Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elizabeth aston

  • Chroniques de Meryton d'Elizabeth Aston

    Pin it!

    austenerie,france,jane austen,français,chroniques de meryton,elizabeth aston,blogTitre: Chroniques de Meryton

    Auteur: Elizabeth Aston

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Point of View

    Note: 2/5

     

       Chroniques de Meryton retrace l'histoire d'Orgueil et Préjugés du point de vue de Maria Lucas, la petite soeur de Charlotte. Il s'agit également du dernier roman d'Elizabeth Aston, qui nous a quitté en début d'année. 

       J'aimerais dire que j'ai aimé ce nouvel opus de l'auteur mais pour être honnête, je l'ai trouvé, au mieux, sans intérêt. Tout d'abord, Maria n'est pas Maria. Maria, ici, est extrêmement intelligente, plus qu'Elizabeth même. Oui, ça peut surprendre, je sais et vous vous demandez sûrement comment l'auteur justifie ce surprenant changement. Et bien c'est très simple, en fait, Maria fait semblant d'être idiote. Bref, je ne comprends pas l'intérêt de choisir l'un des personnages de Jane pour ne pas le respecter alors que l'auteur aurait très bien pu inventer n'importe quel habitant du village qui aurait été un témoin tout aussi crédible. Mieux encore, Maria n'est pas seulement un génie, elle est quasiment extralucide puisque dès la première rencontre, le soir du bal de l'assemblée, elle comprend que Caroline Bingley est éprise de Darcy qui s'en contre-fiche et n'a d'yeux que pour Lizzie. Du coup, tout est dit, ou presque. Elle aura d'ailleurs la même clairvoyance sur la première demande en mariage de Darcy, qu'elle devinera dès le lendemain ou encore sur la vraie nature de Wickham ! Si seulement elle avait arrêté de faire semblant d'être idiote pour mettre ses amies en garde !

       Et on ne s'arrête pas là sur le terrain des invraisemblances. On a, au choix, Charlotte Lucas qui sort au petit matin en chemise de nuit rejoindre Mr Collins pour qu'il la demande en mariage ou encore le colonel Fitzwilliam qui révèle à Maria les secrets les plus intimes de Georgiana. 

       Le seul élément de ce livre qui aurait pu être intéressant est l'idylle de Maria, secrètement fiancée. Malheureusement, il n'en sortira pas grand chose, l'échange de lettres est plat et on a du mal à entre-apercevoir le moindre sentiment entre eux. De plus, après avoir raconté tous les ragots du coin à son Henry, Maria les confie à son journal intime, alourdissant le récit de constantes répétitions. Et je ne vous parle même pas de la scène finale, dégoulinante de mièvrerie... 

  • Le Rêve de Mr Darcy d'Elizabeth Aston

    Pin it!

    le rêve de mr darcy,darcy,elizabeth aston,milady,jane austen,austenerieTitre: Le Rêve de Mr Darcy

    Auteur: Elizabeth Aston

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Sequel/Suite

    Note: 3/5

     

       Les livres d'Elizabeth Aston, ce sont toujours des montagnes russes. Parfois c'est très mauvais, parfois c'est vraiment sympathique. En fait, plus elle s'éloigne de Jane Austen et plus elle laisse son oeuvre tranquille, meilleure elle est. Dommage qu'elle ne s'en rende pas compte. Et ce tome-ci ne déroge pas à la règle puisqu'il est très exactement à la croisée des chemins. Il découle d'Orgueil et Préjugés sans en être trop proche et du coup me laisse un sentiment mitigé

       Ce que j'ai aimé, c'est la romance historique en elle-même et dans toute sa splendeur si je puis dire, ce qui pour moi ce traduit par un livre facile à lire, une ambiance agréable et une histoire d'amour, le tout sans grande surprise mais tout en sachant qu'on ne lit pas ce genre de livre pour être surpris non? "Quoi? Elle ne l'épouse pas à la fin???" Sacrilège!!! Bref, ce côté-là marche plutôt bien. J'ai quelques scènes qui me restent en tête, des fêtes où j'ai la joyeuse impression de m'être rendue, des confidence des héroïnes qu'elles semblent m'avoir chuchotées à l'oreille.

       J'ai beaucoup aimé également me retrouver à Pemberley, y suivre la vie domestique et le réaménagement des jardins, ainsi que l'apparition discrète de Darcy, une présence, une phrase prononcée, juste la petite touche qu'il fallait pour faire plaisir aux lectrices sans trop toucher à ce personnage sacré!

       Une autre chose que j'ai apprécié, et ça en fait quand même pas mal je trouve, ce sont toutes les petites intrigues secondaires dont le dénouement de l'une m'a pour le coup prise au dépourvu. Comme quoi, il y a même eu parfois plus que ce que j'espérais!

       En revanche, là où ça marche beaucoup moins pour moi, c'est du côté des personnages. Bien sûr que je les ai trouvé attachants, ce sont exactement les mêmes que dans l'original!! Les deux jeunes filles en sont presque des caricatures. Certaines scènes également sont copiées-collées et je trouve ça très décevant. Et, plus agaçant que tout, sont toutes les descriptions des moeurs de l'époque. Pour commencer, elles sont totalement inutiles mais en plus, sont placées extrêmement maladroitement. Ce qui me venait à l'esprit à chaque page, c'est cette maxime enfantine: "la culture c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale." L'auteur tente tellement de nous convaincre qu'elle connait bien l'époque que ça tourne parfois au ridicule!!

       Autre point négatif, pour servir l'intrigue, toutes les femmes croisées dans le roman on fait un mariage malheureux. Alors on ne peut pas prôner tous le long des 300 pages que tous les hommes sont infidèles et qu'aucun mariage, d'amour ou de convenance, ne fonctionne sur le long terme et espérer ensuite nous faire adhérer au "happy ending". A un moment donné, il faut choisir son camp!

       Enfin, dernier point négatif, qui est certes un détail mais qui fait partie de toute cette nouvelle mode austenienne et du profit qu'en tirent certains: le titre ou comment caser "Mr Darcy" dans le titre d'un roman qui ne parle absolument pas de lui. Bravo.

     

    Retrouvez toutes mes chroniques sur les livres d'Elizabeth Aston ICI.

  • Darcy dans l'Âme [Concours Inside]

    Pin it!

    darcy dans l'âme,les filles de mr darcy,les aventures de miss alethea darcy,elizabeth aston,milady,jane austenTitre: Darcy dans l'Âme

    Auteur: Elizabeth Aston

    Langue: Français (vive Milady)

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Suite

    Note: 2/5

     

       Après les aventures rocambolesques des cinq filles de Mr. Darcy, puis celles d'Alethea plus particulièrement, nous voici avec une nouvelle Darcy sortie de nulle part et son lot de problèmes. Et malheureusement, disons-le tout de suite, cet opus-ci se rapproche plus du premier que du second.

       Dans "les Aventures de Miss Alethea Darcy", Elizabeth Aston nous avait démontré que oui, elle savait faire de bons livres, surtout quand elle laissait Jane Austen tranquille. Ici pourtant, elle s'obstine à nous parler des Darcy à tout bout de chant, à inventer des cousins à la pelle et à piller allègrement les personnages et les intrigues de notre auteur chouchou, sans même s'encombrer du fait qu'elle ait déjà utilisé ces ressorts-ci dans ses livres précédents!

       Cassandra Darcy est donc la fille d'Anne de Bourgh et de Thadeus Darcy (si, si je vous assure) et elle se retrouve dans une situation embarrassante étant donné qu'elle a fuit avec Wickham (non, il ne s'appelle pas ainsi mais pourrait aussi bien!) et qu'elle refuse maintenant de l'épouser! C'est donc Horatio Darcy (si, si, encore un cousin), avocat, qui va essayer de la raisonner...

       Vous apprendrez également avec joie que toutes les filles de cette époque sont soient complètement sottes, soient des débauchées, voire les deux et que les hommes sont au choix: des pervers de la pire espèce ou bien des êtres absolument héroïques prêts à faire fi de tout, réputation, carrière, famille pour la femme qu'ils aiment!

       Au milieu de tout cela, lorsque l'on arrive à oublier les outrages et les incohérences, on se prend tout de même d'affection pour cette pauvre Cassandra et on s'inquiète de son destin. Je ne vous cache pas que le livre se lit facilement et rapidement et qu'il remplit plutôt bien son rôle de divertissement.

       Mais alors que l'on approche du dénouement, je ne peux m'empêcher d'avoir envie de m'arracher les cheveux! Et dire que certains trouvent déjà difficile de croire que Mr Darcy a pu finalement vouloir épouser Elizabeth! Il n'y avait alors contre cette union que des préjugés mais ni différence sociale, ni réputation ruinée! Ici, c'est un peu comme si Darcy épousait Lydia après sa fugue avec Wickham! Sans compter la théatralisation de la fin, un vrai vaudeville!

     

     

       Si vous voulez vous faire votre propre avis, il y a un exemplaire à gagner par tirage au sort. Vous avez jusqu'à mercredi minuit pour m'indiquer votre participation dans les commentaires.

    Edit du 28.03: la gagnante du concours est Coralie. Merci de m'envoyer tes coordonnées.

  • Les Aventures de Miss Alethea Darcy

    Pin it!

    elizabeth aston,les aventures de miss alethea darcy,les filles de mr darcy,jane austen,orgueil et préjugés,darcy,pride and prejudiceTitre: Les Aventures de Miss Alethea Darcy

    Auteur: Elizabeth Aston

    Langue: Anglais ou Français

    Roman: Pride and Prejudice

    Genre: Sequel/Suite

    Note: 3/5

     

       Ce n'est un secret pour personne que ma lecture des Filles de Mr Darcy, le premier tome, ne m'avait pas vraiment convaincue. Mais je me suis dit qu'une fois les filles les plus sottes mariées, j'aurais plus de plaisir à découvrir la suite, et je ne m'étais pas trompée! On en profite pour saluer encore une fois l'initiative de Milady d'enfin traduire quelques austeneries (en plus, ils ont gardé la jolie couverture!).elizabeth aston,les aventures de miss alethea darcy,les filles de mr darcy,jane austen,orgueil et préjugés,darcy,pride and prejudice

       Une fois encore, il n'y a pas grand chose d'austenien si ce n'est le nom de Darcy: ni l'écriture, ni les sujets évoqués n'ont le moindre rapport avec ce que l'on pourrait lire dans Orgueil et Préjugés ou Emma. Il est donc d'autant plus facile d'occulter ce côté-ci et de s'intéresser tout simplement aux aventures palpitantes de cette jeune femme qui vient de s'enfuir de chez elle.

       Et on ne s'ennuie pas une seconde: on traverse l'Europe en découvrant les Alpes, Venise ou encore le Portugal, on y parle de musique et de tableaux, on assiste à un duel et même à un meurtre. Et pendant tout ce temps, on s'attache à Alethea, on l'admire pour son courage et on a hâte de découvrir ce que le destin lui réserve encore.

       J'ai également apprécié les autres pelizabeth aston,les aventures de miss alethea darcy,les filles de mr darcy,jane austen,orgueil et préjugés,darcy,pride and prejudiceersonnages tels que Titus et Lady Hermione, qui sont bien plus agréables et mieux développés que ceux rencontrés lors du premier opus. D'ailleurs, le fait que nous suivions l'histoire selon deux points de vue différents est non seulement appréciable mais nous permet d'approfondir notre connaissance de la psychologie des protagonistes.

       Alors bien sûr, certains sujets me gênent toujours un peu parce que ce n'est pas ce que l'on recherche généralement en lisant une histoire se déroulant à cette époque, bien sûr certains dénouements sont un peu faciles et bien sûr, l'histoire d'amour est cousue de fil blanc mais en refermant ce livre j'ai l'impression que je viens moi-même d'effectuer un voyage des plus intéressants.

       En résumé, lorsqu'Elizabeth Aston laisse Jane Austen en paix, cela lui réussit bien mieux et soulage nos petits coeurs darciens!