Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen is my Wonderland

  • Orgueil et Préjugés, Collection Quelle Histoire

    Pin it!

    orgueil et préjugés, quelle histoire, la littérature racontée aux enfants, Jane Austen, Jane Austen france, Jane Austen is my wonderland, austenerie, austenerie française, unique héritage éditionsTitre : Orgueil et Préjugés

    Langue : Français

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Littérature racontée aux enfants

    Note : 5/5

     

       Une collection qui se donne pour mission d'intéresser les enfants à la littérature, aux classiques et à la lecture, ça partait déjà plutôt pas mal. D'ailleurs, j'adore l'entrée en matière qui explique bien cela et que le but recherché avec cette version abrégée est bien de donner envie de lire l'original !

       Le texte est soigné, bien tourné, intelligent. Ce n'est pas chose facile que de résumer un tel chef-d'oeuvre mais c'est ici réussi et je dois dire que l'ayant lu juste après Où est Lizzie, la comparaison ne fait vraiment pas honneur à ce dernier ! Vous pouvez même télécharger l'application pour écouter l'histoire et c'est un peu la cerise sur le gâteau parce que qui n'aime pas qu'on lui raconte une jolie histoire. Et il est important de perpétuer cette tradition même avec un enfant qui sait lire.

       Je suis moins fan des illustrations, ce n'est pas vraiment mon genre et j'aurais aimé un tout autre style mais il s'agit là, une fois encore, d'une question de goût et il ne m'a vraiment pas été difficile de passer outre face à la qualité du reste de ce petit opuscule.

       Et alors que tout cela était déjà bien suffisant à notre bonheur de janéite (et tout ça, pour 5 euros), vous trouverez dans les dernières pages nombre d'informations interessantes sur les personnages, le contexte historique et même un petit jeu. Seul regret, une erreur s'est glissée ici lorsque les auteurs affirment qu'une femme à l'époque ne pouvait pas hériter. C'était rare mais c'était tout à fait possible (comme Anne de Bourgh par exemple). N'hésitez pas à lire mon billet sur le sujet si ça vous intéresse. 

       C'est vraiment dommage alors qu'on frôlait la perfection mais je vous recommande tout de même cette collection sans hésiter. Je vais certainement en lire d'autres d'ailleurs pour ma part, en offrir quelques-uns, et je crois qu'il sera idéal au pied du sapin ou dans les chaussettes de Noël. 

     

    Et si vous voulez ajouter cet "Orgueil et Préjugés" à votre PAL, c'est par ici

  • Où est Lizzie ? Où est Mr Darcy ? Illustré par Jenna Lyn Brooks

    Pin it!

    Où est Lizzie ?, Où est Darcy, cherche et trouve Jane Austen, Jane Austen, Jane Austen france, austenerie, victoire bocquillon, pascale charpenet, Jenna lyn brooksTitre : Où est Lizzie ? Où est Mr Darcy ?

    Auteur : Victoire Bocquillon et Pascale Charpenet

    Illustratrice : Jenna Lyn Brooks

    Langue : Français

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Album

    Note : 3/5

     

       Mettons les choses au clair tout de suite, ceci n'est pas un Cherche et Trouve. Si c'est l'aspect du livre qui vous intéresse, vous serez forcément déçu alors mieux vaut être prévenu. Pour ma part, même si un Cherche et Trouve m'aurait amusé, un album sur Orgueil et Préjugés, ça me convient très bien aussi, je peux donc passer outre ce bémol sans problème.

       Qu'en est-il alors des illustrations ? Elles restent sans conteste le point fort de l'ouvrage. Alors évidemment c'est une question de goût mais pour ma part j'apprécie le travail de Jenna Lyn Brooks, et la douceur de son trait qui se marie bien avec Jane Austen. Même si j'ai regretté quelques répétitions de silhouettes sur le même dessin, d'autres planches sont vraiment très belles et le fait même qu'elles sortent du cadre habituel de l'histoire est un plus pour moi.

       Mais dans un album, il y aussi du texte et si certains n'y accordent que peu d'importance, ce n'est pas mon cas. Ça avait plutôt bien commencé, les premières phrases sont soignées et je suis bien consciente de l'énorme difficulté de résumer en si peu de phrases un ouvrage aussi dense mais très vite, ça déraille sur bien des points.

       Pour commencer, cela me semble incompréhensible pour quelqu'un qui n'a pas lu le livre. Mais surtout, la séparation des histoires de Lizzie et Darcy, ça ne fonctionne pas du tout (il faut lire la première dans un sens, puis retourner le livre pour lire l'autre point de vue). Quand vous lisez la première partie, Darcy n'apparaît jamais et vous arrivez aux mariages des héros sans jamais l'avoir vu ! Et ce n'est qu'un exemple. Il y a également des raccourcis qui vont à l'encontre de l'esprit du texte original (Darcy qui écrit directement à Lizzie pour lui dire qu'il a pourchassé et retrouvé sa soeur...). Enfin, le changement de ton soudain pour nous parler tout à coup des fesses sexy de Darcy, très peu pour moi. Je n'aurais pas été contre un album humoristique mais là, ça ne colle ni avec les dessins, ni avec le reste du texte.

       Bref, vous l'avez compris, je n'ai pas aimé le texte mais là encore, ce n'est que mon ressenti et si pour votre part, de beaux dessins vous suffisent, ce n'est pas moi qui vous reprocherez de l'ajouter à votre collection Jane Austen !

     

    Et si vous voulez ajouter "Où est Lizzie ? Où est Darcy" à votre PAL, c'est par ici

  • Les Enquêtes de Jane Austen, tome 2 - Un Voleur au Bal de Julia Golding

    Pin it!

    Jane Austen, Jane Austen france, austenerie, les enquêtes de Jane Austen, un voleur de bal, julia golding, Albin Michel jeunesseTitre : Un Voleur au Bal

    Auteur : Julia Golding

    Langue : Français

    Roman : Raison et Sentiments

    Genre : Jane Austen Enquête

    Note : 4/5

     

       Cassandra est invitée à un bal dans son ancienne école, à Reading, et elle n'a pas l'intention de s'y rendre sans sa soeur Jane. Si celle-ci rechigne au départ à quitter le presbytère, elle ne va pas regretter son séjour lorsqu'une nouvelle enquête va s'offrir à elle...

       L'intrigue se déroule finalement assez peu de temps après le premier opus, on retrouve donc une jeune Jane Austen de tout juste treize ans. Et je dois dire que j'aime beaucoup cette version d'elle, à la fois crédible, audacieuse et intelligente ! Une nouvelle fois, on sent la passion de Julia Golding pour les oeuvres de Jane Austen mais également son intérêt pour sa vie et sa famille et les clins d'oeil ne manquent pas. En revanche, je n'ai pas complètement adhéré au choix de réutiliser le nom de certains de ses héros, je préfère des allusions plus subtiles, et je n'ai, par exemple, pas vraiment apprécié le version d'Elinor ici.

       Mais de manière générale, c'est un roman qui se lit tout seul, extrêmement agréable et drôle, à nouveau parsemé de petites lettres amusantes mais l'attrait de la nouveauté s'est un peu estompé et j'ai quand même moins aimé que le premier. Si j'apprécie aussi que les sujets traités couvrent un large éventail, on est quand même bien loin des quelques petites familles d'un village de campagne, cadre qu'affectionnait tant Jane Austen. L'Inde, la colonisation, l'esclavage... C'est interessant mais peut-être un peu trop d'un coup.

       Je referme ce roman avec le sourire aux lèvres et ça reste quand même bien le principal. Et toujours à condition d'être conscient qu'il s'agit d'un opus à destination essentiellement de la jeunesse, je le conseille très volontiers.

     

    Et si vous voulez ajouter "Un Voleur de Bal" à votre PAL, c'est par ici

  • Persuasion 1995

    Pin it!

    persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds   Je n'avais jamais écrit mon avis sur cette adaptation et c'est peut-être tant mieux parce que je pense que je suis plus indulgente aujourd'hui que je ne l'aurais été lors de mon premier visionnage. Ce qui ne veut pas dire pour autant que j'ai adoré !

       Je pense que c'est une adaptation qui a ses mérites, et qui en avait surtout beaucoup à l'époque où elle a été tournée. Malgré tout, elle n'a pas très bien passé l'épreuve du temps, et j'ai du mal à croire qu'elle est sortie la même année que le Pride and Prejudice avec Colin Firth ou le Emma avec Gwyneth Paltrow. L'image est datée et même la façon de jouer est datée. Il est certain cependant que c'est, sans coller complètement au roman (mais on en reparlera), la plus fidèle des trois dernières adaptations de Persuasion. Même les atmosphères sont fidèles à l'époque, avec l'éclairage à la bougie pour les scènes nocturnes. Ce n'est pas très satisfaisant visuellement mais cela plaira sûrement aux grands défenseurs de la fidélité.

       Le casting est assez interessant, bien que trop vieux (sauf l'acteur qui joue le cousin de Anne,persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds créant un contraste plutôt mal venu). J'ai eu plaisir à retrouver la tante Petunia de Harry Potter dans le rôle de Mrs Croft (Fiona Shaw) ou encore la même actrice qui joue Maria dans Mansfield Park 99 (Victoria Hamilton) et qui est ici Henrietta. Elle jouait même Mrs Forster dans Pride and Prejudice 95 ! Ciaran Hinds fait un bon Capitaine et, contrairement à la première fois, je lui trouve beaucoup de charme, que voulez-vous, je vieillis...

       Mais la façon dont est dépeinte Anne ne me convient pas du tout. On dirait une petite chose appeurée, voire suppliante devant le Capitaine, plutôt imposant et charismatique, et elle passe son temps les yeux écarquillés. Certes, on sent bien sa déprime mais on ne voit ni son esprit, ni son intelligence, ni ses qualités d’observation. Elle est juste passive à en être ridicule. 

       Pour ce qui est de la réalisation elle-même, je n'ai pas du tout aimé non plus les effets de caméra qui bouge, heureusement peu nombreux. Mais j'ai surtout trouvé que ça manquait cruellement de rythme et d'humour. Il y avait trop de blanc, trop de langueur. C'est une adaptation un peu fade en somme.

        Malgré tout, j’ai bien aimé. Je sais que je n'en donne pas vraiment l'impression parce que je persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hindspointe tout ce qui ne vas pas mais cette adaptation montre quand même qu’en 1h40 de film, en choisissant les bonnes scènes, on peut faire quelque chose d'à la fois fidèle et plaisant.

       Mais alors, pourquoi changer la fin ? Vraiment, ça m'interroge. Quand on a choisi de coller à ce point au texte original pourquoi, tout à coup, et au meilleur moment, s'en éloigner ? La scène du concert est ridicule, Mr Elliot est soi-disant ruiné, le Capitaine vient demander à Anne si elle va vraiment épouser son cousin... Autant d'éléments inventés de toute pièce (ou presque). Et on dirait que si Anne ne court pas après la Capitaine, et qu'ils ne s'embrassent pas en pleine rue, aucune adaptation n’est complète !

    persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds