Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane's Adaptations

  • Orgueil, Préjugés et Sortilèges

    Pin it!

    orgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateur   Il s'agit d'un moyen métrage, produit par des passionnés grâce, notamment, à un financement Ulule, et où l'univers de Jane Austen (et plus particulièrement d'Orgueil et Préjugés) rencontre celui d'Harry Potter. 

       Je voudrais commencer par dire que je suis très admirative du travail fourni par toute l'équipe et de la ténacité dont il a dû falloir faire preuve pour mener à bien ce projet, comme ils le disent eux-mêmes sur leur page Facebook, le film aura nécessité 3 ans de travail, 9000 euros et 150 bénévoles, mais surtout beaucoup de passion, de doutes, de nuits trop courtes, d'échanges et de boutons en tissu. J'avais donc très envie de leur faire une petite place parmi les adaptations austeniennes, parce qu'ilsorgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateur l'ont méritée mais c'est en même temps assez difficile de 'critiquer' des amateurs, les critères étant forcément légèrement différents. J'espère donc que les lecteurs du blog y trouveront un intérêt et que les porteurs de ce projet ne m'en voudront pas de ma franchise, et je le rappelle plus que jamais, mes avis n'engagent que moi.

       Tout d'abord, nous sommes plus dans l'univers magique du petit sorcier à lunettes que dans celui de Jane Austen mais comme j'aime beaucoup les deux, ça ne me dérange pas et je trouve d'ailleurs que l'idée de départ est géniale. Il y a de très belles images et je suis soufflée par les effets spéciaux qui sont sans conteste le gros point fort du film ! D'ailleurs, techniquement parlant, on est vraiment pas mal !

       Côté scénario, il m'a semblé à la fin que l'on en était en fait qu'au tout début de l'histoire mais orgueil préjugés et sortilèges, Harry Potter, Jane Austen, film amateurj'imagine qu'il est compliqué de choisir ce que l'on peut faire entrer dans le temps imparti par le format. Les décors et les costumes sont également plaisants mais pour ce qui est du jeu d'acteur, c'est plus délicat. Certains sont très justes dans leurs rôles, il faut le souligner, mais j'ai été gênée par le côté plus théâtral et poussif de certains autres malheureusement.

       Voilà, vous savez tout de mes petits bémols mais aussi des bonnes surprises et il ne vous reste plus qu'à le regarder pour vous faire votre propre opinion...

     

    Crédit Photo : Orgueil, Préjugés et Sortilèges

  • Modern Persuasion 2020

    Pin it!

    modern persuasion, persuasion, adaptation, Jane Austen, amoureux pour toujours,    Ce téléfilm, adaptation moderne de Persuasion, est passé sur la six au cours d'un après-midi quelconque, sous le titre Amoureux pour Toujours, ce qui devrait déjà vous donner quelques indications quant à son contenu. Quoi qu'il en soit, personnellement, je suis plutôt bon public de ce genre de propositions, tout simplement parce que c'est divertissant et que cela n'a pas la prétention d'être autre chose.

       Pour ce qui est du casting, nous avons Alicia Witt, une jolie rousse  déjà croisée dans différentes série et Shane McRae dans le rôle du Capitaine Wentworth qui, honnêtement, n'est pas pour me déplaire. Les personnages secondaires sont également interessants, amusants et pas toujours inconnus.modern persuasion,persuasion,adaptation,jane austen,amoureux pour toujours

       Pour ce qui est de l'adaptation de l'histoire, elle fonctionne plutôt bien. Elle prend bien sûr pas mal de libertés, l'héroïne évolue d'ailleurs dans un environnement beaucoup moins malsain que celui du roman, mais il y a suffisamment de points d'ancrages significatifs pour que l'on s'y retrouve, avec une mise en abime en prime. Et même si Wren (Anne) se ridiculise un peu lors des retrouvailles, il est ensuite rapidement et clairement établi que c'est une femme intelligente et très compétente et j'ai apprécié cet aspect.

       Pourtant, malgré ces points positifs, et mon esprit ouvert, j'ai été déçue par la romance. Tout manque de subtilité, même pour un téléfilm de l'après-midi. On ne ressent pas vraiment l'intensité des sentiments des héros, à part la gêne peut-être, et on cherche sans les trouver, la tension, les jeux de regards... Même la scène finale ne m'a pas vraiment mis des étoiles dans les yeux alors qu'un homme sexy qui connaît par coeur la lettre du Capitaine Wentworth, ça devrait être la perfection, non ?

       Enfin, je ne peux pas terminer sans parler des tenues de l'héroïne qui sont d'une ringardise consommée. J'ai eu espoir un temps qu'il s'agisse de l'embellir par la suite, comme la beauté d'Anne renaît dans le roman au fil des pages. D'ailleurs, quand elle perd sa valise et que son assistante la 'relooke', j'ai cru voir ma patience récompensée pour un résultat qui n'en était que pire ! Damnation !

       En conclusion, ça se laisse regarder bien sûr, mais j'espérais quand même un petit peu mieux...

     

  • The Jane Austen Book Club, le film

    Pin it!

    the Jane Austen book club, le club Jane Austen, Jane Austen, Jane Austen adaptation, Emily blunt, hugh dancy, Karen Joy Fowler   Voilà le cas très rare, mais concret, d'un film qui est meilleur que son livre. D'ailleurs, il n'est pas juste meilleur, il est vraiment bien...

       D'abord, l'histoire est très chouette. Ça pourrait être nous, ces gens qui se connaissent plus ou moins et qui se réunissent autour des romans de Jane Austen, qui apprennent et qui grandissent avec eux, qui vivent des drames et des joies mais qui, toujours, continuent de lire Jane Austen... Ça nous fait déjà une bonne raison de les aimer. Certaines des discussions autour des livres sont très intéressantes (je suis en général d'accord avec tout ce que dit Bernadette !) et on aimerait en avoir encore plus, être parmi eux et ajouter notre grain de sel.

       Plusieurs des répliques du film sont devenues cultes, certaines scènes également comme lorsquethe jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowler Prudie hésite sur la marche à suivre et que le feu pour piéton l'incite à se demander 'ce que Jane ferait'. Tous ces petits clins d'oeil, j'adore.

       Ensuite, il faut évidemment parler du casting, qui est fabuleux. Je ne vais pas tous les citer, parce qu'ils sont tous excellents mais vous retrouverez sans aucun doute des têtes the jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowlerconnues comme Emily Blunt par exemple, géniale en professeure de français psychorigide (regardez le film en VO, vous allez rire) ou Hugh Dancy, qui apporte la touche sexy, à n'en pas douter, mais qui est tellement plus que ça. Et personne ne semble tirer la couverture à lui, toutes ses personnalités s'équilibrent parfaitement. 

       Enfin, l'ambiance de ce film est à souligner. Je ne sais pas si c'est un grand film mais c'est un film chorale, sur la vie, qui fait du bien, idéal en cette période de fêtes, alors j'espère vous avoir convaincu de le regarder. 

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    the jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowler

  • Mansfield Park, Adaptation avec Billie Piper

    Pin it!

    mansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford   Nous venons d'achever la relecture de Mansfield Park sur le French Jane Austen Book Club et j'en ai donc profité pour me replonger dans les différentes adaptations.

       Celle-ci est la plus récente et dès les premières minutes du film, il est évident que nous avons une Fanny bien plus énergique et joyeuse que celle du livre. L'actrice même qui a été choisi, Bille Piper, est pour moi assez loin de l'idée que je me faisais de l'héroïne. Chaque adaptation lui apporte un petit quelque chose de différent et on sent bien que le personnage tel qu'il est dans le livre a du mal à inspirer les réalisateurs. Et ce n'est pas le seul changement : Mrs Bertram est également plus présente mais en contrepartie, Julia est quasiment inexistante. Pour autant, je ne peux pas dire que ces différences m'aient véritablement gênée, en revanche, la scène de baiser entre Maria et Henry Crawford ou encore la disparition pure etmansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford,adaptation mansfield park simple du séjour de Fanny à Portsmouth me paraissent plus préjudiciables à l'intrigue...

       De manière générale, c'est une adaptation qui manque totalement de subtilité. Le format film n'y est pas pour rien bien sûr mais ici après trois minutes à peine, tout le monde semble déjà amoureux et se fait du pied sous la table ! Et que dire du moment où Edmund à une révélation en regardant Fanny ! Ridicule. D'ailleurs, j'ai eu un mal fou à accrocher avec Blake Ritson dans ce rôle. Je le préfère de loin mansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford,adaptation mansfield parken Mr Elton dans Emma... La seule qui tire vraiment son épingle du jeu, c'est Hayley Atwell qui est excellente en Mary Crawford, à tel point que j'ai longtemps détesté l'actrice tellement elle était crédible ! Mais ça ne suffit pas à sauver le film d'une impression générale de platitude il me semble. 

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations de Mansfield Park, par là...