Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Murder at Mansfield Park

Pin it!

murder at mansfield park, jane austen, lynn sheperd, mansfield park, fanny priceTitre: Murder at Mansfield Park

Auteur: Lynn Sheperd

Langue: Anglais (Niveau Moyen)

Roman: Mansfield Park

Genre: Retelling

Note: 3/5

 

   Voilà bien encore un roman qui me laisse avec un avis mitigé. On y trouve de l'excellent comme du très énervant. Je m'explique:

   Dès les premières lignes je m'interroge grandement. Je suis bien à Mansfield Park, Fanny, ses tantes et ses cousines sont bien là, ainsi que les Crawford mais en même temps, tout est sens dessus dessous! Fanny est une riche héritière orpheline recueillie par les Bertram. En conséquence, elle est traitée comme une reine, surtout par sa tante Norris, quand ses cousines sont délaissées, et devient une jeune fille tout à fait insupportable! Edmund est le beau-fils de la tante Norris et plus ou moins fiancé à Fanny. Quant à Mary Crawford, elle est tout simplement un ange de gentillesse. Honnêtement, si le nom du lieu et des personnages avaient été différents, personne n'aurait pu se douter que l'histoire ait un quelconque rapport avec Jane Austen et je suis une fois de plus déçue par cet abus dans l'utilisation de son nom et de son oeuvre. Je suis perplexe devant l'interet d'utiliser Mansfield Park pour en changer tout ce qui en fait l'essence même!

   Et c'est d'autant plus dommage que l'histoire est bien écrite, interessante et l'intrigue bien ficelée. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire à cause de ce chamboulement des personnages, mais une fois que j'y étais, je fus facilement captivée. On s'interroge sur chaque personnage, on se demande qui peut être le meurtrier et quelles peuvent être ses raisons, on réfléchit aux différents mystères planant sur la maison, en bref on s'implique, on entre dans le jeu.

   Pour ce qui est du dénouement de l'intrigue policière, je peux dire que j'ai été tout à fait contente de la tournure des évènement. En revanche, pour ce qui est du dénouement amoureux, j'aurais aimé un peu plus d'audace et d'originalité de la part de l'auteur, d'autant qu'en choisissant cette fin (que je tente de ne pas spoiler), elle se ferme la possibilité de débuter une série policière qui aurait pu être des plus interessantes.

Commentaires

  • Hum...Pas sûre que je le lirai celui-ci, même si ton avis n'est pas entièrement négatif.

  • Il y a effectivement bien des livres à lire avant celui-ci à mon avis!

  • Mansfield Park n'est pas mon préféré mais bon je pense quand même lire ce roman. Cependant, même je suis ne pas une grande fan de celui ci, j'avoue que ça me gêne un peu si il change l'histoire original car comme tu le dis ça donne plus l'impression d'exploiter l'œuvre qu'autre chose !

  • Mansfield Park est le roman que j'aime le moins de Jane Austen et je soupire devant le caractère de Fanny mais je n'ai pas vraiment apprécié pour autant qu'elle devienne une pimbêche. C'est vraiment dommage, parce qu'il n'aurait pas manqué grand chose à ce livre pour être très bon!

  • Je crois que Fanny doit être l'héroïne austénienne la moins respectée, car même dans les adaptations on modifie le personnage. Je pense que je vais passer mon chemin pour ce livre, car j'avais déjà été agacée par les adaptations de Mansfield Park donc je ne crois pas être capable de supporter Fanny en pimbêche

  • Surtout qu'elle y est vraiment hautement insupportable. Avec tous les bons livres qui existent je pense que celui-là ne te manquera pas! As-tu lu le Edmund Bertam's Diary?? C'était pas mal! Et dans le total respect des personnages pour le coup.

  • Non, je ne l'ai pas lu. Je n'ai lu que Mr Knightley's diary que j'avais bien aimé par la manière dont l'écriture trahit les vrais sentiments de Knightley. Pour Edmund Bertam, il se trouve que je ne suis pas très fan de Mansfield Park, car je trouve qu'Edmund fait moins rêver que Mr Darcy, le colonel Brandon ou encore le capitaine Wentworth.

Les commentaires sont fermés.