Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

19/09/2014

Raison et Sentiments de Joanna Trollope

projet austen,austen project,joanna trollope,raison et sentiments,jane austen,harper collinsTitre: Raison et Sentiments

Auteur: Joanna Trollope

Langue: Anglais ou Français

Roman: Raison et Sentiments

Genre: Réécriture Moderne

Note: 4/5

 

   Devant le succès des austeneries et leur qualité plus ou moins douteuse, l'éditeur anglais Harper Collins a décidé de lancer le Projet Austen. Le principe: demander à six auteurs déjà reconnus par ailleurs d'adapter l'un des romans de Jane Austen à notre époque moderne. Raison et Sentiments, de Joanna Trollope, est le deuxième opus paru en français chez TerraNova, après Northanger Abbey de Val McDermid, dont je vous parle bientôt.

   Que se soit en anglais ou en français, j'avais plutôt eu des échos très négatifs de ce livre et j'avoue que franchement, je ne comprends pas. Surtout après toutes les horreurs que l'on a pu ingurgiter ces derniers temps, telles les cinq cruches Darcy (merci Matilda pour ce titre qui reste dans mon esprit celui du livre maintenant). C'est un livre qui est bien écrit, d'une belle plume et avec respect pour l'oeuvre originale. Rien que ça, c'est une bouffée d'air frais. Mais je suis d'accord, ça ne fait pas tout.

   Et c'est là que se présente le problème principal. Il manque incontestablement quelque chose. Le petit plus. Ce livre a un côté scolaire. Finalement, l'auteur donne l'impression de ne pas avoir trouvé sa voie. Parfois, on a même du mal à se rappeler que l'action se déroule à notre époque, tellement on colle à l'histoire. Je ne sais pas si Joanna Trollope a été paralysé par la peur de dénaturer un chef d'oeuvre ou si le fait que ce soit une commande et non une envie de sa part d'adapter ce roman se ressent, mais c'est vrai que lorsque l'on connait bien l'original, cette lecture n'apporte pas grand chose de plus. En revanche, je serais très curieuse d'avoir l'avis de quelqu'un qui n'a jamais lu Raison et Sentiments parce que dans tous les autres aspects, c'est une réussite. Et ce livre pourrait être une très bonne entrée à matière pour ceux que les classiques effraient.

   D'ailleurs, bien que je connaisse l'histoire sur le bout des doigts, j'ai trouvé que le suspens était bien présent et j'ai été ému aux larmes par certaines scènes. Un élément de la fin, que je ne vous gâcherai pas, m'a bien fait rire, j'ai retrouvé les personnages avec plaisir, et mon empathie pour Elinor était bien présente, si ce n'est accrue par le fait que la transposition à notre époque permet de dire certaines choses plus clairement. Un peu moins de subtilité peut-être mais un peu plus de franchise en contre-partie. Bref, pas mal de points positifs tout de même, qui me feront classer cette austenerie plutôt du côté des réussites tout en étant consciente de ses faiblesses.

Écrit par Alice | Commentaires (19) | |  Facebook | | |  Imprimer |

16/07/2014

Le Manuscrit Perdu de Jane Austen - Syrie James

syrie james,black moon,le manuscrit perdu de jane austen,jane austenTitre: Le Manuscrit Perdu de Jane Austen

Auteur: Syrie James

Langue: Anglais ou Français

Genre: histoire autour de Jane Austen

Note: 4/5

 

   Samantha McDonough vient passer quelques jours en Angleterre et se rend à Oxford. Elle y acquiert un petit recueil de poèmes dans lequel se cache une mystérieuse lettre qui pourrait  bien être de la main de Jane Austen et la mener vers un manuscrit inédit.   

   Pour une fois, je vais commencer par le positif de ce livre, parce que finalement, c'est ce qui prime. Si j'ai mis une si bonne note, c'est parce que c'est agréable à lire et, plus important que tout à mes yeux, on ressent l'amour et le respect de l'auteur pour Jane Austen.

   Deux histoires s'y imbriquent, celle de Samantha puis une autre dans le passé et le plaisir de lecture est au rendez-vous à chaque fois. Le thème choisit est également judicieux puisqu'il nous emmène là où toute Janéite rêve d'aller, au coeur d'une découverte retentissante pour notre petit monde austenien. Qui n'a pas rêvé d'une trouvaille mystérieuse, d'un septième roman de Jane Austen ou d'en savoir juste un plus sur elle? L'auteur a le mérite de nous emporter dans ce fantasme et les premiers chapitres joue particulièrement bien sur le suspense et nous tiennent en haleine. Je remercie également Syrie James de m'avoir épargné quelques arrachages de cheveux habituellement très fréquents au cours de mes lectures d'austeneries.

   Après, vous savez que je ne peux m'empêcher de décortiquer également tout ce qui ne va pas dans chaque livre se réclamant de Jane Austen et je suis sûre que c'est ce que vous attendez de moi d'ailleurs. Alors pour commencer, l'invraisemblance totale de l'histoire est le premier point noir bien sûr. La jeune américaine qui débarque en Angleterre et trouve en trois jours une lettre de Jane Austen et un manuscrit dont personne ne connaissait l'existence, tout ça la menant au beau manoir d'un encore plus beau jeune homme, riche et célibataire!!!! Bon ça fait beaucoup quand même. Passons...

   Ce qui m'a le plus gêné, c'est le procédé d'écrire soi-même dans une partie une histoire qui est censée être de la main de Jane Austen et d'écrire (de nouveau soi-même donc) dans l'autre partie à quel point cette histoire est bien écrite, du Jane Austen tout craché, quelle merveille!!! Bravo la modestie. D'autant que si j'ai dit que c'était agréable à lire, pas de méprise tout de même, nous sommes bien loin de la plume de notre chère Jane. Alors je comprends que cela sert l'histoire mais ce manuscrit étant soi-disant une oeuvre de jeunesse, des phrases telles que "ce n'est pas aussi bon que ce qu'elle a écrit et revisité par la suite mais..." auraient été selon moi beaucoup plus appropriées. Mais comme toujours, ce n'est que mon avis.

 

   Et si vous voulez en découvrir plus sur Syrie James, n'hésitez pas à lire mon billet sur son précédemment roman: The Lost Memoirs of Jane Austen.

Écrit par Alice dans Jane Austen, Jane's Disciples | Commentaires (26) | |  Facebook | | |  Imprimer |

11/07/2014

Sanditon de Juliette Shapiro

Titre: Sanditonsanditon,juliette shapiro,austenerie,milady,jane austen

Auteur: Jane Austen et Juliette Shapiro

Langue: Français

Roman: Sanditon

Note: 3/5

 

   Pour commencer, un petit rappel rapide de l'histoire de ce livre: Jane Austen en a commencé l'écriture quelques mois avant sa mort mais n'a malheureusement pas eu le temps, ni la force de le terminer. Cela laissa place à de nombreuses spéculations et différents auteurs ont depuis décidé de l'achever, avec plus ou moins de brio. 

   Nous y rencontrons les Parker, un couple fort sympathique vivant à Sanditon et ayant décidés de faire de leur village, la nouvelle destination à la mode. Et pour lui faire découvrir toutes ses merveilles, ils y inviteront la jeune Charlotte Heywood, notre héroïne.

 

   Je dois dire qu'avant même d'ouvrir cet ouvrage, j'étais déjà mal disposé envers lui, je plaide coupable. Non seulement j'ai adoré la version de Marie Dobbs mais les critiques des lecteurs anglais et américains me laissaient craindre le pire et déplorer, une fois de plus, les choix de Milady.

   Pourtant, j'ai essayé de mettre tout cela de côté et de juger de façon impartiale mais les éléments perturbateurs et agaçants n'ont fait que s'enchaîner les uns après les autres et m'énerver d'autant plus.

   Le premier, et non des moindres, est qu'il n'est spécifié à aucun endroit quelle est la partie du texte écrite par Jane Austen. C'est déjà pour moi un manque de respect total et une mauvaise entrée en matière mais les choses ne s'arrangent pas vraiment avec la traduction de ce fragment. Passons sur ces petits inconvénients et concentrons nous sur la partie de Juliette Shapiro. 

   Dès que nous basculons de son côté, il se passe deux choses: au moins trois des personnages principaux changent complètement de caractère et pas cinq pages ont été tournées qu'une jeune fille est retrouvée échevelée dans les fourrées. Seriously???? 

   Du coup, vous êtes en train de vous demander pourquoi j'ai quand même mis 3 sur 5 à ce roman. J'ai beaucoup hésité je dois dire mais comme c'est souvent le cas avec ces austeneries, le livre en lui-même est sympathique et agréable et se lit facilement, ce qui explique cette note. Mais si je devais juger seulement de son rapport à notre auteur adorée, je n'aurais mis qu'1/5. Une fois encore, un auteur prend Jane Austen pour prétexte pour faire vendre ses livres, tout en écrivant quelque chose qui n'a rien à voir avec elle et ça m'agace. Si je comprends les motivations de ces auteurs et autres éditeurs, il faut bien se rendre compte que ceux que l'on prend pour des imbéciles une fois de plus, c'est nous. A vous de voir si vous êtes prêt à passer au-dessus de cela pour lire un livre agréable ou si c'est pour vous rédhibitoire. 

Écrit par Alice dans Jane's Disciples, Sanditon | Commentaires (29) | |  Facebook | | |  Imprimer |

03/04/2014

Longbourn de Jo Baker

une saison à longbourn,longbourn,jo baker,stock,jane austen,orgueil et préjugés,austenerie

Titre: Longbourn

Auteur: Jo Baker

Langue: Anglais ou Français

Roman: Pride and Prejudice

Genre: point de vue d'une domestique

Note: 3,5/5

 

   Pour ceux qui n'en auraient pas encore entendu parler, c'est l'histoire d'Orgueil et Préjugés "downstairs". C'est à dire que c'est la vie des domestiques de Longbourn au moment du déroulement des évènements du livre.

   Personnellement, je l'ai lu en anglais et je dois dire que j'ai avancé doucement parce que le vocabulaire et l'écriture sont très riches. On est bien loin de certaines austeneries de base que je peux lire en une après-midi, en anglais ou pas, et c'est une bonne chose. Ici, l'auteur a une belle plume et sans conteste une éducation et une culture solide. Même si cela ralentit ma lecture en anglais, c'est vraiment un point positif et assez rare qu'il faut souligner et je ne doute pas que la lecture en français doit être un régal.

   Nous plongeons donc dans la vie de Sarah, et là encore, nul doute que Jo Baker s'est particulièrement bien documentée sur la domesticité de l'époque. Nous entrons dans tous les détails des tâches qui font la journée de cette jeune fille, parfois même un peu trop je dois dire. Je pense que le livre n'aurait pas souffert de moins de réalisme si l'on nous avait épargné le contenu des pots de chambre!

une saison à longbourn,longbourn,jo baker,stock,jane austen,orgueil et préjugés,austenerie

   Ce qui est particulièrement intéressant dans cette approche, c'est que l'on découvre les personnages que l'on pensait si bien connaître sous un angle tout différent. On a de la peine pour Mary, et même un peu pour Mr. Collins, et on se rend compte que Lizzy aussi à ses défauts et cela de façon assez amusante. C'est Sarah qui le dit: Miss Elizabeth n'arpenterait pas si facilement toute la campagne à pieds dans la boue si c'était elle qui devait laver ses jupes!

   Ce qui est moins intéressant dans le procédé en revanche, c'est qu'en toute honnêteté, il ne se passe pas grand chose... Dans l'original, même si ce sont Lizzy et Darcy qui nous intéressent, il y a nombre d'autres intrigues secondaires qui manquent ici. Et le pire est le retour dans le passé de l'un des personnages durant lequel je me suis particulièrement ennuyée.

   Quant à son rapprochement avec Orgueil et Préjugés, n'en attendez pas trop. Non seulement, on ne suit l'histoire que de loin mais en plus, je n'ai pas du tout aimé les actes attribués à certains personnages. Quelques petites déceptions sur la fin donc et si cela reste très agréable à lire, je reste perplexe sur l'accueil triomphal qui lui a été fait je dois dire.