Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane's Adaptations

  • The Jane Austen Book Club, le film

    Pin it!

    the Jane Austen book club, le club Jane Austen, Jane Austen, Jane Austen adaptation, Emily blunt, hugh dancy, Karen Joy Fowler   Voilà le cas très rare, mais concret, d'un film qui est meilleur que son livre. D'ailleurs, il n'est pas juste meilleur, il est vraiment bien...

       D'abord, l'histoire est très chouette. Ça pourrait être nous, ces gens qui se connaissent plus ou moins et qui se réunissent autour des romans de Jane Austen, qui apprennent et qui grandissent avec eux, qui vivent des drames et des joies mais qui, toujours, continuent de lire Jane Austen... Ça nous fait déjà une bonne raison de les aimer. Certaines des discussions autour des livres sont très intéressantes (je suis en général d'accord avec tout ce que dit Bernadette !) et on aimerait en avoir encore plus, être parmi eux et ajouter notre grain de sel.

       Plusieurs des répliques du film sont devenues cultes, certaines scènes également comme lorsquethe jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowler Prudie hésite sur la marche à suivre et que le feu pour piéton l'incite à se demander 'ce que Jane ferait'. Tous ces petits clins d'oeil, j'adore.

       Ensuite, il faut évidemment parler du casting, qui est fabuleux. Je ne vais pas tous les citer, parce qu'ils sont tous excellents mais vous retrouverez sans aucun doute des têtes the jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowlerconnues comme Emily Blunt par exemple, géniale en professeure de français psychorigide (regardez le film en VO, vous allez rire) ou Hugh Dancy, qui apporte la touche sexy, à n'en pas douter, mais qui est tellement plus que ça. Et personne ne semble tirer la couverture à lui, toutes ses personnalités s'équilibrent parfaitement. 

       Enfin, l'ambiance de ce film est à souligner. Je ne sais pas si c'est un grand film mais c'est un film chorale, sur la vie, qui fait du bien, idéal en cette période de fêtes, alors j'espère vous avoir convaincu de le regarder. 

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    the jane austen book club,le club jane austen,jane austen,jane austen adaptation,emily blunt,hugh dancy,karen joy fowler

  • Mansfield Park, Adaptation avec Billie Piper

    Pin it!

    mansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford   Nous venons d'achever la relecture de Mansfield Park sur le French Jane Austen Book Club et j'en ai donc profité pour me replonger dans les différentes adaptations.

       Celle-ci est la plus récente et dès les premières minutes du film, il est évident que nous avons une Fanny bien plus énergique et joyeuse que celle du livre. L'actrice même qui a été choisi, Bille Piper, est pour moi assez loin de l'idée que je me faisais de l'héroïne. Chaque adaptation lui apporte un petit quelque chose de différent et on sent bien que le personnage tel qu'il est dans le livre a du mal à inspirer les réalisateurs. Et ce n'est pas le seul changement : Mrs Bertram est également plus présente mais en contrepartie, Julia est quasiment inexistante. Pour autant, je ne peux pas dire que ces différences m'aient véritablement gênée, en revanche, la scène de baiser entre Maria et Henry Crawford ou encore la disparition pure etmansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford,adaptation mansfield park simple du séjour de Fanny à Portsmouth me paraissent plus préjudiciables à l'intrigue...

       De manière générale, c'est une adaptation qui manque totalement de subtilité. Le format film n'y est pas pour rien bien sûr mais ici après trois minutes à peine, tout le monde semble déjà amoureux et se fait du pied sous la table ! Et que dire du moment où Edmund à une révélation en regardant Fanny ! Ridicule. D'ailleurs, j'ai eu un mal fou à accrocher avec Blake Ritson dans ce rôle. Je le préfère de loin mansfield park,billie piper,jane austen,fanny price,edmund bertram,henry crawford,adaptation mansfield parken Mr Elton dans Emma... La seule qui tire vraiment son épingle du jeu, c'est Hayley Atwell qui est excellente en Mary Crawford, à tel point que j'ai longtemps détesté l'actrice tellement elle était crédible ! Mais ça ne suffit pas à sauver le film d'une impression générale de platitude il me semble. 

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations de Mansfield Park, par là...

  • Emma, Adaptation de 1972

    Pin it!

    Jane Austen, emma, adaptation, emma 1972, john Carson, Doran Godwin   J'ai cette adaptation depuis très longtemps dans ma DVDthèque et je ne l'avais jamais visionnée. Vous admettrez que la jaquette à elle seule a de quoi effrayer les plus téméraires et les autres adaptations de l'époque que j'ai eu l'occasion de voir ne m'avaient pas particulièrement donné envie de pousser plus loin mon retour vers le passé. Mais puisque je me suis lancée dans un marathon Emma, je ne pouvais décemment pas y couper. Finalement, je dois dire que celle-ci ne s'en sort pas si mal, peut-être parce que je m'attendais à pire, et je remarque une fois encore que, de tous temps, Emma est le livre qui a été le mieux adapté.

       Pour autant, je ne peux pas dire que je me sois régalée non plus. D'abord, l'image a atrocement vieillie, c'est incontestable. L'adaptation ne compte pas moins de 6 épisodes et elle manque de rythme, la musique est répétitive et peu plaisante. Le tout favorise assez vite l'ennui, j'en ai peur.

       En ce qui concerne les acteurs, c'est la seule Emma que je n'ai pas aimé. Comme je ne vois pasjane austen,emma,adaptation,emma 1972,john carson,doran godwin comment le dire autrement, autant être franche, je trouve qu'elle joue atrocement mal. D'ailleurs, on ne voit absolument aucune évolution dans ses sentiments, que ce soit pour Franck ou pour Mr Knightley. Ce dernier, quant à lui, est un peu vieux pour le rôle et le charme a du mal à opérer mais son jeu est irréprochable. Il est peut-être ce qu'il y a de mieux dans cette adaptation. 

       Ce qui est particulièrement étonnant en revanche c'est que, malgré le format (très) long, l'intrigue se permet un grand nombre de libertés par rapport au livre. Ce n'est pas forcément gênant mais c'est un choix surprenant pour une mini-série. L'histoire des Dixon est complètement différente par exemple, et après l'avoir insultée, Emma s'excuse auprès de Miss Bates. Cette scène-là jane austen,emma,adaptation,emma 1972,john carson,doran godwin,adaptation emmam'a plue d'ailleurs, sûrement parce que dans cette adaptation, Emma est particulièrement mauvaise avec sa voisine.

       Il y a aussi des scènes que j'ai trouvé très bien dosées, comme Box Hill, toujours délicate à mettre en oeuvre, ou la rencontre d'Harriet avec les bohémiens qui est, à mon avis, la plus réaliste de toutes celles que j'ai pu voir. Chaque réalisateur essaie également de retransmettre l'humour de Jane Austen à sa manière et ici, c'est le père qui a été pris pour cible. Alors que dans le roman, Emma et Knightley sont toujours très attentifs à tout ce qu'il dit, ici le père parle dans le vide pendant que les personnages quittent la pièce ou font le contraire de ce qu'il préconise. Cela donne lieu à des scènes amusantes, que j'ai apprécié dans cette ambiance par ailleurs plutôt plate. Tout n'est donc pas à jeter dans cette adaptation que je ne regrette pas d'avoir enfin visionnée...

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...

  • Emma Approuved

    Pin it!

    emma approuved, emma, Jane Austen, Jane Austen france, adaptation, web série, pemberley digital, Joanna Sotomura, Brent Bailey   En plus des adaptations classiques d'Emma, en mini-séries ou en film, et des transpositions modernes comme Clueless ou encore Aïsha dans sa version Bollywood, il existe également une web série.

       Le format de la web série, c'est un petit peu particulier. Ici, il y a 72 épisodes qui durent généralement entre cinq et sept minutes environ et plus d'une dizaine de vidéos bonus. Si on les regarde au fur et à mesure de leurs sorties, c'est un peu court et frustrant et si on essaie de les regarder d'une traite, ce que j'ai plus ou moins fait, on finit vite par s'ennuyer. Du coup, j'ai d'autant plus trouvé que les deux intrigues ajoutées par rapport au livre étaient dispensables et rallongeaient inutilement l'histoire. Et j'ai sûrement écouté quelques épisodes d'une oreille un peu distraite.emma approuved,emma,jane austen,jane austen france,adaptation,web série,pemberley digital,joanna sotomura,brent bailey Pour autant, cela n'a rien à voir avec la qualité de la web série elle-même parce que pour tout le reste, je n'ai que du positif à dire.

       Pour commencer, les auteurs ont fait un énorme travail d'adaptation tout en restant très fidèles à l'oeuvre. J'ai aimé, par exemple, qu'Emma ait créé une société de conseils avec l’argent de son père et que Knightley soit son associé. Elle le laisse faire tout ce qui est barbant mais à côté de ça, elle est ambitieuse et travailleuse. Pour moi, c'est une très bonne transposition, et c'est le cas également pour Harriet, Miss Bates et tous les autres. Le choix de dérouler les intrigues les unes après les autres, sans tout emmêler, me paraît également judicieux et correspond bien au format. 

       Enfin, les deux plus gros points forts sont sans hésitation les acteurs, qui sont excellents, (avec une mention spéciale pour Emma, Harriet et Miss Bates) et l'humour de la série et de son héroïne, avec ses tiques et ses slogans. On ne peut pas s'empêcher de l'adorer et elle m'a vraiment fait rire. La série est donc définitivement "Emma Approuved" !

    emma approuved,emma,jane austen,jane austen france,adaptation,web série,pemberley digital,joanna sotomura,brent bailey

     

    Si vous voulez le visionner, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...