Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Persuasion 1995

Pin it!

persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds   Je n'avais jamais écrit mon avis sur cette adaptation et c'est peut-être tant mieux parce que je pense que je suis plus indulgente aujourd'hui que je ne l'aurais été lors de mon premier visionnage. Ce qui ne veut pas dire pour autant que j'ai adoré !

   Je pense que c'est une adaptation qui a ses mérites, et qui en avait surtout beaucoup à l'époque où elle a été tournée. Malgré tout, elle n'a pas très bien passé l'épreuve du temps, et j'ai du mal à croire qu'elle est sortie la même année que le Pride and Prejudice avec Colin Firth ou le Emma avec Gwyneth Paltrow. L'image est datée et même la façon de jouer est datée. Il est certain cependant que c'est, sans coller complètement au roman (mais on en reparlera), la plus fidèle des trois dernières adaptations de Persuasion. Même les atmosphères sont fidèles à l'époque, avec l'éclairage à la bougie pour les scènes nocturnes. Ce n'est pas très satisfaisant visuellement mais cela plaira sûrement aux grands défenseurs de la fidélité.

   Le casting est assez interessant, bien que trop vieux (sauf l'acteur qui joue le cousin de Anne,persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds créant un contraste plutôt mal venu). J'ai eu plaisir à retrouver la tante Petunia de Harry Potter dans le rôle de Mrs Croft (Fiona Shaw) ou encore la même actrice qui joue Maria dans Mansfield Park 99 (Victoria Hamilton) et qui est ici Henrietta. Elle jouait même Mrs Forster dans Pride and Prejudice 95 ! Ciaran Hinds fait un bon Capitaine et, contrairement à la première fois, je lui trouve beaucoup de charme, que voulez-vous, je vieillis...

   Mais la façon dont est dépeinte Anne ne me convient pas du tout. On dirait une petite chose appeurée, voire suppliante devant le Capitaine, plutôt imposant et charismatique, et elle passe son temps les yeux écarquillés. Certes, on sent bien sa déprime mais on ne voit ni son esprit, ni son intelligence, ni ses qualités d’observation. Elle est juste passive à en être ridicule. 

   Pour ce qui est de la réalisation elle-même, je n'ai pas du tout aimé non plus les effets de caméra qui bouge, heureusement peu nombreux. Mais j'ai surtout trouvé que ça manquait cruellement de rythme et d'humour. Il y avait trop de blanc, trop de langueur. C'est une adaptation un peu fade en somme.

    Malgré tout, j’ai bien aimé. Je sais que je n'en donne pas vraiment l'impression parce que je persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hindspointe tout ce qui ne vas pas mais cette adaptation montre quand même qu’en 1h40 de film, en choisissant les bonnes scènes, on peut faire quelque chose d'à la fois fidèle et plaisant.

   Mais alors, pourquoi changer la fin ? Vraiment, ça m'interroge. Quand on a choisi de coller à ce point au texte original pourquoi, tout à coup, et au meilleur moment, s'en éloigner ? La scène du concert est ridicule, Mr Elliot est soi-disant ruiné, le Capitaine vient demander à Anne si elle va vraiment épouser son cousin... Autant d'éléments inventés de toute pièce (ou presque). Et on dirait que si Anne ne court pas après la Capitaine, et qu'ils ne s'embrassent pas en pleine rue, aucune adaptation n’est complète !

persuasion,persuasion 95,persuasion 1995,jane austen,jane austen france,adaptations,amanda root,ciaran hinds

Commentaires

  • Alors comme toi, la première fois que je l'ai vu, je n'ai absolument pas craqué sur le capitaine. Je me suis même dit : Au secours!!!! Et puis récemment.... des coeurs dans les yeux. Sa prestance, son charisme... bref, moi aussi je vieillis

Écrire un commentaire

Optionnel