Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Northanger Abbey - Page 4

  • Northanger Abbey, Adaptation de 1986

    Pin it!

       Après mon visionnage de S&S 1981, je continue sur ma lancée des Northanger Abbey (2).jpganciennes adaptations de la BBC choisissant la version de 1986 de Northanger Abbey, que je viens de relire et qui est par ailleurs assez pauvre en adaptation. En toute honnêteté, il m'a fallu m'y reprendre à deux fois pour voir la fin de celle-ci et c'est bien la première fois que cela m'arrive. Ces adptations sont "kitsh" et ont plutôt mal vieillies selon moi mais ça, on le savait déjà. Cela ne m'avait d'ailleurs pas empêchée d'apprécier certains côtés de l'adaptation de S&S mais ici, j'ai du mal à trouver des points positifs et pourtant je déteste être si critique.

       Commençons par les acteurs. Ils surjouent énormément pour la plupart, avec une mention toute particulière pour les Thorpe: un John détaillant Catherine de manière assez perverse et une palme toute particulière pour Isabella. Quand on connait en plus le jeu de Carey Mulligan dans ce rôle dans l'adaptation de 2008, la comparaison n'est certe pas flatteuse. De plus, le maquillage est une fois de plus utilisé à outrance et entre ça, certaines tenues et certains comportements, je ne suis pas historienne mais il me semble que notre chère Jane Austen elle-même aurait grandement été choquée. Cela est tellement ridicule que ça tourne à la parodie. Certes, Northanger Abbey est une parodie du roman gothique mais là on est dans la parodie de la parodie... C'est un peu compliqué.  

       Heureusement, certains tirent leur éna1986_catherine1w.jpgpingle du jeu: Eleanor Tilney, ma préférée, Catherine est pas mal quand elle arrête d'écarquiller les yeux et Henry Tilney que l'on finit par apprécier même si la scène de rencontre avec Catherine et celle sur le lac reste assez risible selon moi.

       Cette adaptation ne comporte même pas l'atout principal des anciennes adaptations qui consiste en général à être les plus proches de l'oeuvre. Des scènes essentielles sont supprimées, comme John Thorpe emmenant Catherine en balade contre son gré et il y a d'importants écarts dont je ne vois vraiment pas l'intêret comme de rajouter des personnages. Je ne trouve pas trace dans mes souvenirs d'une The Marchioness.PNGcertaine "Marchioness de Thierry" mais peut-être ont-ils pensé qu'il manquait encore une touche de ridicule!

       Vous l'avez compris, il y a peu de chances que je revisionne cette adaptation dans un futur proche et cela me décourage même un peu de regarder les autres de la même époque, et la petite musique de fond agaçante n'y ait certainement pas pour rien! Même la scène finale est très étrange. En réalité, si je n'avais pas lu le livre, je pense que je n'aurai pas su dire si Catherine faisait encore l'un de ses rêves romanesque ou si ce que l'on voit arrive vraiment! Je comprends maintenant mieux l'enthousiasme général à la sortie de la version 2008!

  • NA: les Lectures de Catherine

    Pin it!

    image-de-bibliotheque-2.jpg

       C'est très certainement à Northanger Abbey que l'on pense lorsque l'on parle de citations de romans. Jane Austen y présente une satyre du roman noir qui fait sensation à l'époque et en cite un grand nombre, lus ou recommandés à Catherine, dont les Mystères d'Udolphe est l'un des préférés:

    • La Prière de Mendiant/The Beggar's Petition in Poems on Several Occasions - Révérend Thomas Moss, p. 6
    • Lièvre et ses Nombreux Amis/The Hare and Many Friends in Fables - John Gray, p. 6
    • Verses to the Memory of an Unfortunate Lady - Alexander Pope, p. 7
    • Elegy Written in a Country Churchyard - Thomas Gray, p. 7
    • Spring in The Seasons - James Thomson, p. 8
    • Othello, Mesure pour Mesure et la Nuit des Rois - William Shakespeare, p. 8
    • Despair of Nothing that you Would Attain: Unwearied Dilignece your Point Will Gain - Thomas Dych in A Guide to the English Tongue, p. 21
    • Milton, Pope, Prior et Sterne, p. 26
    • Cecilia, or Memoirs of an Heiress et Camilla, or a picture of Youth - Fanny Burney, p. 27 puis de nouveau p. 36 (Camilla)
    • Belinda, a Moral Tale - Maria Edgeworth, p. 27
    • Les Mystères d'Udolphe/The Mysteries of Udolpho - Ann Radcliffe, p. 28, 29, 30, 36, 89, 90, 91.
    • L'Italien/The Italian, or the Confessional of the Black Penitents - Ann Radcliffe, p. 28
    • Le Château de Wolfenbach et Avertissements Mystérieux - Eliza Parsons, p. 28
    • Clermont - Regina Maria Roche, p. 28
    • Le Nécromancien de la Fôret-Noire - Lawrence Flammenberg, p. 28
    • La Cloche de Minuit - Francis Lathom, p. 28
    • L'Orpheline du Rhin - Eleanor Sleath, p. 28
    • Horribles Mystères - Karl Gross, p. 28
    • The History of Sir Charles Grandison - Samuel Richardson, p. 30
    • The History of Tom Jones, a Founding - Henry Fielding, p. 36
    • Le Moine/The Monk - Matthew Gregory Lewis, p. 36
    • Hugh Blair et Samuel Johnson, p. 91
    • David Hume et William Robertson, p. 92.

       Les références à Ann Radcliffe sont fréquentes ainsi que des allusions à différents romans sans les citer, ou même des similitudes dans les intrigues imaginées par Catherine.

       Les pages citées sont celles de l'édition française de la Pleiade.

    becoming-jane-01.jpg

  • NA, Héros et Héroïnes

    Pin it!

       Voici les héros et héroïnes de Northanger Abbey, ainsi que leur famille, leurs amis, les entremetteurs et les contradicteurs...

    • Catherine Morland3640733902_df121e5a74_o.jpg
    • Henry Tilney
    • Mr & Mrs Richard Morland (Parents de Catherine)
    • Mr & Mrs Allen (Leurs voisins)
    • James Morland (Frère aîné de Catherine)
    • John Thorpe (Ami d'école de James)
    • Mme Thorpe (Mère de John)
    • Isabella Thorpe (Soeur de John)
    • Mlle Eleanor Tilney (Soeur d'Henry)
    • Captain Frederick Tilney (Frère aîné d'Henry)
    • Le Général Tilney (Père d'Henry)
    • Richard, Sarah/Sally, George et Harriet, Morland (Frères et Soeurs de Catherine)
    • Anne et Maria Thorpe (Jeunes soeurs de John et d'Isabella)
    • Edward et William Thorpe (Jeunes frère de John et d'Isabella)
    • Mrs. Hugues
    • Mr James King (Maîtres des Cérémonies des Lower Rooms de 1785 à 1805, puis des Upper Rooms).
  • Northanger Abbey

    Pin it!

    NACatherinereading.jpg   Northanger Abbey est pour moi un roman un peu à part de Jane. Si toute son oeuvre est parsemée de sa fine ironie, c'est sans aucun doute celui-ci qui bénéficie le plus de son humour pointu. Et il suffit, pour s'en convaincre, de lire la première page seulement. Northanger Abbey n'est rien de moins qu'une parodie du roman noir, très en vogue à l'époque.

       Catherine Morland est une jeune écervelée rêveuse qui grandit parmi ses frères et soeurs auprès de parents paisibles, dans un petit village, et qui n'aurait jamais dû être une héroïne, dixit Jane. Heureusement, Mr. et Mrs. Allen, voisins et amis, décident de la sortir de son existence routinière en lui proposant de les accompagner à Bath. Là-bas, elle fera la connaissance d'un tout nouveau monde et de personnages aussi différents qu'intéressants, les Thorpes et les Tilney. Elle pourra alors laisser libre court à sa folle imagination, bien que finalement les uns se révèlent bien plus normaux qu'elle ne le pensait quand les autres se révèleront plus perfides.virgilstombbymidnight_richardwright1782w.jpg

       Lorsque j'ai lu cette oeuvre pour la première fois, j'étais, telle Catherine, une jeune adolescente impressionable. Je n'ai donc eu aucun mal à me retrouver dans ses rêveries  et peut-être même dans sa grande naïveté qui frise parfois la stupidité, il faut bien le dire. En le relisant aujourd'hui, je me demande seulement comment j'ai pu passer à côté d'autant d'humour et de traits d'esprits. Tout simplement irrésistible!