Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mansfield park

  • The Beresfords de Christina Dudley

    Pin it!

    mansfield park,jane austen,austenerie,jane austen france,christina dudleyTitre: The Beresfords

    Auteur: Christina Dudley

    Langue: Anglais

    Roman: Mansfield Park

    Genre: Adaptation Moderne

    Note: 3,5/5

     

       La famille Beresford a la gentillesse de recueillir chez elle la jeune Frannie Price pendant que sa mère enchaîne les cures de désintoxication. Elle va ainsi vivre avec sa tante, son mari et les enfants de celui-ci. Vous l'avez compris, The Beresfords est une adaptation moderne de Mansfield Park. J'avais hâte de lire ce roman parce que le fait que l'auteur n'est pas choisi Orgueil et Préjugés est déjà rafraîchissant en soi. À cela s'ajoute mon indéfectible optimisme qui me permet toujours d'espérer qu'un jour ou l'autre, une austenerie ou même un relecture de l'original, me feront aimer un peu plus Fanny et Edmund...

       Pour transposer l'histoire à notre époque en gardant une trame similaire, l'auteur a choisi de placer l'action dans une famille très croyante et pratiquante et même moi qui suis croyante, ça m'a parfois agacé alors je n'imagine même pas l'effet sur quelqu'un qui préférait ne pas entendre parler de religion ! De plus, malgré ce contexte particulier ou parfois même à cause de ce contexte-ci, il y a plusieurs choses qui pour moi ne passent pas. Autant ça ne me choque pas que Fanny soit amoureuse de son cousin dans l'original parce que ce sont les moeurs de l'époque, autant ici, une jeune fille qui a été élevé avec un jeune homme considéré comme son cousin, dès l'enfance, même s'ils n'ont pas de réel lien de sang, c'est juste inconcevable pour moi. Quant à Edmund, que j'ai toujours autant envie de secouer, qu'il épouse Caroline Grant/Mary Crawford est déjà assez décevant en soi mais qu'il divorce puis devienne pasteur ?!

       En revanche, Christina Dudley ne se trompe pas dans la retranscription des caractères et voir évoluer ses personnages à notre époque est plutôt amusant. La lecture du roman est agréable, si on arrive à mettre certains bémols de côté, et plaira également à ceux qui n'ont pas lu l'original je pense. En fait, elle a peut-être même réussi à me faire un petit peu plus aimer Fanny/Frannie, ou avoir un peu plus pitié d'elle, même si je ne sais pas si c'est mieux. En effet, je trouve sa description plus franche et honnête, l'auteur n'hésitant pas à nous décrire ses limites, ce qui permet parfois de mieux la comprendre.

       Et nous en arrivons à l'épineux problème Eric Grant/Henry Crawford. Si vous ne voulez pas être spoilée, je vous conseille d'arrêter là votre lecture mais si comme Cassandra Austen et moi, vous pensez que Fanny aurait dû laisser une chance à Henry, alors je sais que vous ne pourrez pas vous empêcher de lire... Comme dans l'original, il arrive ici un moment où on commence à vraiment apprécier Eric/Henry et où on espère plus avant que tout s'effondre. Dans l'oeuvre de Jane Austen, je dois dire que c'est déjà assez frustrant mais ici c'est pire parce que l'auteur, dans un bon esprit de charité chrétienne s'emploie à démonter qu'Eric n'est pas vraiment responsable. Bon, on veut bien croire qu'il a couché avec la cousine de Frannie par inadvertance mais quand même... Qu'à cela ne tienne, nous avons également droit à un épilogue (cucul la praline, il n'y a pas d'autre mot, soi dit en passant) dans lequel nous retrouvons Eric complètement transformé (oui, il emmène ses enfants au camp d'été chrétien). Et là, franchement, c'est pas sympa. Parce qu'accepter que Fanny choisisse Edmund quand Henry prouvait qu'elle avait raison sur lui, c'était une chose mais si là il devient parfait... Bon, cela dit, soyons honnête: parfait il est quand même moins attirant qu'en mauvais garçon...

  • De Pride and Prejudice à Mansfield Park

    Pin it!

    mansfield park, jane austen, the mansfield park challenge, bicentenary mansfield park   En cette belle année 2014 qui débute, nous fêterons cette fois, le 4 Mai exactement, le bicentenaire de la publication de Mansfield Park. A cette occasion, je voudrais clôturer le Challenge Pride and Prejudice, qui aura 201 ans dans trois jours (le livre, pas le challenge!) et vous proposer le lancement du Challenge Mansfield Park bien sûr!

       Quelques mots d'abord sur le Challenge P&P qui se termine deux ans après son lancement. Je voudrais remercier les 26 participantes de m'avoir accompagné dans cette aventure et d'avoir publié 72 billets ou commentaires sur le sujet. Pour ma part, j'ai chroniqué 14 austeneries ou adaptation autour de P&P et j'ai pris plaisir à partager tout cela avec vous!

     

       Pour ce qui est du challenge maintenant, je vous propose de reprendre le même principe que précédemment: lire, relire, voir, revoir tout ce dont vous avez envie autour de Mansfield Park. Le but est seulement de rendre hommage à ce livre en en parlant sur la blogosphère donc je vous demande seulement de poster le logo et un lien vers ce billet dans vos chroniques afin que toutes celles qui voudront participer en aient l'occasion. Merci.

     

    Quoi Voir:

    • MP 1983 - Robert Burbage / (mini série BBC - 6 épisodes)
    • MP 1999 - Frances O'Connor / (Ciné - réalisé par Patricia Rozema)
    • MP 2007 - Billie Piper / (ITV)

     

    Quoi Lire:

    • Aiken, Joan - The Youngest Miss Ward
    • Aiken, Joan - The Admiral's Lady
    • Aiken, Joan -Mansfield Park Revisited
    • Allen, Dorothy & Owen, Ann - Mansfield Park: an Alternative Ending
    • Atchia, Paula - Mansfield Letters
    • Baker, Helen - Playfulness
    • Bebris, Carrie - The Matters at Mansfield/The Crawford Affair
    • Brocklehurst, Judith - Maria, or the Story of a Disgraced Woman
    • Brown, Edith Charlotte - Susan Price or Resolution
    • Ci, Victoria - A More Prosperous Trial of the State
    • Dudley, Christian - The Beresfords
    • Gillespie, Jane - Ladysmead
    • Gillespie, Jane - The Reluctant Baronet
    • Gordon, Victor - Mrs Rushworth
    • Grange, Amanda - Edmund Bertram's Diary
    • Hall, Willis - Mansfield Park: a Play
    • Jones, Cindy - My Jane Austen Summer
    • Memoir - Gambles and Gambols, a Visit with Old Friends
    • Nazarian, Vera - Mansfield Park and the Mummies
    • Rozema, Patricia - Mansfield Park: a Screenplay
    • Rushton, Rosie - Whatever Love Is
    • Terry, Judith -Version and Diversion or Miss Abigail's Part
    • White Smith, Debra - Central Park
  • Et la collection s'agrandit!

    Pin it!

       Lorsque j'ai commencé ce blog, je n'avais pas un seul exemplaire des livres de Jane. Je les avais tous lus, bien sûr, mais en les jane austen, emma, persuasion, mansfield park, northanger abbey, pride and prejudice, sense and sensibility, flipback, editionempruntant à la bibliothèque de ma maman! Ce fut un manque bien vite comblé je vous l'assure! D'abord, je me suis dit que j'allais choisir une jolie édition anglaise et j'ai acheté les Penguin blanc qui me plaisent beaucoup! Ensuite, j'ai voulu pouvoir emmener Persuasion partout avec moi et j'ai commandé le petit Penguin jane austen, emma, persuasion, mansfield park, northanger abbey, pride and prejudice, sense & sensibility, edition, flipback, penguinvert à quelques deux euros... Bien sûr, il fallait bien que je les ai en français aussi! Ne trouvant pas d'édition qui me plaise, j'ai finalement opté pour le volume I de la Pléiade! Et quand on m'a offert le coffret Christian Lacroix, je me suis retrouvée avec un exemplaire supplémentaire d'Emma! Vous devez vous dire, qu'à ce niveau là, je devais me sentir en quelques sortes rassasiée! Mais point du tout! Je vous assure que je me retiens à chaque fois que je vois un nouvel exemplaire que je trouve joli!! Mais là, c'est décidé, je vais être obligée de craquer!!! Je viens de découvrir la collection Austen au format flipback!! Comment résister???

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

    jane austen,emma,persuasion,mansfield park,northanger abbey,pride and prejudice,sense & sensibility,edition,flipback,penguin

     

     

  • Mansfield Park, Adaptation avec Frances O'Connor

    Pin it!

    mansfield park,frances o'connor,patricia rozema,hugh bonneville,jane austen,fanny price,edmund bertram,mary crawford   Commençons par les mauvais points: cette adaptation est en format film, il y a donc beaucoup de raccourcis et de scènes coupées comme celle de la visite de la maison de Rushworth que je trouve pourtant assez importante. A force de coupes, on a d'ailleurs du mal à comprendre qu'Edmund est amoureux de Mary et on a même plutôt d'ores et déjà l'impression qu'il est amoureux de Fanny sans se l'avouer... Ça gâche un peu le suspens! 

       Il y a aussi beaucoup de libertés prises et le personnage de Fanny est finalement assez différents du livre. Ici, Frances O'Connor est un peu mansfield park, frances o'connor, patricia rozema, hugh bonneville, jane austen, mansfield park, fanny price, edmund bertram, mary crawfordtrop dégourdie pour une Fanny Price! Elle écrit des histoires qu'elle envoie à sa soeur et qui sont en fait les oeuvres de jeunesse de Jane Austen. D'ailleurs le film est à la fois basé sur Mansfield Park, mais aussi sur les lettres et les écrits de Jane. Il semblerait que les divers auteurs et réalisateurs ayant travaillé sur ce projet aient pensé que Fanny n'était pas assez intéressante en soi et un peu trop fade... Et comme je ne suis pas loin de penser comme eux, j'aime beaucoup ce qu'ils en ont fait, ce mélange de Fanny mansfield park, frances o'connor, patricia rozema, hugh bonneville, jane austen, mansfield park, fanny price, edmund bertram, mary crawfordet de Jane Austen, même si je suis toujours étonnée que l'on essaie de comparer Jane à des Fanny, Elinor ou Anne, alors qu'elle semblait bien plus être une Marianne ou une Elizabeth, du moins dans sa façon de penser!

       Les acteurs sont pas mal, surtout Frances O'Connor en Fanny et Jonny Lee Miller, fort jeune, en Edmund. Il m'a semblé que l'actrice qui joue Mary Crawford mansfield park, frances o'connor, patricia rozema, hugh bonneville, jane austen, mansfield park, fanny price, edmund bertram, mary crawfordétait un peu vieille mais c'est un détail, et j'ai trouvé assez amusant que Mrs Bertram et Mrs Price soient jouées par la même actrice. En revanche, je trouve assez dommage qu'ils aient adouci tous les caractères: Mary et les parents de Fanny sont presque gentils et on finit par avoir de la peine pour le pauvre Henry Crawford

       Au final, j'aime beaucoup cette adaptation: le personnage de Fanny qui s'adresse directement à la caméra, les ralentis sur certaines scènes, la petite musique et même le parallèle entre la condition de Fanny et l'esclavage habilement souligné... Mais il faut, avant de se lancer dans le visionnage, faire le deuil d'une adaptation fidèle au livre!