Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Northanger Abbey

Pin it!

Les Premiers Mots

   "No one who had ever seen Catherine Morland in her infancy, would have supposed9781853260438.jpg her born to be an heroine. Her situation in life, the character of her father and mother; her own person and disposition, were all equally against her."

 

   "A voir Catherine Morland telle qu'elle était dans son enfance, personne n'eût imaginé qu'elle fût destinée à être une héroïne. Sa condition sociale, le caractère de son père et celui de sa mère, sa propre personne et son tempérament, tout s'y opposait."

Ja Noir.png

 

 

Présentation

kkkkk

 

Résumé

NACatherinereading.jpg   Northanger Abbey est pour moi un roman un peu à part de Jane. Si toute son oeuvre est parsemée de sa fine ironie, c'est sans aucun doute celui-ci qui bénéficie le plus de son humour pointu. Et il suffit, pour s'en convaincre, de lire la première page seulement. Northanger Abbey n'est rien de moins qu'une parodie du roman noir, très en vogue à l'époque.

   Catherine Morland est une jeune écervelée rêveuse qui grandit parmi ses frères et soeurs auprès de parents paisibles, dans un petit village, et qui n'aurait jamais dû être une héroïne, dixit Jane. Heureusement, Mr. et Mrs. Allen, voisins et amis, décident de la sortir de son existence routinière en lui proposant de les accompagner à Bath. Là-bas, elle fera la connaissance d'un tout nouveau monde et de personnages aussi différents qu'intéressants, les Thorpes et les Tilney. Elle pourra alors laisser libre court à sa folle imagination, bien que finalement les uns se révèlent bien plus normaux qu'elle ne le pensait quand les autres se révèleront plus perfides.

   Lorsque j'ai lu cette oeuvre pour la première fois, j'étais, tellevirgilstombbymidnight_richardwright1782w.jpg Catherine, une jeune adolescente impressionable. Je n'ai donc eu aucun mal à me retrouver dans ses rêveries  et peut-être même dans sa grande naïveté qui frise parfois la stupidité, il faut bien le dire. En le relisant aujourd'hui, je me demande seulement comment j'ai pu passer à côté d'autant d'humour et de traits d'esprits. Tout simplement irrésistible!

 

Adaptations

- Classiques

 

Austeneries

  • Baker, Helen - Maria
  • Bebris, Carrie - North by Northanger
  • Gillespie, Jane Uninvited Guest
  • Grange, Amanda - Henry Tilney's Diary
  • Jenni, James - Northanger Alibi
  • Nazarian, Vera - Northanger Abbey & Angels & Dragons
  • Robbins, Trina & Timmons, Anne - Gothic Classic Vol. 14
  • Rushton, Rosie Summer of Secrets
  • Snyder, Emily C.A. Nachtsturm Castle
  • White Smith, Debra Northpointe Chalet

 

Les Derniers Mots

   "To begin perfect happiness at the respective ages of twenty-six and eighteen, is to do arton15367.jpgpretty well; and professing myself moreover convinced, that the General's injust interference, so far from being really injurious to their felicity, was perhaps rather conducive to it, by imporving their knowledge of each other, and adding strenght to their attachment, I leave it to be settled by whomsoever it may concern, whether the tendency of this work be altogether to recommend parental tyranny, or reward filial disobedience."

   "Il est bien beau de connaître le bonheur parfait aux âges respectifs de vingt-six and dix-huit ans; et je suis personnellement convaincue que l'intervention abusive du Général, loin de nuire réellement à leur félicité, y contribua peut-être plutôt, en leur permettant de mieux se connaître et en renforçant leur amour. Je laisse à tous ceux que le sujet intéresse le soin de décider si, à tout prendre, la leçon à tirer de cet ouvrage est qu'il faut recommander la tyrannie paternelle ou bien récompenser la désobéissance filiale."

JA Kaki.png

 

 

 

Retrouvez également:

Écrire un commentaire

Optionnel