bien précise et pertinente, mais la façon dont elle décrit la relation entre les soeurs déjà ne m'a pas plue. Jane Austen elle-même n'est pas très sympathique. J'ai l'impression que l'auteur trouvait toujours de la mesquinerie, là où il y avait sûrement plutôt beaucoup d'amour.
    Tout le passage autour de son frère qui a été placé m'a pas mal agacé également. Je trouve que dans ce cas particulier, on voit bien qu'elle analyse les relations en fonction des codes et de moeurs d'aujourd'hui, alors que c'était très différent à l'époque. De plus, elle affirme qu'ils se sont débarrassés de lui et qu'ils ne l'ont jamais revu. D'abord, ce n'est pas certain du tout et il semblerait même que Jane Austen ait appris des rudiments de la langue des signes pour pouvoir communiquer avec son frère. Bref, je la trouve dans la critique mais ce qui me gêne plus que tout c'est que beaucoup de lecteurs vont penser que ce qu'elle affirme est vrai.

  • Désolée Alice, ma réponse à la tienne, s'est mise sous le commentaire de Lisa... hé hé !

  • Je voulais écrire de lilas.... Décidément !

  • Looool ! Tu es toute excusée, je n'ai pas eu autant de commentaires depuis deux ou trois ans :'D

  • Oui, je me souviens bien de ces partis pris dont tu parles et c'est vrai que cela sonne un peu trop comme un jugement alors que l'on ne sait pas toute l'histoire et qu'on ne peut pas comparer avec aujourd'hui. Je peux te dire que par la suite la mère de Jane et Cassandra en prennent aussi pour leur grade. C'est vrai que lorsque l'on ne s'y connait pas suffisamment, c'est difficile, voire impossible, de faire la part des choses. Peut-être que Rihoit a perçu certaines choses justes mais s'est trop éloignée des certitudes avérées au sujet de Jane Austen pour donner un éclairage imprégné d'une évolution relative à notre époque et non ce celle de Jane Austen. Que j'aimerais lire de vraies recherches sérieuses et poussées d'experts de Jane Austen traduites en français !

  • Désolée Lilas, je répondais au commentaire d'Alice !

  • Je me doutais que tout le monde en prendrait pour son grade, j'ai bien fait d'arrêter avant. Après, qu'elle interprète à sa sauce, pas de problème mais il ne faut pas présenter cela comme des certitudes. Est-ce que tu as lu la bio de David Cecil ??

  • Oui, j'ai lu la bio de david cecil mais je ne la possède pas ! Du coup, je ne me souviens pas frocément de tout ce j'y ai lu.

  • Désolée !!!! Il y a aussi plein de très bons commentaires tu sais, tu pourrais adorer, qui sait ?

Écrire un commentaire

Optionnel