Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jane austen france

  • A Truth Universallly Aknowledged by 33 Great Writers

    Pin it!

    a truth universally acknowledged,33 great writers on why we read jane austen,jane austen,jane austen france,susannah carson,harold bloom,sir walter scott,george eliot,anthony trollope,virginia woolfTitre : A Truth Universally Acknowledged 

    Auteur : Susannah Carson (éditrice)

    Langue : Anglais

    Genre : Étude et critiques des oeuvres de Jane Austen

    Note : 3/5

     

       Ce livre rassemble des essais et des avis assez courts sur l'oeuvre de Jane Austen, écrits par des auteurs plus ou moins célèbres.

       À la base, je suis un peu réfractaire à la critique d'oeuvre, cette pratique qui consiste à dire à la place de l'auteur ce qu'elle aurait réellement voulu dire et à lui attribuer des intentions sans certitude aucune. D'un autre côté, débattre des possibles, découvrir de nouvelles visions, explorer des théories différentes peut être passionnant. Tout dépend de la façon dont sont amenées les choses en fait.

       Du coup, sans surprise, tout au long de cet ouvrage, mon avis n'a cessé de fluctuer. Pour commencer, je m'attendais à ce que ce livre rassemble des textes écrits spécialement pour l'occasion mais en fait, il intègre aussi bien l'avis de Virginia Woolf ou de W. Somerset Maugham que celui d'auteurs contemporains, sans aucune présentation ou explication spécifique. J'ai donc trouvé cela un peu brouillon et sans réelle cohérence. De plus, je m'attendais à me retrouver en terrain ami, au milieu de janéites convaincue, quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir que tous les textes ne faisaient pas l'éloge de Jane Austen.

       Les idées de certains auteurs sont vraiment interessantes, mais je me suis arrachée les cheveux plus d'une fois sur celles de certains autres. J'ai adoré par exemple les explications de C.S Lewis et Louis Auchincloss qui m'ont permis de voir Mansfield Park et son héroïne différemment et m'ont même donné envie de le relire, avec un oeil nouveau. Je ne peux que conseiller vivement l'essai de John Wiltshire qui nous explique à quel point Jane Austen n'est pas "romantique". En revanche, quand je lis que Catherine et Tilney ne peuvent pas être heureux ensemble, que nous n'aimerions pas dîner avec la plupart des couples austeniens parce qu'ils sont barbants ou encore que le Colonel Brandon est insipide et que personne ne peut l'aimer, forcément, je commence à m'énerver.

       Enfin, d'une manière générale, je suis également peinée de dire que j'ai trouvé la plupart des auteurs masculins très condescendants. Heureusement, d'autres venaient toujours me mettre un peu de baume au coeur en hurlant leur amour pour Jane Austen. 

     

    Si vous voulez ajouter "A Truth Universally Acknowledged" à votre PAL, c'est par ici

  • Mr Darcy's Secret de Jane Odiwe

    Pin it!

    mr Darcy's secret, Jane odiwe, Jane Austen, darcy, orgueil et préjugés, austenerie, Jane Austen franceTitre : Mr Darcy's Secret

    Auteur : Jane Odiwe

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Sequel/Suite

    Note : 3/5

     

       Ce qui se cache derrière ce titre n'est autre qu'une nouvelle suite à notre roman chéri, Orgueil et Préjugés. Nous y retrouvons donc Lizzy et Darcy fraîchement mariés, et tout ce que cela implique en terme de nouvelles responsabilités et de nouvelles rencontres pour la jeune femme. Alors, lorsqu'elle se trouve face aux rumeurs et à la mesquinerie, Elizabeth ne sait plus très bien à qui elle peut faire confiance...

      Et c'est là que réside le premier souci de cet ouvrage puisque la réponse aurait du être évidement : à son mari. Non seulement, je n'ai pas cru une seule seconde à ce fameux secret mais en plus, devoir envisager qu'au début de leur mariage, le jeune couple n'est pas capable de se parler ouvertement et de se faire confiance, ce n'est vraiment pas comme ça que j'imaginais les Darcy personnellement.

       Malgré tout, j'étais prête à leur accorder le bénéficie du doute, l'auteur rappelant à quel point l'héroïne connaît peu son mari finalement. J'étais charmée par le cadre, ravie de retrouver les personnages et mon niveau d'anglais ne me permet pas de m'attarder sur le style, ce qui est sûrement à l'avantage de ce genre de romans. J'avais, de plus, déjà lu deux livres du même auteur, Willoughby's Return et Mr Darcy' Christmas, que je n'avais pas trouvés désagréables, je décidais donc de ne pas trop écouter la petite voix qui m'intimait que ce Darcy-là n'avait pas du tout évolué et que celui de Jane Austen ne se serait jamais conduit comme cela avec sa soeur, surtout après son mariage avec la pétillante Miss Bennet. Moyennant quoi, je dois dire que j'ai apprécié environ 70% de ma lecture.

       Jusqu'à l'évènement fatal... Et alors, attention spoiler, Georgiana s'enfuit. Encore. Quelle déception !  Qu'elle ait pu l'envisager très jeune, sous une mauvaise influence, se comprend mais que sachant à quel point elle le regrette, elle soit capable de réitérer, plus âgée et plus sage de quelques années, après un comportement des plus absurdes tout au long du roman d'ailleurs, est tout bonnement invraisemblable. Ce n'était certes pas l'austenerie de l'année mais ce livre aurait pu rester dans ma mémoire comme une lecture agréable si les 50 dernières pages n'avaient pas été une accumulation d'absurdités et de ridicule consommé.

     

    Et si vous voulez ajouter "Mr Darcy's Secret" à votre PAL, c'est par ici

  • What Kitty Did Next de Carrie Kablean

    Pin it!

    what kitty did next, carrie kablean, orgueil et préjugés, kitty Bennet, pride and prejudice, Jane Austen france, austenerie, Jane AustenTitre : What Kitty Did Next

    Auteur : Carrie Kablean

    Langue : Anglais

    Roman : Orgueil et Préjugés

    Genre : Suite centrée sur Kitty

    Note : 4/5

     

       Elizabeth et Jane ont eu leur happy end, Mary ne vaut pas vraiment la peine qu'on s'y attarde (et les austeneries qui le font trahissent pour moi le personnage dépeint par Jane Austen), Lydia a plus ou moins eu ce qu'elle voulait et ce qu'elle méritait mais qu'en est-il de Kitty ? Kitty dont le seul tort a été d'être jeune, sûrement influençable et peut-être un peu moins interessante que ses soeurs... Comme l'a parfaitement compris l'auteur, Catherine Bennet est le personnage parfait pour une suite d'Orgueil et Préjugés et c'est donc elle que nous accompagnons ici alors que ses soeurs viennent de se marier.

       Ce qui est extraordinaire dans ce roman, et je pèse mes mots, c'est la compréhension parfaite des personnages, la description de leur psychologie et l'empathie de l'auteur. Carrie Kablean m'a ouvert les yeux sur la place et la condition difficile de Kitty, sur les sentiments qu'elle a pu ressentir tout au long des évènements que nous connaissons bien et à chaque instant, je me disais : "mais c'est ça !". Vous ne pouvez alors que vous prendre de sympathie pour Kitty ou alors vous n'avez pas de coeur ! J'ai d'ailleurs maintenant envie de relire Orgueil et Préjugés pour mieux m'intéresser à ce personnage mis un peu trop rapidement de côté et pour moi, cela justifie déjà que je classe ce roman parmi les meilleures austeneries que j'ai lu. 

       Et puis cela veut également dire que l'on se retrouve dans cet univers douillet et familier que nous aimons tant, entouré de nos personnages préférés, sans aucune fausse note, et n'est-ce pas ce que nous recherchons tous en lisant des austeneries ?

       Après, il y a quelques petites raisons qui font que cela n'a pas été un coup de coeur. Le livre prend son temps pour démarrer, ce qui n'est pas forcément un défaut, puisqu'on profite du cadre, de l'ambiance et du plaisir que l'on a à s'y replonger... Mais j'aurais aimé qu'en conséquence l'évolution de Kitty se fasse plus en douceur, graduellement. Quant à l'autre regret, il se situe au niveau de l'histoire d'amour. J'ai bien compris que l'auteur n'a pas voulu en faire le point central de son roman mais là, elle me laisse presque indifférente et c'est quand même bien dommage.

     

    Et si vous voulez ajouter "What Kitty Did Next" à votre PAL, c'est par ici

  • Jane by the Sea de Carolyn V. Murray

    Pin it!

    jane by the sea,vie amoureuse,jane austen,jane austen france,austenerie,vie de jane austen,tom lefroy,caroline v. murrayTitre : Jane by the Sea

    Auteur : Carolyn V. Murray

    Langue : Anglais

    Genre : Roman autour de la Vie de Jane Austen 

    Note : 3/5

     

       C'est certainement l'une des lectures qui me tentait le plus, depuis longtemps, alors que je me suis un peu lassée des austeneries. Cette couverture magnifique ne peut que donner envie de plonger dans le roman et de se retrouver à Lyme Regis, auprès de notre chère Jane Austen. On fait alors la connaissance de son amour secret, rencontré au bord de la mer, dont Cassandra aurait parlé tardivement à ses nièces...

       Ici, l'auteur nous emmène donc dans la vie de Jane Austen mais elle emprunte également beaucoup à ses oeuvres. Ses parents, par exemple, sont calqués sur les Bennet et on croise quelques autres personnages. Ce ne serait pas gênant si on ne s'éloignait pas parfois un peu trop de la personnalité de ceux qui ont réellement vécu comme Cassandra qui est ici très moralisatrice ou Jane elle-même qui est bien naïve, un qualificatif que l'on aurait quand même du mal à lui attribuer, et dont les manières sont déplorables. J'ai trouvé également l'évocation de sa rencontre avec Tom Lefroy expédiée et inutile et la transformation de Jane Austen, de chasseuse de mari en vieille fille décidée à le rester, très maladroite

       En revanche, j'ai beaucoup plus apprécié la seconde partie du roman où il se passe enfin quelque chose d'interessant, de nouveau... L'auteur prend là encore des libertés, ne respecte pas forcément les dates et les lieux, ce qui peut être un parti pris interessant mais quitte à faire ça, j'aurais vraiment aimé qu'elle ose carrément et nous offre une fin différente de celle, si triste, que l'on connaît ou que l'on soupçonne.

       Enfin, dernier bémol : je ne supporte pas que l'on écrive un texte en déclarant qu'il est de la plume de Jane Austen. Personne ne peut être à la hauteur et ici, en plus, c’est plein d’élans et d’exagérations qui ne ressemblent pas à l'auteur que nous connaissons bien.

     

    Et si vous voulez malgré tout ajouter "Jane by the Sea" à votre PAL, c'est par ici