Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Manuscrit Perdu de Jane Austen - Syrie James

    Pin it!

    syrie james,black moon,le manuscrit perdu de jane austen,jane austenTitre: Le Manuscrit Perdu de Jane Austen

    Auteur: Syrie James

    Langue: Anglais ou Français

    Genre: histoire autour de Jane Austen

    Note: 4/5

     

       Samantha McDonough vient passer quelques jours en Angleterre et se rend à Oxford. Elle y acquiert un petit recueil de poèmes dans lequel se cache une mystérieuse lettre qui pourrait  bien être de la main de Jane Austen et la mener vers un manuscrit inédit.   

       Pour une fois, je vais commencer par le positif de ce livre, parce que finalement, c'est ce qui prime. Si j'ai mis une si bonne note, c'est parce que c'est agréable à lire et, plus important que tout à mes yeux, on ressent l'amour et le respect de l'auteur pour Jane Austen.

       Deux histoires s'y imbriquent, celle de Samantha puis une autre dans le passé et le plaisir de lecture est au rendez-vous à chaque fois. Le thème choisit est également judicieux puisqu'il nous emmène là où toute Janéite rêve d'aller, au coeur d'une découverte retentissante pour notre petit monde austenien. Qui n'a pas rêvé d'une trouvaille mystérieuse, d'un septième roman de Jane Austen ou d'en savoir juste un plus sur elle? L'auteur a le mérite de nous emporter dans ce fantasme et les premiers chapitres joue particulièrement bien sur le suspense et nous tiennent en haleine. Je remercie également Syrie James de m'avoir épargné quelques arrachages de cheveux habituellement très fréquents au cours de mes lectures d'austeneries.

       Après, vous savez que je ne peux m'empêcher de décortiquer également tout ce qui ne va pas dans chaque livre se réclamant de Jane Austen et je suis sûre que c'est ce que vous attendez de moi d'ailleurs. Alors pour commencer, l'invraisemblance totale de l'histoire est le premier point noir bien sûr. La jeune américaine qui débarque en Angleterre et trouve en trois jours une lettre de Jane Austen et un manuscrit dont personne ne connaissait l'existence, tout ça la menant au beau manoir d'un encore plus beau jeune homme, riche et célibataire!!!! Bon ça fait beaucoup quand même. Passons...

       Ce qui m'a le plus gêné, c'est le procédé d'écrire soi-même dans une partie une histoire qui est censée être de la main de Jane Austen et d'écrire (de nouveau soi-même donc) dans l'autre partie à quel point cette histoire est bien écrite, du Jane Austen tout craché, quelle merveille!!! Bravo la modestie. D'autant que si j'ai dit que c'était agréable à lire, pas de méprise tout de même, nous sommes bien loin de la plume de notre chère Jane. Alors je comprends que cela sert l'histoire mais ce manuscrit étant soi-disant une oeuvre de jeunesse, des phrases telles que "ce n'est pas aussi bon que ce qu'elle a écrit et revisité par la suite mais..." auraient été selon moi beaucoup plus appropriées. Mais comme toujours, ce n'est que mon avis.

     

       Et si vous voulez en découvrir plus sur Syrie James, n'hésitez pas à lire mon billet sur son précédemment roman: The Lost Memoirs of Jane Austen.

  • Sanditon de Juliette Shapiro

    Pin it!

    sanditon,juliette shapiro,austenerie,milady,jane austenTitre: Sanditon

    Auteur: Jane Austen et Juliette Shapiro

    Langue: Français

    Roman: Sanditon

    Note: 3/5

     

       Pour commencer, un petit rappel rapide de l'histoire de ce livre: Jane Austen en a commencé l'écriture quelques mois avant sa mort mais n'a malheureusement pas eu le temps, ni la force de le terminer. Cela laissa place à de nombreuses spéculations et différents auteurs ont depuis décidé de l'achever, avec plus ou moins de brio. 

       Nous y rencontrons les Parker, un couple fort sympathique vivant à Sanditon et ayant décidés de faire de leur village, la nouvelle destination à la mode. Et pour lui faire découvrir toutes ses merveilles, ils y inviteront la jeune Charlotte Heywood, notre héroïne.

     

       Je dois dire qu'avant même d'ouvrir cet ouvrage, j'étais déjà mal disposé envers lui, je plaide coupable. Non seulement j'ai adoré la version de Marie Dobbs mais les critiques des lecteurs anglais et américains me laissaient craindre le pire et déplorer, une fois de plus, les choix de Milady.

       Pourtant, j'ai essayé de mettre tout cela de côté et de juger de façon impartiale mais les éléments perturbateurs et agaçants n'ont fait que s'enchaîner les uns après les autres et m'énerver d'autant plus.

       Le premier, et non des moindres, est qu'il n'est spécifié à aucun endroit quelle est la partie du texte écrite par Jane Austen. C'est déjà pour moi un manque de respect total et une mauvaise entrée en matière mais les choses ne s'arrangent pas vraiment avec la traduction de ce fragment. Passons sur ces petits inconvénients et concentrons nous sur la partie de Juliette Shapiro. 

       Dès que nous basculons de son côté, il se passe deux choses: au moins trois des personnages principaux changent complètement de caractère et pas cinq pages ont été tournées qu'une jeune fille est retrouvée échevelée dans les fourrées. Seriously???? 

       Du coup, vous êtes en train de vous demander pourquoi j'ai quand même mis 3 sur 5 à ce roman. J'ai beaucoup hésité je dois dire mais comme c'est souvent le cas avec ces austeneries, le livre en lui-même est sympathique et agréable et se lit facilement, ce qui explique cette note. Mais si je devais juger seulement de son rapport à notre auteur adorée, je n'aurais mis qu'1/5. Une fois encore, un auteur prend Jane Austen pour prétexte pour faire vendre ses livres, tout en écrivant quelque chose qui n'a rien à voir avec elle et ça m'agace. Si je comprends les motivations de ces auteurs et autres éditeurs, il faut bien se rendre compte que ceux que l'on prend pour des imbéciles une fois de plus, c'est nous. A vous de voir si vous êtes prêt à passer au-dessus de cela pour lire un livre agréable ou si c'est pour vous rédhibitoire.