Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De Darcy à Wentworth de Sybil G. Brinton

Pin it!

de darcy à wenworth,jane austen,france,blog,sybil g. brinton,première austenerie; austenerieTitre: De Darcy à Wentworth

Auteur: Sybil G. Brinton

Langue: Français

Roman: Tous

Genre: Sequel/Suite

Note: 3,5/5

 

   L'histoire se déroule après la fin des six romans principaux de Jane Austen, mêle les différentes intrigues et met en avant les personnages secondaires. Pour ces raisons, je conseille vivement de lire tout Jane Austen avant de se lancer dans celui-ci (même si c'est ce que je recommande de toutes façons d'une manière générale). Ici, cela vous évitera de vous spoiler mais vous aidera aussi grandement à comprendre les relations et le passif des uns et des autres.

   De Darcy à Wentworth a été écrit en 1913 et bénéficie donc à ce titre de l'honneur d'être la première austenerie de tous les temps. Un énorme avantage en découle: nous évitons ainsi les coucheries à tout va et les comportements indécents très à la mode ces derniers temps et nous avons droit à un langage plus soutenu, ce qui nous change agréablement. Je n'ai souligné aucun souci de traduction non plus, si ce n'est dans ce titre qui nous promet bien plus du Capitaine que ce que nous aurons l'occasion de voir dans ses pages.

   Ce qui est agréable, c'est de retrouver les nombreux personnages secondaires comme William Price, Georgiana Darcy ou encore James Morland. Ils permettent une plus grande liberté d'action que Darcy ou Lizzy, que nous connaissons de trop près et qui ayant évolué au cours du roman original, ont certainement moins à offrir dans des suites. J'apprécie donc, pour une sequel, que l'on se base sur ces personnages-ci et ça fonctionne bien ici. Je suis également une grande fan des cross-over, j'adore imaginer moi-même ce qui se passerait si Margaret Dashwood rencontrait Tom Bertram par exemple, j'ai donc beaucoup aimé tous ces croisements et entremêlements, même si ce n'était pas toujours très bien amené.

   En revanche, on ne peut pas dire que le suspense soit insoutenable, on devine assez vite qui finit avec qui. Cela dit, c'est assez courant dans ce genre de livre et ça ne serait pas un problème majeur si l'action ne traînait pas indéfiniment en longueur au milieu du livre. Il y a vraiment eu pour moi un passage, d'une centaine de pages au moins, difficile à dépasser. Malgré cela, je trouve quand même qu'il s'agit d'une austenerie de qualité, agréable à lire.

   Un dernier point négatif, sur lequel je voudrais finir, jamais on ne me fera apprécier ni prendre en pitié Mary Crawford. Jamais. Alors tous ces discours la plaignant et répétant à quel point, la pauvre, elle n'y était pour rien dans les agissements de son frère, très peu pour moi! C'est oublier bien vite, et ne pas respecter, la conclusion de Mansfield Park il me semble. Oublier que l'on parle de celle qui se réjouissait presque de la maladie de Tom Bertram en commentant que sa mort serait très avantageuse pour Edmund et qui, loin de condamner la conduite de son frère, regrettait seulement qu'il se soit fait prendre.

Commentaires

  • Ah ah! Les coucheries!!!! Bien dit! On en parlait justement hier sur la page de "who is this girl" concernant l'adaptation par la BBC du roman guerre et paix... Je t'avoue que cela m'échappe... Eux qui d'ordinaire nous font de choses d'excellentes qualité! Rajouter du sexe pour du sexe dans les classiques.... Bof! Bon Cela étant dit, merci pour cette découverte! Je le note pour un futur cadeau de noel ;) Belle journée à toi :)

  • Si la BBC s'y met, où va-t-on!!! Cela dit, à la base, Andrew Davies voulait que Colin Firth plonge nu dans le lac...

  • Je l'ai lu récemment et j'ai vraiment beaucoup aimé que ce soit l'idée de faire se croiser les personnages des différents romans, le style en effet nettement plus soutenu que les austeneries actuelles (et sans les coucheries :D ) ; et contrairement à toi il m'a fallu un peu de temps avant de savoir qui finirait avec qui (mais je suis fatiguée en ce moment) et je n'ai pas vraiment eu de sensation de longueurs ? Mais j'adore quand les romans prennent leur temps.

  • Alors que moi, je déteste les longueurs, c'est sûrement pour ça que nos avis divergent sur ce point :)

  • Je pensais que c'était une publication récente, j'en suis étonnée mais ça me rassure sur ce choix. Je l'avais repéré en librairie, donc je ne vais pas tarder à le lire..

  • Non, c'est l'ancêtre des austeneries et rien que pour ça, ça vaut le détour.

  • Je l'avais lu il y a quelques mois et n'avait pas été emballée du tout... Ta chronique me rappelle tout ce qui m'a déplue. Je te rejoins d'ailleurs totalement sur Mary Crawford, elle est impardonnable! ;)
    Elizabeth

  • n'avais * (J'aime pas les fautes beurk)

  • Ahhhh merci!!!! Autant j'adore que l'on veuille donner une seconde chance à certains personnages mais sans trahir ce que leur créatrice a fait d'eux et franchement, Mary Crawford!!!! C'est juste pas possible...

  • ah j'hésitais avant de l'acheter (il est sur ma wish-list depuis un moment) j'avais peur d'être déçue comme avec les dernières austeneries qui avec leur coucheries et compagnie me sortent par le trou de yeux ! Même si je suis d'accord avec toi pour Mary Crawford je pense que je vais finir par craquer !

  • Il faut l'avoir lu, c'est la première austenerie!

  • Tout à fait d'accord avec toi! Je l'ai lu parce que c'était la première Austenerie, mais je suis tout de même un peu mitigée... Comme tu dis, ça traîne un peu.

  • Moui, mais au moins, les jupons ne finissent pas par-dessus les têtes!!! :p

  • Je partage les avis sur Mary Crawford, il faut arriver à passer outre ! Le fait que tous (ou presque) les personnages gravitent autour de Lady Catherine mais m'a aussi paru facile et peu vraisemblable.
    Pour le reste j'ai aimé l'immersion, le ton légèrement suranné, et même le rythme lent (si, si), où entre bals et promenades il ne se passe finalement pas grand chose. On sent que c'est un tableau fidèle au quotidien de l'époque ; une pause bienvenue par rapport au nôtre.

  • Oui, le cadre est agréable et reposant, c'est vrai et le voyage dans le temps fonctionne bien!

  • Salut Alice, je te souhaite une superbe année 2016. J'ai découvert la plume de Jane Austen grâce à ton challenge, il y a quelques années (deux ans peut-être). Et je tenais à te remercier pour cela car si tu n'avais pas créé ton petit univers (et créer un challenge à l'honneur de Jane), je n'aurais jamais mis un pied dans le sien. Alors merci infiniment !!!!!! Et bises.

  • Merci beaucoup (même si j'ai trois mois de retard, je m'en excuse!!!). Aucun compliment ne pourrait me faire plus plaisir. Faire découvrir Jane Austen encore et encore, voilà bien un parfum de bonheur...

  • et je suis absolument d'accord concernant Mary Crawford qui n'a aucune conscience morale.

  • Ah!! Merci!! :p
    Les auteurs d'austenerie finissent par me faire douter, il a fallu que je me replonge dans l'original mais non, Mary est bien une garce!!!!!

Les commentaires sont fermés.