Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

karen joy fowler

  • Le Club Jane Austen de Karen Joy Fowler

    Pin it!

    jane austen,le club jane austen,the jane austen book club,karen joy fowler,emily blunt.Titre: Le Club Jane Austen

    Auteur: Karen Joy Fowler

    Langue: Français

    Genre: Hommage moderne

    Note: 3/5

     

       À l'occasion de la réédition du Club Jane Austen par 10 18, je me suis dit qu'il était temps de vous en parler un peu. J'ai longtemps laissé traîner ce roman dans ma PAL austenienne parce que j'ai beaucoup aimé le film et toujours entendu dire qu'il était bien meilleur que le livre. Et je dois dire, que je suis tout à fait d'accord. S'il est entendu que le film n'existerait pas sans le livre, je crois que la renommée du livre doit vraiment beaucoup au film.

       Ça ne veut pas dire pour autant que tout est à jeter dans ce livre. D'ailleurs, j'ai d'abord été surprise par les premières pages; on y trouve des traits d'humour et d'esprit tout à fait irrésistibles et il y a quantité de citations que j'ai eu envie de noter.

       L'auteur nous présente donc un groupe d'amis très hétéroclites qui décident de former un club Jane Austen. On suit chacune de ces réunions mais on en apprend également à chaque fois un peu plus sur les différents protagonistes, sur la façon dont les membres se sont rencontrés et également sur leur passé. Et ces passages là sont parfois extrêmement inintéressants et rendent la qualité du livre très inégale. Le club sert de fil conducteur mais le tout manque de cohérence, on saute du coq à l'âne, de l'un à l'autre, du présent au passé d'une façon plutôt désagréable. D'ailleurs, je pense que si je n'avais pas déjà de l'affection pour les personnages grâce au film, j'en aurais aisément détesté la moitié.

       En revanche, dès qu'il s'agit de Jane Austen, je me suis régalée, délectée même des sujets abordés, des questions discutées absurdes ou profondes. J'avais l'impression de moi-même participer à ces réunions et de découvrir de nouvelles facettes de mes romans favoris. C'en était d'autant plus frustrant dès que l'on basculait de nouveau sur la vie de l'un ou l'autre mais c'est malgré tout la raison pour laquelle je ne regrette absolument pas d'avoir lu ce livre.

       Et forcément, une envie qui me taraude depuis longtemps revient s'immiscer dans mon esprit... Et si on lançait nos clubs Jane Austen?