Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexandra potter

  • Me and Mr Darcy d'Alexandra Potter

    Pin it!

    orgueil et préjugés,pride and prejudice,jane austen,austenerie,me and mr darcy,alexandra potterTitre : Me and Mr Darcy

    Auteur : Alexandra Potter

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Réécriture Moderne

    Note : 3,5/5

     

       À l'époque où les austeneries n'étaient pas encore monnaie courante, ce petit livre d'Alexandra Potter était plutôt réputé et cela faisait longtemps que je voulais le lire.    

       Emily, l'héroïne américaine, fatiguée de ses relations désastreuses avec la gent masculine, décide de participer à un voyage littéraire en Angleterre plutôt que de partir avec sa meilleure amie participer à des concours de t-shirt mouillés au Mexique.

       Je n'avais pas lu la quatrième de couverture parce que, parfois, j'aime bien me ménager un peu de suspense. Du coup, j'étais agréablement en train de me prendre au jeu de cette sympathique romance quand tout à coup, Darcy, en chair, en os et en costume, a surgi de nul part. Honnêtement, je n'ai pas du tout aimé cette partie de l'histoire et ce, pour plein de raisons différentes : elles tombent comme un cheveu sur la soupe, on ne sait pas si c'est magique, si elle rêve ou autre chose et c'est très agaçant, ce Darcy n'a pas grand chose à voir avec l'original et surtout, surtout, l'auteur essaie de nous convaincre qu'il n'est pas si idéal que ça et qu'Emily ferait mieux d'être réaliste et de s'intéresser au mec un peu bedonnant qui à priori ne lui plaisait pas vraiment. Euh, excusez-moi, est-ce qu'on lit Jane Austen parce qu'on a envie d'être réaliste ?

       Bref, il faut donc laisser cette partie-là totalement de côté pour apprécier cette lecture qui est par ailleurs pleine de bons ingrédients qui fonctionnent : une romance, un soupçon de Londres, une pincée de Jane Austen, des petits villages anglais et une librairie à New-York. Ajoutez à cela, malgré quelques clichés, des personnages secondaires très attachants et de l'humour et franchement ce n'était vraiment pas la peine d'en rajouter.