Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sanditon de Juliette Shapiro

Pin it!

sanditon,juliette shapiro,austenerie,milady,jane austenTitre: Sanditon

Auteur: Jane Austen et Juliette Shapiro

Langue: Français

Roman: Sanditon

Note: 3/5

 

   Pour commencer, un petit rappel rapide de l'histoire de ce livre: Jane Austen en a commencé l'écriture quelques mois avant sa mort mais n'a malheureusement pas eu le temps, ni la force de le terminer. Cela laissa place à de nombreuses spéculations et différents auteurs ont depuis décidé de l'achever, avec plus ou moins de brio. 

   Nous y rencontrons les Parker, un couple fort sympathique vivant à Sanditon et ayant décidés de faire de leur village, la nouvelle destination à la mode. Et pour lui faire découvrir toutes ses merveilles, ils y inviteront la jeune Charlotte Heywood, notre héroïne.

 

   Je dois dire qu'avant même d'ouvrir cet ouvrage, j'étais déjà mal disposé envers lui, je plaide coupable. Non seulement j'ai adoré la version de Marie Dobbs mais les critiques des lecteurs anglais et américains me laissaient craindre le pire et déplorer, une fois de plus, les choix de Milady.

   Pourtant, j'ai essayé de mettre tout cela de côté et de juger de façon impartiale mais les éléments perturbateurs et agaçants n'ont fait que s'enchaîner les uns après les autres et m'énerver d'autant plus.

   Le premier, et non des moindres, est qu'il n'est spécifié à aucun endroit quelle est la partie du texte écrite par Jane Austen. C'est déjà pour moi un manque de respect total et une mauvaise entrée en matière mais les choses ne s'arrangent pas vraiment avec la traduction de ce fragment. Passons sur ces petits inconvénients et concentrons nous sur la partie de Juliette Shapiro. 

   Dès que nous basculons de son côté, il se passe deux choses: au moins trois des personnages principaux changent complètement de caractère et pas cinq pages ont été tournées qu'une jeune fille est retrouvée échevelée dans les fourrées. Seriously???? 

   Du coup, vous êtes en train de vous demander pourquoi j'ai quand même mis 3 sur 5 à ce roman. J'ai beaucoup hésité je dois dire mais comme c'est souvent le cas avec ces austeneries, le livre en lui-même est sympathique et agréable et se lit facilement, ce qui explique cette note. Mais si je devais juger seulement de son rapport à notre auteur adorée, je n'aurais mis qu'1/5. Une fois encore, un auteur prend Jane Austen pour prétexte pour faire vendre ses livres, tout en écrivant quelque chose qui n'a rien à voir avec elle et ça m'agace. Si je comprends les motivations de ces auteurs et autres éditeurs, il faut bien se rendre compte que ceux que l'on prend pour des imbéciles une fois de plus, c'est nous. A vous de voir si vous êtes prêt à passer au-dessus de cela pour lire un livre agréable ou si c'est pour vous rédhibitoire. 

Commentaires

  • J'ai lu la version de Marie Dobbs, que j'ai trouvé sympa, et assez proche, à mon sens de ce que Jane Austen aurait pu imaginer pour la suite...
    mais là, les égarements, et cette fille échevelée dans les fourrés ne ressemblent tellement pas à Jane, que ce roman ne me branche vraiment pas du tout...
    Laissons à Jane, ce qui appartient à Jane, flûte ! Je passe mon tour.

  • J'essaie de lire tout ce qui sort en français pour le blog mais franchement j'aurais tout à fait pu me contenter de la version de Marie Dobbs.

  • Pas trop aimé. J'ai mis moi aussi 3 étoiles su 5 sur Bab. Plus pour le début prometteur que le reste de l'histoire.
    On devrait interdire ce genre de truc... continuer les récits inachevés d'auteurs décédés.

  • J'ai quand même beaucoup aimé l'autre version donc je n'irai pas jusqu'à dire qu'il faut l'interdire mais c'est sûr que comme d'habitude il y a un gouffre entre ceux qui respectent son oeuvre et ceux qui l'utilisent.

  • J'ai lu la version avec Marie Dobbs et j'avais également beaucoup aimé. Je décide donc de passer mon tour pour celle-ci car trop c'est trop !
    Comme tu dis il faut pas nous prendre pour des quiches !
    Merci pour ton avis !

  • Tu fais bien selon moi de rester sur cette bonne impression.

  • Je l'ai dans ma PAL donc je le lirai mais j'en ai marre qu'on ne se rende pas compte du talent de Jane et qu'on choisisse des suites ou encore des réécritures de ses livres d'origines, qui sont mièvres et totalement pas raccord avec l'œuvre d'origine ! Cela m'agace et même plus ..

  • Je ne suis pas sûre que le choix des traductions se fasse sur la qualité, en effet.

  • J'avais quand même été traumatisée avec la version de Marie Dobbs avec le truc de la fin... Mais tu fais bien de prévenir pour celui-là -_- Tant pis, je l'ai acheté, il sera lu !

  • Arf, oui, cette scène de fin... Mais ici c'est tout le livre qui m'a traumatisé!! Lol!!!

  • J'ai la version de Marie Dobbs dans ma PAL … je l'ai lu, il y a fort longtemps donc peu de souvenirs.
    Mais ce que tu dis de celle-ci ne me convainc pas vraiment alors je vais me contenter (si l'on peut dire) de relire la "vieille" ;)

  • Sage décision ;)

  • J'avais plutôt apprécié la version terminée par Marie Dobbs, alors je préfère rester sur cette bonne impression au vu des nombreuses critiques négatives de la suite proposée par l'éditeur Milady

  • Ah, je n'ai pas lu d'autres critiques avant d'écrire la mienne et même si cela ne me réjouit pas forcément je suis quand même soulagée de savoir que d'autres partagent mon avis.

  • je me demandais justement quelle version il valait mieux que je choisisse me voilà éclairée merci :)

  • Ah oui, autant je n'essaie pas de décourager les gens qui voudraient le lire, cela reste uniquement mon avis, autant si tu veux n'en choisir qu'une, je te conseille sans hésitation l'autre, et de loin.

  • ok. Passons sur celui-là. Je me demandais justement quelle version choisir.

  • Pour moi, il n'y a pas photo!

  • J'ai également lu la version Marie Dobbs, plutôt bien faite, malgré quelques petits trucs irritants... A lire ton avis, je vais me passer de cette version là.

  • Franchement, même si la version de Marie Dobbs n'est pas parfaite, entre le respect de l'oeuvre et le style, on est bien au-delà de ce livre-ci.

  • Et bien clairement moi qui ai "adoré" la première version, celle ci ne fera pas partie de mes lectures, je me fie à votre jugement. Je ne comprend pas pourquoi il est utile de profiter de l'oeuvre d'un autre pour écrire soi même une médiocrité? C'est que l'on est pas vraiment écrivain alors... Merci pour cet avis éclairé.

  • Je pense que c'est tout à fait cela. J'ose dire que sans se servir de Jane, l'auteur aurait eu beaucoup de mal à se faire publier. Et malheureusement, c'est souvent le cas dans les austeneries.

  • Je n'ai lu que la version de Marie Dobbs que j'ai trouvé magnifique, mais je compte tout de même me pencher sur cette version même si je pense être déçue :)

  • Alors verdict? Est-ce que tu l'as lu ou pas encore (en tous cas je n'ai pas vu passer ta chronique).

  • Jamais lu une "suite" d'un roman inachevé de JA. Je me contente de déplorer qu'ils soient inachevés.
    Ton blog est une mine, dis donc!

  • Merci de ton gentil message et effectivement, aux vues de la qualité de la plupart de ces suites, tu peux facilement t'en passer.

  • Ce livre m'énerve... Je passe mon tour sur celui-ci =)

  • D'autant qu'il y a bien de quoi faire ailleurs!

  • Cette suite est agréable à lire mais c'est vrai qu'elle n'est pas à la hauteur de celle de Marie Dobbs. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de redites de la part de Juliette Shapiro concernant par exemple les intentions des personnages ou le souci de l'héritage de Lady Dunham alors que cela avait était clairement évoqué au début par Jane Austen et cela n'avait aucun intérêt d'en reparler si longuement et ça ne faisait pas avancer l'histoire. J'avais un petit peu l'impression de lire un "résumé des épisodes précédents". Il est aussi décevant de voir qu'il ya finalement très peu d'échanges entre Sidney et Charlotte qui sont retranscris sous forme de dialogues. Quant à l'histoire de Maisie/Jane, j'ai trouvé que c'était donné beaucoup de cas pour pas grand chose. Au final il y a pire mais il y a aussi bien mieux.

  • Oui, c'est bien résumé! Que veux-tu, on a la finesse de Jane Austen, ou on ne l'a pas!

Les commentaires sont fermés.