Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

éligible

  • Un Bon Parti de Curtis Sittenfeld

    Pin it!

    un bon parti, éligible, Curtis Sittenfeld, orgueil et préjugés, jane Austen France, austenerie, jane Austen, darcyTitre : Un Bon Parti

    Auteur : Curtis Sittenfeld

    Langue : Français

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Réécriture Moderne

    Note : 3,5/5

     

       À chaque fois qu'une nouvelle austenerie est annoncée en français mes réactions sont identiques. D'abord, je suis absolument ravie, c'est toujours une bonne nouvelle, signe que les lecteurs et les éditeurs n'ont pas encore délaissée notre chère Jane. Ensuite, je vais parcourir les critiques de la version originale et là, c'est souvent la désillusion, le deuxième effet Kiss Cool. Allez savoir pourquoi, ce ne sont jamais les meilleures qui sont traduites (si, en fait, je sais très bien pourquoi, c'est une question d'argent, comme toujours !). Ici, une nouvelle fois, pas de surprise, les critiques américaines sont plutôt mauvaises. Et pourtant...

       Et pourtant, je dois dire que finalement cette lecture est plutôt une bonne surprise (moins on en attend, plus on est indulgent sûrement). Ici, nous retrouvons donc Elizabeth et Jane, de retour à Cincinnati, dans la maison familiale, après la crise cardiaque de leur père et bien décidées à remettre de l'ordre dans les finances de leurs parents avant de reprendre le cours de leur vie. Mais leur plan pourrait bien être bouleversé par leur rencontre des deux nouveaux médecins du coin, Chip Bingley et Fitzwilliam Darcy.

       Je pense que ce qui peut ne pas plaire, c'est que l'auteur s'éloigne beaucoup de la trame originale, or, à mon sens, c'est au contraire plutôt une bonne idée à condition que le lecteur soit prêt à s'en détacher. Il y a ici beaucoup d'éléments qui fonctionnent bien : la mère accro au télé-achat, Mary qui fait des études à n'en plus finir, l'évolution de la relation entre Lizzy et Darcy et même Chip qui a participé à une télé-réalité. L'auteur "traduit" parfaitement l'oeuvre de Jane Austen dans les travers de notre temps. En revanche, comme personne n'est parfait, il lui arrive aussi de trahir l'esprit de certains personnages ou de certaines scènes. Par exemple, pour moi, Elizabeth ne sortirait jamais avec un homme marié, quelles que soit les circonstances et les raisons pour lesquelles Lydia s'enfuit, même si elles peuvent être gênantes pour certaines personnes, n'ont rien de répréhensibles. D'ailleurs, comme on est dans une comédie de notre temps, à l'américaine, on se retrouve avec cinq soeurs attachantes alors qu'il est selon moi important qu'au moins Lydia et Mary gardent leurs mauvais côtés !

       Curtis Sittenfeld, bien ancrée dans notre temps comme je le disais plus haut, en profite d'ailleurs pour aborder des sujets délicats, et c'est courageux, comme l'homosexualité, le racisme ou le fait de faire un enfant toute seule à quarante ans. Le problème ? Il y en a trop et c'est tout de même fait de manière très maladroite qui peut parfois mettre le lecteur mal à l'aise alors que ce sont des sujets qu'il ne vaut mieux pas bâcler si on veut faire les choses correctement. Et si ce n'est pas le cas alors autant ne pas les aborder...

       Enfin, et même si je confirme que j'ai vraiment passé un agréable moment de lecture et que je me suis bien amusée, la fin est vraiment too much avec toutes ces histoires de télé-réalité trop ridicules à mon goût et ne laissant que peu de place d'autres émotions.