Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

orgueil et préjugés - Page 2

  • Orgueil et Préjugés, le manga

    Pin it!

    pride and prejudice,manga,adaptation,bande-dessinée,orgueil et préjugés,darcy,stacy king,pot-se,éditions soleilTitre : Orgueil et Préjugés

    Adaptation : Stacy King

    Illustrations : Po Tse

    Oeuvre : Orgueil et Préjugés

    Langue : Français

    Genre : Manga

    Note : 3/5

     

       Il s'agit, comme son nom l'indique parfaitement, d'une version manga d'Orgueil et Préjugés. Je voudrais donc commencer par vous parler de ce qu'il est normal de trouverpride and prejudice,manga,adaptation,bande-dessinée,orgueil et préjugés,darcy,stacy king,pot-se,éditions soleil et de ne pas trouver dans un manga. La subtilité, l'ironie par exemple, ne cherchez pas, ça n'existe pas. Au contraire, on est plutôt dans l'exagération, dans le dessin parlant avec des personnages dont le physique reflète parfaitement le caractère. Pour les héros, c'est plutôt amusant, on pourrait les reconnaitre sans que l'on nous dise qui est qui. Pour l'humour de Jane Austen, c'est certes un peu plus dommageable mais il s'exprime différemment et le manga reste drôle, je vous rassure. De toutes façons, ce sont les règles de cet univers et l'on se doit de s'y plier même si quelques scènes tournent franchement au ridicule. Je vous ai parlé de Darcy qui se retrouve torse nu pour demander Lizzie en mariage ?

       Bref, du coup, une fois que l'on a intégré cela, on se demande d'autant plus pourquoi l'éditeur n'a pas jugé bon de respecter la règle la plus élémentaire, primordiale, connue de cet univers : lire les pages de droite à gauche en partant de la fin. Quelle aberration d'avoir disposé les pages dans le sens de lecture du roman ! Je ne suis pas non plus particulièrement fan du changement de couverture. Tout ce violet pride and prejudice,manga,adaptation,bande-dessinée,orgueil et préjugés,darcy,stacy king,pot-se,éditions soleilet ces arabesques, c'est un peu too much, je préférais la couverture originale mais sans doute manquait-elle un peu de Darcy. En revanche, s'il y a quelque chose que j'adore littéralement, ce sont les dessins et parce que je suis futile, cela suffit à rattraper bien des défauts, je dois l'avouer. Les pages humoristiques de "chibi" m'ont également bien amusées. 

       Pour ce qui est de l'adaptation du texte, et même si je comprends qu'elle  nécessite quelques changements dans le récit, il y a ici des scènes qui sont altérées sans raison, des faits également, ce que je commence à trouver gênant. Mr Darcy et Mr Bingley deviennent occasionnellement Lord Bingley et Lord Darcy, quand Lady Catherine se transforme en Mrs de Bourgh. On dirait tout simplement que le travail est bâclé. La bienséance est rarement respectée, ce qui pose des problèmes de réalisme parce que si à cette époque, chacun avait pu parler librement, il n'y aurait pas eu matière à écrire une telle histoire je pense. L'équilibre entre le manga et le texte original n'est pas atteint. Et puis, je suis désolée, Lizzie qui a le coeur brisé par Wickham, non, désolée, je ne peux pas.

       Vous vous demandez donc si vous allez craquer ou non? Personnellement, même en connaissant ses défauts, je l'achèterais. D'abord, c'est une forme d'adaptation que je trouve vraiment amusante, plutôt nouvelle même si j'ai déjà le Comic Pride and Prejudice, et les dessins sont vraiment très beaux. Cela reste un bel ajout à notre collection austenienne je trouve.

    pride and prejudice,manga,adaptation,bande-dessinée,orgueil et préjugés,darcy,stacy king,pot-se,éditions soleil

    pride and prejudice,manga,adaptation,bande-dessinée,orgueil et préjugés,darcy,stacy king,pot-se,éditions soleil

  • Coup de Foudre à Bollywood

    Pin it!

    coup de foudre à Bollywood, aishwarya Rai, alexis bledel, martin henderson, bride and prejudice, orgueil et préjugés, jane austen, france   Cela fait longtemps déjà que j'ai envie de vous parler de cette adaptation que j'adore. Du coup, tous les six mois, je me la repasse pour écrire mon billet, puis je ne prends pas le temps de le rédiger et je suis alors obligée de la regarder une nouvelle fois, sans jamais m'en lasser. Hier soir, à l'occasion de sa énième rediffusion, je n'ai, une fois de plus, pas pu résister à l'appel de Bollywood ! 

       Il s'agit donc d'une adaptation moderne d'Orgueil et Préjugés, qui se déroule en grande partie en Inde, pays qui perpétue des traditions qui permettent une transposition de l'intrigue très réussie. Balraj, jeune et riche Indien qui vit à Londres, revient dans son pays natal pour le mariage d'un ami, accompagné de sa soeur et de son ami américain, William Darcy. 

       Bien sûr, tout n'est pas parfait, à commencer par le fait que Darcy soit américain (sacrilège!!). Maiscoup de foudre à Bollywood, aishwarya Rai, alexis bledel, martin henderson, bride and prejudice, orgueil et préjugés, jane austen, france impossible de lui en vouloir longtemps, je ne peux résister au sourire de Martin Henderson. Je trouve aussi Lalita (Lizzie, jouée par la sublissime Aishwarya Rai), très dure avec lui dès leur rencontre alors qu'il semble simplement maladroit et déjà sous son charme. Comme toujours le format film ne permet pas de développer toutes les intrigues et certains raccourcis sont obligatoires mais j'aurais aimé voir plus de Georgiana, interprétée par Alexis Bledel qui plus est, et me serais volontiers passée de certaines scènes vraiment cucul la praline comme celle de l'église ou de la fontaine. 

       Mais tous ces petits défauts ne sont rien à côté de la joie que dispense ce film, ses musiques, ses danses, ses couleurs. Bien sûr, il faut aimer l'ambiance Bollywood mais je vous mets au défit de ne pas avoir envie de danser en regardant ce film. Le casting est soigné et l'humour bien coup de foudre à Bollywood, aishwarya Rai, alexis bledel, martin henderson, bride and prejudice, orgueil et préjugés, jane austen, franceprésent, avec une mention spéciale pour le slip léopard de Mr Kholi, le Collins local, et la chanson "No life, without wife". Avouez que maintenant vous mourrez d'envie de le voir ! Enfin, pour que vous ne soyez pas déçu, je préfère vous prévenir de ne pas attendre de scènes de baisers, respect et traditions obligent. Pour résumé, ne vous passez surtout pas ce film, bonne humeur garantie!

  • Chroniques de Pemberley de Marie-Laure Sébire

    Pin it!

    marie-laure sébire,chroniques de pemberley,chiado éditeur,jane austen,jane austen france,jane austen is my wonderland,austenerie,orgueil et préjugés,darcyTitre: Chroniques de Pemberley

    Auteur: Marie-Laure Sébire

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Sequel/Suite

    Note: 3,5/5

     

       Chroniques de Pemberley est une suite d'Orgueil et Préjugés qui se déroule sur trente ans après le mariage d'Elizabeth et de Darcy.

       J'ai été chagriné dès le début de ma lecture par les nombreux problèmes de coquilles, de ponctuations, voire carrément de grammaire. Je regrette de ne pas en avoir relevés quelques-uns parce que je me rends bien compte qu'accuser sans preuve, ce n'est pas très sympa, mais déjà qu'il a fallu que je m'accroche alors si en plus j'avais dû prendre un papier et un crayon, j'aurais sûrement abandonné ma lecture. Je sais que beaucoup ont aimé ce roman et n'ont pas été gênés outre mesure, moi j'ai trouvé cela insupportable mais vous savez que je suis tatillonne.

       Qu'en est-il de l'histoire me direz-vous... De ce côté-là, il y a des hauts et des bas, des passages très intéressants et qui raviront les fans de Lizzy et Darcy, mais aussi des longueurs sans grand intérêt, surtout vers le milieu du roman, et des personnages plus qu'écorchés. J'ai aimé le choix de nous faire suivre les Darcy sur plusieurs générations, d'assister au temps qui s'écoule, aux enfants qui grandissent et qui partent, à la maison qui se remplit, puis qui se vide pour mieux se remplir de nouveau quelques années plus tard. Certains passages sont très poignants et la peinture du couple est très réaliste même si les mon/ma chéri(e) à tout bout de champ m'ont vite agacée. Et dans l'insistance de nous montrer la cruauté de la vie sans user d'une pointe d'humour ou d'ironie, on a du mal à retrouver le style austenien. De même pour les voyages en Ecosse ou aux Etats-Unis qui sont bien dépeints mais qui nous éloignent encore un peu du petit monde de Jane Austen.

       Quant à la véritable héroïne de ce livre, ne vous y trompez pas, il s'agit de la maison, de Pemberley dans toute sa splendeur et ses traditions et il y a de la poésie dans l'attachement des Darcy, et de leur descendance, pour leur domaine. C'est d'autant plus dommage de commencer et terminer le livre à notre époque, en nous informant que seuls les touristes s'intéressent encore à elle et que l'actuelle Mrs Darcy n'aime pas la campagne

       Est-ce que pour autant cela veut dire que je n'ai pas aimé ou que je ne vous conseille pas ce livre? Pas du tout! C'est une austenerie honnête et sympathique parmi d'autres, et plutôt dans le haut du panier en ce qui concerne les austeneries en français, et il suffit de voir les nombreuses chroniques positives déjà publiées pour savoir que nombre d'entre vous apprécieront encore cette lecture.

  • Pride and Prejudice, Adaptation de 1940

    Pin it!

    pride and prejudice,orgueil et préjugés,jane austen,laurence olivier,greer garson,darcy   Dans le monde des adaptations austeniennes, on peut vraiment dire que j'ai vu de tout: du très bon, du très très mauvais et même quelques ovnis inclassables. Ce film de 1940 se range assurément dans cette dernière catégorie mais je voudrais commencer par le replacer dans le contexte.

       Tout d'abord, le film n'est pas une adaptation du roman de Jane Austen comme on pourrait le penser, mais d'une pièce de théâtre qui a beaucoup de succès à ce moment-là: Pride and Prejudice, a Sentimental Comedy in Three Acts. L'adaptation d'une adaptation donc, forcément, on a perdu quelques petites choses en route. Les studios ne rechignent pas sur les stars: Greer Garson en Elizabeth Bennet, nul autre que Laurence Olivier pour Darcy et même Aldols Huxley au scénario. Vivien Leigh et Clark Gable avaient été pressenti également. Une dernière petite chose avant de vous lancer, il faut que jepride and prejudice,orgueil et préjugés,jane austen,laurence olivier,greer garson,darcy vous dise deux mots des costumes. Mais que dire... L'action a été placé une trentaine d'années après celle du livre, plus de robes empires toutes simples donc mais un déballage de froufrous hautement ridicules... Vous voilà prévenus...

       Vous l'avez bien compris, je vous parle de tout cela pour vous inviter à l'indulgence, dans l'espoir que comme moi, vous finirez par adorer ce film. De toutes façons, dès les premières minutes, le ton est donné: si vous résistez à l'envie de rire devant la scène cocasse de course poursuite entre Mrs Lucas et Mrs Bennet lorsqu'elles apprennent l'arrivée d'un riche gentleman célibataire dans le voisinage, passez votre chemin. L'humour est indéniablement mis en avant dans ce film et de façon tout à fait volontaire pour ceux qui en douteraient. Je rappelle que nous sommes en période de guerre et le moral est au plus pride and prejudice,orgueil et préjugés,jane austen,laurence olivier,greer garson,darcybas. Si l'ambiance est lourde sur le plateau, chacun est décidé à faire rire le public. Les mimiques de Greer Garson me font d'ailleurs sourire rien que d'y penser! J'ai également une tendresse toute particulière pour une des scènes finales qui concerne Lady Catherine de Bourgh. Je n'en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le suspense mais là encore j'ai bien ri et beaucoup aimé l'idée.

       Les points faibles sont, en premier lieu, le manque total, ou presque, d'adéquation avec l'oeuvre originale et je concède également quelques longueurs et un peu d'ennui au milieu du film. Malgré tout, et je le redis, c'est une adaptation que j'adore et qu'il faut absolument avoir vu au moins une fois. J'ai hâte de connaître votre avis!

       Une dernière anecdote: à sa sortie, le film sera bien accueillie et Greer Garson unanimement encensée, ce qui vexera fortement le notoirement susceptible Laurence Olivier!

    pride and prejudice,orgueil et préjugés,jane austen,laurence olivier,greer garson,darcy