Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen is my Wonderland

  • Jane Austen et les Traductions Françaises

    Pin it!

    Jane Austen, Jane Austen france, traductions, traductions française, maison d'édition, Isabelle de montolieu   Après avoir fait cette indispensable mise au point sur Facebook, je me dis qu'il est quand même très important d'en laisser une trace, le sujet est trop important, c'est pourquoi j'ai décidé d'en faire également un article ici.

       Nous allons donc parler traduction. Pour résumer, si vous avez lu Jane Austen, dans une traduction antérieure à 1970, vous n'avez jamais lu Jane Austen. Bon je dramatise mais... On me pose régulièrement la question de la traduction à choisir pour lire Jane Austen. Longtemps, je me suis contentée de répondre que je n'étais pas une experte dans ce domaine mais petit à petit je me suis renseignée, j'ai découvert des choses qui m'ont horrifiée et en préparant cet article, je me suis rendue compte que ce n'était que la partie émergée de l'iceberg.Jane Austen, Jane Austen france, traductions, traductions française, maison d'édition, Isabelle de montolieu

       Les premières traductions de Jane Austen en français arrivent très rapidement après sa publication anglaise mais à l'époque, la fidélité à l'oeuvre, c'était pas trop leur truc. Pour commencer, des passages entiers ne sont pas traduits, l'histoire est tronquée, mais il y a pire... Prenons deux cas particuliers.

       Mme de Montolieu. Elle a "traduit" Raisons et Sentiments en 1815 et Persuasion en 1821. Il serait plus juste de dire qu'elle les a adaptés en fait, réécrits, d'ailleurs, seul son nom à elle apparait sur la couverture des livres. Wikipédia le dit très bien donc je les cite : "Mme de Montolieu, à l'imagination romantique et au style plein d'emphase et de sentimentalité, décide d'« enrichir » pour son public la trop sobre élégance du style de Jane Austen. Ainsi, elle « traduit librement » Sense and Sensibility, n'hésitant pas à ajouter des détails de son cru et à réécrire le dénouement. Raison et Sensibilité, ou les Deux Manières d'Aimer Jane Austen, Jane Austen france, traductions, traductions française, maison d'édition, Isabelle de montolieuest un roman rempli de bons sentiments d'où sont gommés l'humour et l'ironie de l'œuvre originale. Isabelle de Montolieu traduit tout aussi librement Persuasion et ajoute, à son habitude, des éléments romanesques et de la sentimentalité." Je sens que vous commencez à comprendre l'étendue du problème.

       Henri Villemain traduit Mansfield Park en 1816. "Le roman est drastiquement raccourcie et le style de Jane Austen est très altéré, voire censuré."

       Alors, je sais, vous vous dites que c'est absolument scandaleux mais que tout cela remonte à deux siècles en arrière. Et c'est là que le pire arrive, et je vous présente toutes mes excuses de mettre fin à vos illusions mais ces traductions sont toujours utilisées aujourd'hui par de différents éditeurs. Et après on s'étonne que Jane Austen passe pour écrire des romances à l'eau de rose... Là où ça se complique encore, c'est que si vous ouvrez votre exemplaire d'Orgueil et Préjugés, je suis prête à parier que vous aurez beaucoup de mal à trouver l'année de la traduction... Je parie également qu'aucune mention ne vous avertira que le texte n'est pas véritablement une version intégrale... Alors comment savoir ? Vous pouvez déjà fuir si vous voyez inscrit Isabelle de Montolieu ouJane Austen, Jane Austen france, traductions, traductions française, maison d'édition, Isabelle de montolieu Henri Villemain, là, où est même pas dans du Jane Austen donc vraiment par pitié, ne les lisez pas. Sachez également que la traduction d'Orgueil et Préjugés de Leconte et Pressoir, tronque des paragraphes entiers, comme celle de Félix Fénéon pour Northanger Abbey ou Pierre de Puligua pour Emma. Après, bien sûr, certains éditeurs utilisent d'anciennes traductions (autres que celles que je viens de citer) mais les complètent et/ou les retravaillent. Difficile alors de dire quelle en est la qualité. De même, je n'ai pas lu et encore moins comparé toutes les traductions récentes, je ne peux donc pas véritablement en juger la qualité mais ces dernières années, la fidélité à l'oeuvre à quand même pris de l'importance. Et si vous cherchez encore quel exemplaire acheter, vous trouverez quelques pistes dans les illustrations de cet article...

       Voilà, et si un éditeur a envie de nous expliquer ses choix, ou pense que je me trompe, je serais vraiment ravie d'en discuter et il peut répondre en commentaire bien sûr.

  • Dans la Cuisine et le Jardin de Jane Austen

    Pin it!

    in the garden with Jane Austen, tea with Jane Austen, Kim Wilson, Jane Austen, Jane Austen France, traditions anglaises, tea time, jardins anglaisTitre : Tea With Jane Austen

    Auteur : Kim Wilson

    Langue : Anglais

    Genre : Vie et traditions autour de Jane Austen

    Note : 4/5

     

    Titre : In the Garden With Jane Austenin the garden with Jane Austen, tea with Jane Austen, Kim Wilson, Jane Austen, Jane Austen France, traditions anglaises, tea time, jardins anglais

    Auteur : Kim Wilson

    Langue : Anglais

    Genre : Vie et traditions autour de Jane Austen

    Note : 3,5/5

     

       Ces deux livres sont du même auteur, reprennent à peu près la même formule et mon avis ne diffère pas tellement de l'un à l'autre, j'ai donc décidé de vous épargner deux chroniques différentes.

       J'ai quand même eu une petite préférence pour le premier, pourtant je suis plutôt jardins anglais que thé mais peut-être que cela vient essentiellement de l'ordre dans lequel je les ai lus. Il y a au sein de chaque ouvrage, quelques répétitions, mais également d'un livre à l'autre. Du coup, je suppose qu'au bout d'un moment, j'ai commencé à me lasser. Celui sur les jardins est écrit plus petit, c'est un détail mais cela joue tout de même sur le confort de lecture et manque cruellement de structure. Les informations sont un peu toutes mélangées, un peu fouillis, comme se doit de l'être un jardin anglais finalement, non ?

       En dehors de ces petits bémols, ce sont deux ouvrages magnifiques, avec de sublimes illustrations, qui se lisent rapidement et qui fourmillent réellement d'anecdotes et d'informations très interessantes sur les traditions de l'époque, les petites choses de la vie de tous les jours :

       Saviez-vous que Jane achetait son thé chez  Richard Twinings, à Londres, que les Austen dînaient entre quinze et dix-sept heures, que Mrs Austen aimait jardiner et que le Syringa était l'un des arbustes favoris de Jane Austen ?

       En prime, vous trouverez pléthore de recettes à tester dans l'un et de conseils de jardinage dans l'autre. Mais si vous voulez un résumé du premier, je vous le livre en exclusivité : rien, absolument rien, n'empêchera jamais un anglais de déguster une bonne tasse de thé dans quelques circonstances que ce soit.

     

    in the garden with jane austen,tea with jane austen,kim wilson,jane austen,jane austen france,traditions anglaises,tea time,jardins anglaisTitre : The Jane Austen Cookbook

    Auteur : Maggie Black & Deirdre le Faye

    Langue : Anglais

    Genre : Vie et Traditions autour de Jane Austen

    Note : 2,5/5

     

       Quelques mot encore pour cet ouvrage qui nous présente des recettes que Jane Austen a certainement eu l'occasion de goûter, certaines étant même extraites du cahier de Martha Lloyd, qui vécu avec Jane. Deirdre le Faye est une très grande spécialiste de notre auteur favori et je n'ai aucun doute sur la qualité des recherches effectuées, sur l'authenticité des recettes ou encore sur le travail de transpositions. 

       Pour autant, je n'ai pas vraiment apprécié cet ouvrage. Il comporte très peu d'illustrations, les textes ne m'ont pas parue passionnants (sûrement parce que je l'ai lu juste après les deux autres et que c'est assez redondant) mais surtout, lorsqu'on en arrive aux recettes, c'est très confus. Je ne savais jamais qui parlait, l'auteur du livre, celui des recettes ?

       Enfin, je n'ai pas testé les recettes mais lire un livre en anglais est déjà un challenge qui demande beaucoup d'attention, comme la réalisation minutieuse d'une recette d'ailleurs, alors combiner les deux... En bref, si je ne devais vous en conseiller qu'un, ce serait sans hésiter Tea with Jane Austen.

     

    Et si vous voulez ajouter "Tea with Jane Austen" à votre PAL, c'est par ici

    et "In the Garden with Jane Austen", c'est par là

    enfin, pour ajouter "The Jane Austen Cookbook" à votre bibliothèque", suivez ce lien...

  • Le Moine de Matthew G. Lewis

    Pin it!

    le moine,matthew g. lewis,northanger abbey,les lectures de catherine morland,roman gothique,jane austenTitre : Le Moine

    Auteur : Matthew G. Lewis

    Langue: Français

    Note: 4/5

     

       Tout comme les Mystères d'Udolphe, le Moine ne peut pas vous être totalement inconnu si vous avec suivi de près les aventures de la jeune Catherine Morland dans Northanger Abbey. En effet, il est un de ses livres de chevet avec lequel elle aime s'effrayer et imaginer le pire.

       Antonia vient à Madrid avec sa mère pour implorer la pitié d'un parent mais en lieu et place de la protection qu'elle espérait, elle va se heurter à la convoitise et la malveillance des hommes alors qu'Agnès, enfermée au couvent, désespère de sa situation et de revoir un jour celui pour lequel son coeur bat...

       Voilà pour les grandes lignes de l'histoire. Il s'agit du roman gothique dans toute sa splendeur, dépeignant des jeunes femmes innocentes et des jeunes hommes héroïques prêts à tout sacrifier les uns pour les autres après avoir échangé un regard et quelques mots seulement... Bien évidemment, ils sont poursuivi par le malheur et la malchance sont une forme des plus diaboliques et qui se résume le plus souvent ici à la luxure de certains personnages.

       La construction est également particulière puisque l'on suit successivement différentes intrigues en revenant en arrière dans le temps à chaque fois. L'époque permet également à l'auteur de brosser un tableau de la femme qui, je l'espère, ne serait plus possible aujourd'hui et le clergé en prend également largement pour son grade !

       Je ne peux pas dire que j'ai moi-même frissonné de terreur durant ma lecture mais je peux imaginer tout l'impact que ce livre a pu avoir à son époque et l'impression qu'il a pu faire sur des jeunes femmes naïves ne connaissant pas encore grand chose de la vie. Je suis d'ailleurs très étonnée qu'elles aient eu accès à ce genre de littérature, où certaines scènes sont tout de même très explicites, où le sexe tient une si grande part et où l'on côtoie viol, meurtre, inceste et autre sujet du même genre. En comparaison, le recul que Jane Austen peut avoir par rapport à ce genre de littérature, qu'elle parodie dans son Northanger Abbey et dont elle se moque gentiment, nous montre une nouvelle fois sa connaissance pointue de la nature humaine, son intelligence et même, j'oserais dire, une clairvoyance que l'on peut trouver assez étonnante pour une jeune femme de cette époque, fille de pasteur célibataire.

        Quoi qu'il en soit, j'ai véritablement apprécié ma lecture de ce roman, malgré l'indulgence un peu trop marquée de l'auteur pour son personnage masculin principal à qui il trouve longtemps des excuses, et je vous conseille de tenter au moins une fois la lecture d'un roman gothique même si je crois qu'aujourd'hui leur effet est inverse de celui voulu au départ, et qu'ils portent plus à faire sourire qu'à effrayer le lecteur.

     

    Et si vous voulez ajouter "Le Moine" à votre PAL, c'est par ici

  • Celebrating Pride and Prejudice

    Pin it!

       À l'occasion des 200 ans d'Orgueil et Préjugés, de nombreux livres sont sortis dont deux au titre étrangement similaire. N'ayant résisté ni à l'un, ni à l'autre, j'ai décidé de les chroniquer ensemble, avec seulement six ans de retard...

     

    Celebrating pride and prejudice, orgueil et préjugés, Jane Austen, Jane Austen france, pride and prejudice, darcy, hazel jones, Maggie lane, susannah FullertonTitre : Celebrating Pride and Prejudice

    Auteur : Hazel Jones & Maggie Lane

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Étude de l'Oeuvre

    Note : 4,5/5

     

       Il s'agit d'un petit ouvrage d'une soixantaine de pages auquel il est assez difficile de résister étant donné que Colin Firth orne sa couverture. Il a été écrit par deux grandes spécialistes de Jane Austen, il n'y a donc aucun doute possible sur la qualité du contenu. On nous présente les différents aspects de l'oeuvre, les conditions de son écriture, sa vie depuis sa première parution, sa place à notre époque... C'est certes succinct mais l'essentiel est dit et si vous connaissez encore peu son histoire, cela peut être très instructif.

       Et je dois dire que j'ai jubilé à plusieurs reprises en me découvrant du même avis que ces grandes expertes sur différents sujets. Tout d'abord, en ce qui concerne Pride and Prejudice 2005 et là, je sais que je vais encore faire grincer des dents, mais les auteurs résument bien ici les incohérences et les parties pris de cette adaptation en revenant, par exemple, sur la tenue constamment négligée de Lizzy ou le cochon dans la maison, dont les janéites ont déjà beaucoup débattues...

       L'autre passage que j'ai trouvé particulièrement intéressant parle de tension sexuelle. Dans les livres de Jane Austen, pas un baiser n'est évoqué et pourtant, Darcy nous fait toutes vibrer, c'est indéniable. Je suis toujours horripilée par toutes ses austeneries modernes qui ne peuvent s'empêcher d'ajouter des scènes de sexe ce qui, pour moi, revient à céder à la facilité lorsqu'on n'a pas la force de Jane Austen pour tout suggérer sans ne jamais rien dire. Pour autant, je n'avais jamais mis le doigt sur la scène qui concentre toute cette tension et j'ai trouvé l'explication des auteurs tout à fait éclairante. Mais je ne vous en dis pas plus, lisez-le...

     

    Celebrating pride and prejudice, orgueil et préjugés, Jane Austen, Jane Austen france, pride and prejudice, darcy, hazel jones, Maggie lane, susannah FullertonTitre : Celebrating Pride and Prejudice

    Auteur : Susannah Fullerton

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Étude de l'oeuvre

    Note : 4,5/5

     

       Si j'ai pu dire du précédent qu'il était succinct, celui-ci est tout le contraire. Il s'agit ici d'un ouvrage très approfondi sur Orgueil et Préjugés, son écriture, son contexte, ses adaptations et bien d'autres choses encore. Beaucoup de passages sont passionnants mais d'autres m'ont un peu moins plu comme la décortication mot par mot de l'incipit ou la description sans fin et avec peu de photos des différentes couvertures de l'ouvrage au fil des ans. Je vais dire, comme une enfant, que plus d'images n'auraient certainement pas nui à ce livre.

       Comme pour le travail fourni par Hazel Jones et Maggie Lane, s'il y a une grande partie de faits objectifs, l'avis de l'auteur est également très présent. Je regrette toujours un peu quand la distinction n'est pas faite clairement mais comme, une nouvelle fois, je suis absolument d'accord avec tout ce qu'elle dit, je ne peux pas vraiment m'en plaindre.

       Enfin, nous avons un objet sans conteste plus précieux que le précédent et là encore une couverture très belle, aussi bien avec la jaquette "Peacock", que la version sans qui est très sobre. J'ai d'ailleurs pris plaisir à la photographier pour Instagram et je vous en reparle donc très vite sur mon compte "The Garden in my Mind".

       Voilà, il ne vous reste plus qu'à choisir...

     

    Alors, vous penchez pour "Celebrating Pride and Prejudice" ou pour "Celebrating Pride and Prejudice" ?