Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lizzy bennet

  • The Heir to Longbourn

    Pin it!

    the heir to longbourn,laurence fleming,jane austen,pride and prejudice,mansfield park,persuasion,northanger abbey,orgeuil et préjugés,darcy,lizzy bennetTitre: The Heir to Longbourn

    Auteur: Laurence Fleming

    Langue: Anglais (Niveau Moyen)

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Sequel et Crossover

    Note: 3/5

     

       Voilà encore une sequel qui me laisse avec un avis mitigé! Pourquoi certains auteurs qui ont d'excellentes idées veulent toujours en faire trop! Quel dommage!

       Si je garde l'idée générale, je pourrais dire que j'ai adoré ce roman. Nous suivons donc Lizzy, qui vient d'accoucher et, qui se rend dans une station balnéaire pour se reposer. Georgiana est du voyage et là-bas elles font la rencontre d'un certain Tom Bertram. Et cela ne sera pas la seule rencontre intéressante du roman: le colonel Tilney, Miss Crawford ou encore William Price entre autres croiseront la route de Lizzy. Je suis une grande fan du crossover entre les romans de Jane Austen et je suis souvent surprise qu'il n'en existe pas plus. Celui-ci est très bien fait, avec un choix de personnages intéressants et forcément de nouveaux couples qui se forment pour notre plus grand plaisir.

       Malheureusement, il y a aussi de nombreux éléments qui sont revenus perturber mon plaisir tout au long de ce roman. Toutes les histoires de couples sont réglées en moins de cinq pages! Lorsque Georgiana rencontre son prétendant, son frère Darcy l'encourage à le revoir sans rien savoir de cet homme et taquine sa soeur sur le fait qu'elle devrait l'épouser. On hallucine là non?? Mais où est passé le grand frère protecteur? Quant à Kitty, l'auteur ne l'appelle que Catherine, ce qui est très perturbant. Pourquoi supprimer son surnom alors que nous ne la connaissons que sont cette appellation? Et je ne vous parle même pas du traitement reservé à Mrs Bennet, la pauvre! Elle paie bien cher ses excentricités cette pauvre femme! J'ai même été ébahie de la façon dont ses filles parlent d'elle. Il semblerait finalement que la douce et naïve Jane cachait bien son jeu...

       En bref, l'histoire reste assez captivante. Le roman aurait pu être génial et entrer dans mon top 5 si l'auteur n'essayait pas d'en faire trop, et contrairement à d'autres, ce ne sont pas là de petites erreurs qui m'ont dérangées mais bien des abbérations qui m'ont choquées! Quel gâchis!