Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen is my Wonderland

  • Orgueil, Préjugés et Sortilèges

    Pin it!

    orgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateur   Il s'agit d'un moyen métrage, produit par des passionnés grâce, notamment, à un financement Ulule, et où l'univers de Jane Austen (et plus particulièrement d'Orgueil et Préjugés) rencontre celui d'Harry Potter. 

       Je voudrais commencer par dire que je suis très admirative du travail fourni par toute l'équipe et de la ténacité dont il a dû falloir faire preuve pour mener à bien ce projet, comme ils le disent eux-mêmes sur leur page Facebook, le film aura nécessité 3 ans de travail, 9000 euros et 150 bénévoles, mais surtout beaucoup de passion, de doutes, de nuits trop courtes, d'échanges et de boutons en tissu. J'avais donc très envie de leur faire une petite place parmi les adaptations austeniennes, parce qu'ilsorgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateur l'ont méritée mais c'est en même temps assez difficile de 'critiquer' des amateurs, les critères étant forcément légèrement différents. J'espère donc que les lecteurs du blog y trouveront un intérêt et que les porteurs de ce projet ne m'en voudront pas de ma franchise, et je le rappelle plus que jamais, mes avis n'engagent que moi.

       Tout d'abord, nous sommes plus dans l'univers magique du petit sorcier à lunettes que dans celui de Jane Austen mais comme j'aime beaucoup les deux, ça ne me dérange pas et je trouve d'ailleurs que l'idée de départ est géniale. Il y a de très belles images et je suis soufflée par les effets spéciaux qui sont sans conteste le gros point fort du film ! D'ailleurs, techniquement parlant, on est vraiment pas mal !

       Côté scénario, il m'a semblé à la fin que l'on en était en fait qu'au tout début de l'histoire mais orgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateurj'imagine qu'il est compliqué de choisir ce que l'on peut faire entrer dans le temps imparti par le format. Les décors et les costumes sont également plaisants mais pour ce qui est du jeu d'acteur, c'est plus délicat. Certains sont très justes dans leurs rôles, il faut le souligner, mais j'ai été gênée par le côté plus théâtral et poussif de certains autres malheureusement.

       Voilà, vous savez tout de mes petits bémols mais aussi des bonnes surprises et il ne vous reste plus qu'à le regarder pour vous faire votre propre opinion...

     

    Crédit Photo : Orgueil, Préjugés et Sortilèges

  • A Truth Universallly Aknowledged by 33 Great Writers

    Pin it!

    a truth universally acknowledged,33 great writers on why we read jane austen,jane austen,jane austen france,susannah carson,harold bloom,sir walter scott,george eliot,anthony trollope,virginia woolfTitre : A Truth Universally Acknowledged 

    Auteur : Susannah Carson (éditrice)

    Langue : Anglais

    Genre : Étude et critiques des oeuvres de Jane Austen

    Note : 3/5

     

       Ce livre rassemble des essais et des avis assez courts sur l'oeuvre de Jane Austen, écrits par des auteurs plus ou moins célèbres.

       À la base, je suis un peu réfractaire à la critique d'oeuvre, cette pratique qui consiste à dire à la place de l'auteur ce qu'elle aurait réellement voulu dire et à lui attribuer des intentions sans certitude aucune. D'un autre côté, débattre des possibles, découvrir de nouvelles visions, explorer des théories différentes peut être passionnant. Tout dépend de la façon dont sont amenées les choses en fait.

       Du coup, sans surprise, tout au long de cet ouvrage, mon avis n'a cessé de fluctuer. Pour commencer, je m'attendais à ce que ce livre rassemble des textes écrits spécialement pour l'occasion mais en fait, il intègre aussi bien l'avis de Virginia Woolf ou de W. Somerset Maugham que celui d'auteurs contemporains, sans aucune présentation ou explication spécifique. J'ai donc trouvé cela un peu brouillon et sans réelle cohérence. De plus, je m'attendais à me retrouver en terrain ami, au milieu de janéites convaincue, quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir que tous les textes ne faisaient pas l'éloge de Jane Austen.

       Les idées de certains auteurs sont vraiment interessantes, mais je me suis arrachée les cheveux plus d'une fois sur celles de certains autres. J'ai adoré par exemple les explications de C.S Lewis et Louis Auchincloss qui m'ont permis de voir Mansfield Park et son héroïne différemment et m'ont même donné envie de le relire, avec un oeil nouveau. Je ne peux que conseiller vivement l'essai de John Wiltshire qui nous explique à quel point Jane Austen n'est pas "romantique". En revanche, quand je lis que Catherine et Tilney ne peuvent pas être heureux ensemble, que nous n'aimerions pas dîner avec la plupart des couples austeniens parce qu'ils sont barbants ou encore que le Colonel Brandon est insipide et que personne ne peut l'aimer, forcément, je commence à m'énerver.

       Enfin, d'une manière générale, je suis également peinée de dire que j'ai trouvé la plupart des auteurs masculins très condescendants. Heureusement, d'autres venaient toujours me mettre un peu de baume au coeur en hurlant leur amour pour Jane Austen. 

     

    Si vous voulez ajouter "A Truth Universally Acknowledged" à votre PAL, c'est par ici

  • Mr Darcy's Secret de Jane Odiwe

    Pin it!

    mr Darcy's secret, Jane odiwe, Jane Austen, darcy, orgueil et préjugés, austenerie, Jane Austen franceTitre : Mr Darcy's Secret

    Auteur : Jane Odiwe

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Sequel/Suite

    Note : 3/5

     

       Ce qui se cache derrière ce titre n'est autre qu'une nouvelle suite à notre roman chéri, Orgueil et Préjugés. Nous y retrouvons donc Lizzy et Darcy fraîchement mariés, et tout ce que cela implique en terme de nouvelles responsabilités et de nouvelles rencontres pour la jeune femme. Alors, lorsqu'elle se trouve face aux rumeurs et à la mesquinerie, Elizabeth ne sait plus très bien à qui elle peut faire confiance...

      Et c'est là que réside le premier souci de cet ouvrage puisque la réponse aurait du être évidement : à son mari. Non seulement, je n'ai pas cru une seule seconde à ce fameux secret mais en plus, devoir envisager qu'au début de leur mariage, le jeune couple n'est pas capable de se parler ouvertement et de se faire confiance, ce n'est vraiment pas comme ça que j'imaginais les Darcy personnellement.

       Malgré tout, j'étais prête à leur accorder le bénéficie du doute, l'auteur rappelant à quel point l'héroïne connaît peu son mari finalement. J'étais charmée par le cadre, ravie de retrouver les personnages et mon niveau d'anglais ne me permet pas de m'attarder sur le style, ce qui est sûrement à l'avantage de ce genre de romans. J'avais, de plus, déjà lu deux livres du même auteur, Willoughby's Return et Mr Darcy' Christmas, que je n'avais pas trouvés désagréables, je décidais donc de ne pas trop écouter la petite voix qui m'intimait que ce Darcy-là n'avait pas du tout évolué et que celui de Jane Austen ne se serait jamais conduit comme cela avec sa soeur, surtout après son mariage avec la pétillante Miss Bennet. Moyennant quoi, je dois dire que j'ai apprécié environ 70% de ma lecture.

       Jusqu'à l'évènement fatal... Et alors, attention spoiler, Georgiana s'enfuit. Encore. Quelle déception !  Qu'elle ait pu l'envisager très jeune, sous une mauvaise influence, se comprend mais que sachant à quel point elle le regrette, elle soit capable de réitérer, plus âgée et plus sage de quelques années, après un comportement des plus absurdes tout au long du roman d'ailleurs, est tout bonnement invraisemblable. Ce n'était certes pas l'austenerie de l'année mais ce livre aurait pu rester dans ma mémoire comme une lecture agréable si les 50 dernières pages n'avaient pas été une accumulation d'absurdités et de ridicule consommé.

     

    Et si vous voulez ajouter "Mr Darcy's Secret" à votre PAL, c'est par ici

  • Modern Persuasion 2020

    Pin it!

    modern persuasion, persuasion, adaptation, Jane Austen, amoureux pour toujours,    Ce téléfilm, adaptation moderne de Persuasion, est passé sur la six au cours d'un après-midi quelconque, sous le titre Amoureux pour Toujours, ce qui devrait déjà vous donner quelques indications quant à son contenu. Quoi qu'il en soit, personnellement, je suis plutôt bon public de ce genre de propositions, tout simplement parce que c'est divertissant et que cela n'a pas la prétention d'être autre chose.

       Pour ce qui est du casting, nous avons Alicia Witt, une jolie rousse  déjà croisée dans différentes série et Shane McRae dans le rôle du Capitaine Wentworth qui, honnêtement, n'est pas pour me déplaire. Les personnages secondaires sont également interessants, amusants et pas toujours inconnus.modern persuasion,persuasion,adaptation,jane austen,amoureux pour toujours

       Pour ce qui est de l'adaptation de l'histoire, elle fonctionne plutôt bien. Elle prend bien sûr pas mal de libertés, l'héroïne évolue d'ailleurs dans un environnement beaucoup moins malsain que celui du roman, mais il y a suffisamment de points d'ancrages significatifs pour que l'on s'y retrouve, avec une mise en abime en prime. Et même si Wren (Anne) se ridiculise un peu lors des retrouvailles, il est ensuite rapidement et clairement établi que c'est une femme intelligente et très compétente et j'ai apprécié cet aspect.

       Pourtant, malgré ces points positifs, et mon esprit ouvert, j'ai été déçue par la romance. Tout manque de subtilité, même pour un téléfilm de l'après-midi. On ne ressent pas vraiment l'intensité des sentiments des héros, à part la gêne peut-être, et on cherche sans les trouver, la tension, les jeux de regards... Même la scène finale ne m'a pas vraiment mis des étoiles dans les yeux alors qu'un homme sexy qui connaît par coeur la lettre du Capitaine Wentworth, ça devrait être la perfection, non ?

       Enfin, je ne peux pas terminer sans parler des tenues de l'héroïne qui sont d'une ringardise consommée. J'ai eu espoir un temps qu'il s'agisse de l'embellir par la suite, comme la beauté d'Anne renaît dans le roman au fil des pages. D'ailleurs, quand elle perd sa valise et que son assistante la 'relooke', j'ai cru voir ma patience récompensée pour un résultat qui n'en était que pire ! Damnation !

       En conclusion, ça se laisse regarder bien sûr, mais j'espérais quand même un petit peu mieux...