Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

angleterre

  • Jane was Here de Nicole Jacobsen, Devynn Dayton et Lexi K. Nilson

    Pin it!

    Jane Austen, Jane Austen was here, Jane was here, instagram, Nicole Jacobsen, devynn Dayton, lexi k. Nilson, austenerie, guide de voyage, angleterreTitre : Jane was Here

    Auteur : Nicole Jacobsen, Devynn Dayton

    Illustratrice : Lexi K. Nilson

    Langue : Anglais

    Genre : Guide de Voyage autour de Jane Austen

    Note : 5/5

     

       J'ai d'abord découvert le compte instagram de ces trois jeunes femmes, amoureuses de Jane Austen, et je suis instantanément tombée sous le charme des illustrations de Lexi. Elles sont de plus, toutes trois, d'une grandejane austen,jane austen was here,jane was here,instagram,nicole jacobsen,devynn dayton,lexi k. nilson,austenerie,guide de voyage,angleterre gentillesse et si vous avez des questions à leur poser, n'hésitez pas, elles parlent français ! Alors autant vous dire qu'à l'instant où j'ai appris qu'un ouvrage était en préparation, je n'étais que joie.

       L'histoire de ce livre commence par un projet de fin d'étude et un voyage en Angleterre sur les traces de Jane Austen, des lieux emblématiques de sa vie à ceux du tournage des différentes adaptations. C'est donc un guide de voyage que nous livrent ici ses auteurs, illuminé du coup de crayon de Lexi.

       À la réception, le coup de coeur s'est confirmé, ce livre est tout simplement une petite pépite. Les illustrations sont sublimes et très nombreuses. Je peux vous dire qu'il est assez rare de voir un ouvrage aussi beau, avec autant de pages, autant de dessins et une couverture rigide pour un prix si raisonnable. 

       Quant au contenu, il nous emmène en voyage, c'est indéniable et j'ai apprécié l'humour qui jane austen,jane austen was here,jane was here,instagram,nicole jacobsen,devynn dayton,lexi k. nilson,austenerie,guide de voyage,angleterreémaille l'ouvrage. J'ai adoré également les pages supplémentaires comme celle consacrée aux lettres de Jane Austen à sa soeur. Bien sûr, si je voulais chipoter, je pourrais dire que j'ai parfois été étonnée des choix de lieux ou qu'on ne parle pas de Steventon par exemple, mais je pense que c'est une décision assumée que de montrer un petit peu autre chose. Vous l'avez compris de toutes façons, c'est un tel coup de coeur que je suis prête à tout leur passer. J'ai d'ailleurs pris tout mon temps pour le parcourir, le savourer au maximum et nul doute que je le feuillèterai à nouveau régulièrement. Ce livre est désormais l'un des joyaux de ma collection et je ne me lasse pas de le contempler.

    jane austen,jane austen was here,jane was here,instagram,nicole jacobsen,devynn dayton,lexi k. nilson,austenerie,guide de voyage,angleterre

     

    Et si vous voulez ajouter "Jane was Here" à votre PAL (et j'espère que c'est le cas), c'est par ici

  • L'Héritage d'Anne de Bourgh

    Pin it!

    rosing park, héritage, droit des femmes, Jane Austen, Angleterre, Regency England, anne de bourgh, belote house   Pour savourer pleinement la plume et le génie de Jane Austen, il est parfois important de saisir toutes les subtilités du contexte de l'époque. C'est pourquoi aujourd'hui, je vous parle héritage. Une femme, en Angleterre, à l'époque de Jane Austen, peut-elle hériter ? Lorsque je vous ai posé la question sur la page Facebook, vous avez été 72% à à répondre non et pourtant, pensez à Anne de Bourgh...

       La réponse simple est donc « oui, une femme peut hériter ». En pratique, c’est évidement plus compliqué.

       La règle absolue à l’époque est de protéger à tout prix le domaine, les terres, la maison familiale. Pour cela, on veut être sûr que ces biens ne vont pas être dilapidés ou divisés entre différents héritiers, c’est pourquoi selon la loi, c’est le fils aîné qui hérite de tout ou presque. Pourquoi pas la fille aînée me direz-vous ? Tout simplement parce qu’elle va se marier, donc changer de nom, de famille et ses biens avec. Mais s’il n’y a pas de fils, alors c’est elle qui hérite (là encore, pensez à Anne de Bourgh). Et si les parents meurent sans testament et qu’ils n’ont que des filles, les biens seront partagés entre elles.

       Il y a évidemment une disposition qui peut compliquer encore cela et il s’agit de l’entail querosing park, héritage, droit des femmes, Jane Austen, Angleterre, Regency England, anne de bourgh, belote house l’on retrouve dans Orgueil et Préjugés. Ici il ne s’agit pas d’une loi mais d’une clause de testament renouvelée à chaque héritier. Elle donne la jouissance à vie d’un domaine à un homme sans que ce domaine lui appartienne. Il appartient en réalité d’ores et déjà à ses héritiers mâles. Cela veut dire que non seulement Mr Bennet ne peut pas transmettre sa propriété à sa fille aînée mais il ne peut pas non plus la vendre pour lui donner l’argent. Cette disposition était prise en général soit pour que les biens restent dans la famille (et donc passent par les hommes) soit parfois aussi dans le cas d’un héritier qu’on soupçonnerait d’être capable de tout dilapider.

       Un dernier mot sur les titres. C’est également la loi de la primogéniture qui s’applique ici et seuls les hommes peuvent porter les titres de noblesse héréditaires. Cependant, les femmes peuvent hériter d’un titre dormant, qui sera transmis à leur descendance masculine à venir.

    rosing park, héritage, droit des femmes, Jane Austen, Angleterre, Regency England, anne de bourgh, belote house

       Voilà, je crois que j’ai à peu près tout dit. Si j’ai oublié quelque chose, que vous avez des questions ou des rectifications à apporter, n’hésitez pas.

  • Jane Austen, TV & Locations Guide

    Pin it!

    jane austen, jane austen france, pemberley, guide, angleterre, maison, film, série, adaptation, lieu de tournageTitre : Jane Austen TV & Locations Guide

    Auteur : Marcia Kennedy-Mcluckie

    Langue : Anglais

    Genre : Guide 

    Note : 4,5/5

     

       Si vous projetez un tour d'Angleterre sur les traces de Jane Austen, ce petit guide pourrait vous être utile. Mais celui-ci ne vous enverra pas forcément à Chawton ou Steventon mais plutôt sur les lieux de tournage des différentes adaptations. Si vous voulez visiter le Pemberley de la version 2005 ou le Mansfield Park de 1999, il vous le faut. Il est extrêmement bien fait et assez complet même si les dernières adaptations n'y figurent pas. Cependant, il a déjà été remis à jour, cela sera donc peut-être de nouveau le cas prochainement.

       Chaque description est accompagnée de l'histoire du lieu, des évènements marquants qui s'y sont produits ou du nom de propriétaires illustres. Il est également souvent précisé s'il est possible ou non de les visiter. Une carte permet même de repérer facilement ces lieux en Angleterre et en Irlande.

       Le petit bémol de ce livre je trouve, ce sont les photos, et étant donné les sublimes maisons dont on parle, c'est un peu dommage. Ce sont parfois plus les acteurs qui sont mis en avant que les lieux eux-mêmes alors que l'on s'attendrait évidement au contraire.

       Et si jamais vous ne pouvez pas partir à l'aventure pour le moment, ce guide vous donnera très certainement au moins envie de vous replonger dans les adaptations et d'être cette fois plus attentif aux décors...

     

       Et si vous voulez en découvrir tout de suite un peu plus sur les différents lieux de tournages, je vous invite à lire mes articles sur Pemberley et Northanger Abbey.

     

    Et si vous voulez ajouter "Jane Austen, TV & Locations Guide" à votre PAL, c'est par ici.