Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la constance de l'étoile polaire

  • La Constance de l'Étoile Polaire de Diana Peterfreund

    Pin it!

    persuasion,la constance de l'étoile polaire,jane austen,austenerie,jane austen france,austenerie française,diana peterfreund,for darnes shows the starsTitre : La Constance de l'Étoile Polaire

    Auteur : Diana Peterfreund

    Langue : Français

    Roman : Persuasion

    Genre : Réécriture Dystopique

    Note : 4,5/5

     

       Avant même de vous parler de l'histoire, j'aimerais vous dire quelques petites choses. Tout d'abord, ce livre a été édité par une petite maison d'édition, Bookmark dans la collection Infinity, et c'est d'autant plus important de le dire que, contrairement à la plupart des grands éditeurs qui ont sorti des austeneries jusqu'à ce jour, ils n'ont pas choisi la facilité. Ils n'ont pas acheté au rabais une énième romance pseudo-érotique en insérant "Darcy" en lettres de feu dans le titre mais une dystopie, très bien notée, centrée sur Persuasion et rien que ça, ça mérite déjà un grand merci ! Mais en plus, la traduction est impeccable, le livre superbe et la couverture toute douce. Alors si vous avez envie de dépenser de l'argent dans l'industrie du livre, je pense que c'est sur ce genre de projet qu'il faut le faire. 

       Mais qu'en est-il de l'histoire, me direz-vous... Elliot et Kai SONT Ann et Frederick. Cela résume en quelques mots tout le bien que j'ai pensé de ce livre. Il faut quelques chapitres pour rentrer dans l'histoire, tout d'abord parce qu'il faut apprendre à connaître ce nouveau monde composé de Luddites et de Posts mais aussi parce que l'on navigue entre le passé et le présent. C'est d'ailleurs le point que j'ai le moins aimé. Dans Persuasion, Jane Austen ne nous raconte jamais ce qu'il s'est passé huit ans plus tôt et cela ne nous manque pas. Ici, l'auteur a choisi de le faire mais ces échanges de lettres enfantines ne m'ont pas emballés je dois dire. 

       Pour ce qui est de la dystopie en elle-même, je ne pouvais qu'être sensible au thème que j'ai moi-même choisi dans un texte que j'ai écrit et du coup, j'avoue que cela m'a beaucoup amusé. Le rapport entre les éléments dystopiques et ceux qui ne le sont pas m'a paru bien équilibré et nous permet de nous sentir à la fois au 19ème siècle et dans un univers complètement différent !

       Sur la fin, l'auteur s'affranchit petit à petit de la trame originelle. Je trouve qu'elle le fait au bon moment, nous connaissons mieux ce nouveau monde, nous en aimons tous les personnages et cela est suffisant, pourtant dans les dernières révélations, les dernières évènements attendus depuis si longtemps, il manque l'intensité de certaines scènes de Persuasion, la perfection de la lettre du Capitaine... Mais soyons indulgents, il est difficile de fleurter avec le talent de Jane Austen.

       Enfin, même si ce livre fait partie d'une saga, sachez que le deuxième tome se déroule dans le même univers mais avec des personnages différents, ils sont donc totalement indépendants l'un de l'autre. Seul celui-ci se base sur Persuasion et il peut aisément se lire seul. Il existe également un court prequel centré sur Kai mais qu'il n'est pas non plus obligatoire de lire.