Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jane rubino

  • Lady Vernon and Her Daughter

    Pin it!

    lady susan,lady vernon and her daughter,jane austen,jane rubino,caitlen rubino bradwayTitre: Lady Vernon and Her Daughter

    Auteur: Jane Rubino & Caitlen Rubino-Bradway

    Langue: Anglais (Moyen)

    Roman: Lady Susan

    Genre: Réecriture

    Note: 3/5

     

       Lady Susan est une oeuvre à part de Jane Austen par bien des manières, mais la plus évidente réside dans le charactère de l'héroïne: une femme calculatrice, égoïste et dépourvue d'amour maternel! Quel chamboulement dans le petit monde austenien! Pourtant, ou plutôt grâce à cela, c'est un livre qui est généralement très apprécié et combien de Janéites n'ont-elles pas regretté que tel Raison et Sentiments, Jane n'est pas retravaillé Lady Susan plus tard sous forme de roman! C'est ce que les dames Rubino annoncent avoir fait! Voilà une promesse audacieuse!

       Malheureusement, ce n'est pas une promesse tenue et cela leur fait perdre d'emblée des points pour un livre qui est par ailleurs très attrayant! Je ne comprendrais jamais tous ces effets d'annonce qui finissent par décevoir le lecteur! Lady Vernon and her Daughter n'est donc pas une réécriture pure et simple de Lady Susan, dans le respect de l'oeuvre et de son esprit, qu'on se le dise!

       Commençons par le début... L'histoire commence plus de 15 ans avant celle de Jane Austen! Quand on sait que les histoires de Jane se déroule toutes sur une période courte, on peut d'ores et déjà trouvé ce choix discutable et il faut attendre la page 85 pour arriver enfin là ou débute Lady Susan. Et ce n'est qu'à ce moment que je commence à accrocher, le début me semble donc réellement superflu. Maintenant, venons en à l'histoire... Lady Susan ici est... Gentille!! Oui, un comble, je sais! Ici tout les autres sont méchants ou stupides et Lady Susan n'est qu'une pauvre victime de ragots et calomnies!! L'histoire pourrait être amusante si en relisant l'oeuvre originale on avait pu croire à cette réinterprétation, mais les lettres de Lady Susan elle-même dans l'oeuvre de Jane laissent peu de place à l'imagination: cette femme est véritablement mauvaise!!

       Une fois que j'ai eu compris qu'il était vain de rechercher toute ressemblance, j'ai pu apprécier l'histoire, qui est intéressante et bien écrite je dois le reconnaître! Une fois encore, c'est l'écart entre ce qu'ils annoncent et ce qu'ils font qui gâche tout, quel dommage! J'ai également aimé relire Lady Susan en parallèle, c'était assez amusant et bizarrement a éclairé pour moi ce livre sous un nouveau jour! Même si nous ne pouvons avoir aucun doute sur le caractère de Lady Susan elle-même, cela m'a amené à m'interroger sur les personnages dont elle parle et qui sont eux-même victimes de la vision de Lady Susan. Je vois maintenant des double sens et des allusions partout! Cela colle bien avec l'humour et l'ironie de Jane Austen et je ne m'étonne pas de trouver un nouvel angle de lecture à cette nouvelle, c'est là bien la spécialité de Jane!

       Pour finir, après un début difficile, je prends de plus en plus goût à cette lecture et dévore les dernières pages. Je lis alors l'explication des auteurs, me disant qu'elles doivent y justifier ses choix et que cela me réconciliera sûrement avec les changements effectués. Mais tenez vous bien, les dames Rubino disent avoir fait de Lady Susan une héroïne plus "authentiquement austenienne" et justifient leurs choix en disant que c'est ce que Jane aurait fait!! Devant tant d'arrogance... I'm speechless!