Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jane austen et l'arlequin

  • Jane Austen et l'Arlequin de Stephanie Barron

    Pin it!

    jane austen et l'arlequin,stephanie barron,jane austenTitre: Jane Austen et l'Arlequin

    Auteur: Stephanie Barron

    Langue: Français

    Genre: Jane Austen Détective

    Note: 2/5

     

       Ceci est le troisième volet de la série de Stephanie Barron dépeignant les aventures d'une Jane Austen jouant à la détective. C'est une série que je trouve sympathique et qui a le grand avantage d'être traduite en français, mais comme je l'ai déjà dit dans mes précédents billets, j'ai beaucoup de mal à assimiler l'héroïne à notre chère Jane.

       Et pour ce tome j'ai commis l'énorme erreur de le lire à la suite de Sanditon. Enorme, l'erreur. C'est comme ça que l'on se rend compte à quel point on est loin de la légèreté et la simplicité de Jane Austen, non seulement pour ce qui est de l'écriture, mais également en ce qui concerne les sujets choisis. Je suis souvent étonnée de voir l'obstination des auteurs d'austeneries à introduire des éléments que l'on ne trouvait pas dans les romans de Jane Austen. Souvent il s'agit par exemple des Etats-Unis mais ici il s'agit de la noblesse. Et je ne retrouve pas du tout dans cet univers plein de titres et de prétention, ce qui me séduit dans mes livres favoris.

       Ici encore l'héroïne me semble bien loin de Jane Austen et se conduit de façon absurde et absolument scandaleuse! La pauvre Cassandra est bien mal traitée également. Elle passe pour une vieille fille aigrie particulièrement pudibonde et pas spécialement proche de sa soeur. Cela dit, étant donné la façon dont se comporte cette dernière, on la comprend.

       Bref, inutile de continuer à souligner les innombrables défauts qui m'ont écorché les yeux, vous l'avez compris, je n'ai pas vraiment aimé ce roman. La comparaison plus que défavorable avec Sanditon y est certainement pour beaucoup et si le livre n'avait pas utilisé Jane Austen comme héroïne j'aurais sûrement pu l'apprécier. Mais voilà, c'est le choix qu'à fait l'auteur et je pense qu'il n'était pas judicieux!