Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réécriture moderne

  • Austen Wentworth de Brigid Coady

    Pin it!

    Jane Austen, Jane Austen france, Jane Austen is my wonderland, persuasion, austenerie, réécriture moderne, Austen Wentworth, Brigid CoadyTitre : Austen Wentworth

    Auteur : Brigid Coady

    Langue : Français

    Roman : Persuasion

    Genre : Réécriture Moderne

    Note : 3,5/5

     

       Austen Wentworth, c'est le nom de ce bel acteur en vogue, dont toutes les filles rêvent mais qu'Annie essaie d'éviter à tout prix depuis qu'ils se sont mutuellement brisés le coeur huit ans auparavant. Mais alors qu'elle accepte enfin le job de ses rêves en devenant productrice sur une nouvelle adaptation d'Orgueil et Préjugés, elle apprend également que l'acteur qui a été choisi pour jouer Darcy n'est nul autre que son ancien fiancé.

       J'ai trouvé la transposition dans le milieu du cinéma très pertinente. Ça fonctionne parfaitement, autant avec l'orgueil et le snobisme du père qui est ici acteur de théâtre, qu'avec le nouveau statut très convoité de Frederick/Austen. En revanche, que tout l'entourage d'Anne se retrouve subitement engagé dans la même mini-série, c'est un peu plus difficile à avaler mais on fait avec.

      Le caractère d'Anne et son évolution sont également bien traités, avec ce nouveau poste de productrice qui lui donne de l'assurance en même temps que de l'épaisseur au personnage. Cela permet en effet de découvrir ses différentes facettes car si elle cède toujours tout à sa famille tyrannique, elle n'en est pas moins une femme intelligente et compétente et je suis ravie que l'auteur n'en est pas fait une énième cruche.

       Pour le reste, sa famille est aussi révoltante que dans mon souvenir et en même temps leur côté pathétique est parfaitement préservé. J'ai aimé aussi l'apport des nouveaux personnages et la relation entre les amis d'Austen et Annie, pleine de tendresse et de soutien. 

       Mais, parce qu'il faut bien qu'il y en ait un puisque je n'ai pas mis la note maximum à ce roman, il y a d'autres petites choses qui m'ont gênées, à commencer par sa relation avec son cousin. Un numéro de séduction s'établit entre eux et il faudra attendre quasiment la fin du livre pour qu'il soit précisé que leur lien de parenté n'est que très éloigné. Beurk. Il y a également de nombreuses petites invraisemblances ou des faits qui nous sont présentés comme tels sans explication, donnant l'impression que l'auteur n'avait pas forcément envie de se creuser la tête pour trouver comment adapter tel ou tel aspect de l'oeuvre originale. Enfin, et c'est bien sûr le plus décevant, la relation entre Annie et Austen n'a pas vraiment fait battre mon coeur. Ça manque de finesse, de profondeur et d'une petite touche de magie il me semble...

       Si vous lisez en anglais, je vous conseille Persuading Annie et Persuade Me qui sont également des adaptations modernes de Persuasion et qui, pour moi, reste un cran au-dessus.

     

    Et si vous voulez ajouter "Austen Wentworth" à votre PAL, c'est par ici.

  • Celia's House de D.E. Stevenson

    Pin it!

    Mansfield Park, d.e. stevenson, celia's house, austenerie, Jane Austen, réécriture moderneTitre : Celia's House

    Auteur : D.E. Stevenson

    Langue : Anglais

    Roman : Mansfield Park

    Genre : Réécriture située au début du XXe siècle

    Note : 4/5

     

       Parfois nos lectures nous réservent des surprises et, le moins que je puisse dire, c'est que celle-ci fut charmante. J'aime beaucoup les petites histoires pleines d'humour de D.E. Stevenson, notamment la série autour de Miss Buncle que je ne peux que vous recommander chaleureusement, et je suis plus que fan des sublimes rééditions proposées par Sourcebooks Landmark. C'est donc dans ce cadre que Celia's House a rejoint ma PAL et que j'ai fini par me plonger dedans. J'ai d'abord décelé quelques petits éléments qui m'ont fait sourire et penser à un hommage à Jane Austen, avant de devoir me rendre à l'évidence : plus de la moitié de ce livre est une réécriture de Mansfield Park.

       Reprenons depuis le début. Celia's House nous raconte la vie de Dunnian, une maison familiale, à travers plusieurs générations de Dunne. Le livre présente quatre parties différentes : le changement de propriétaires de cette maison après un héritage, l'enfance des rejetons de la famille, leur adolescence, puis leur vie d'adultes. Bien que des jalons soient habilement posés avant, ce sont les deux dernières parties seulement qui retranscrivent l'univers de Mansfield Park.

       J'ai beaucoup aimé la façon dont les éléments sont retranscrits et adaptés et je dois même dire que j'ai trouvé Mark et Deb plus sympathiques qu'Edmund et Fanny. Bien sûr, l'histoire restant peu ou prou la même, on a parfois encore envie de les secouer un peu mais leur façon d'agir est mieux amenée et plus compréhensible. Comme toujours avec D.E. Stevenson, tout est parfaitement charmant, c'est vraiment le qualificatif qui lui correspond le mieux.

       C'est donc une transposition très réussie mais qui ne concerne que la moitié du roman. Pour le reste, je dois dire qu'en commençant la lecture, je me suis d'abord fait la réflexion que c'était le roman de l'auteur que j'appréciais le moins. Ça ne veut pas dire qu'il est mauvais, loin de là, mais le fil se déroule sur une longue période et j'ai eu du mal pendant un certain temps à y trouver de l'interêt, le début faisant office essentiellement de mise en place. J'ai été conquise cependant dès l'adolescence des Dunne et il est interessant de souligner que le livre ne se termine pas là où la réécriture de Mansfield Park s'achève mais nous offre quelques chapitres supplémentaires qui font échos au début du livre et donnent du sens à l'ensemble.

       En résumé, nous avons une très jolie histoire qui nous emmène dans la campagne Écossaise et dans laquelle se cache une belle réécriture de Mansfield Park, tout cela dans une magnifique édition. Je ne vois pas ce qu'il faudrait de plus pour la faire entrer d'urgence dans la PAL de tous les anglophiles. 

     

       Et si vous voulez découvrir les autres livres de D.E. Stevenson, rendez-vous sur Books are my Wonderland.

     

      Et si vous voulez ajouter "Celia's House", dans cette superbe édition, à votre PAL, c'est par ici.

  • Persuade Me

    Pin it!

    persuade me,juliet archer,persuasion,jane austen,réécriture moderne,retelling,melissa nathan persuading annie,the importance of being emmaTitre: Persuade Me

    Auteur: Juliet Archer

    Langue: Anglais (Facile à Moyen)

    Roman: Persuasion

    Genre: Réécriture Moderne

    Note: 5/5

     

       Quand je vois un livre autour de Persuasion, j'avoue, je réfléchis peu! Mais quand en plus ma copine Pimpi, du blog Marque ta Page, me propose d'en faire une lecture commune, là il est évident que je saute sur l'occasion. Du coup, je ne savais même pas à quoi m'attendre véritablement avec ce livre avant de lire les premières pages et de me rendre compte que nous étions dans une réécriture moderne. Et là, je me suis dit "Aïe, j'ai tellement aimé Persuading Annie que ça va être dur d'être au niveau"!

       Pourtant, dès la première page, nous sommes face à une entrée en matière des plus intéressantes, un prologue écrit par Mr. Darcy himself! Ensuite, les évènements commencent à se mettre en place et je ne peux m'empêcher de remarquer que Juliet Archer est un peu moins fidèle dans les détails que Melissa Nathan, allant jusqu'à faire vivre cette pauvre Anne à Bath, alors qu'elle déteste cette ville! Bien que je ne comprenne toujours pas l'interet de tels changements, je découvre très rapidemment qu'il existe en réalité deux sortes de réécriture: celles fidèle aux faits, et celles fidèles à l'esprit du livre! Et là, c'est incroyable, à peine quelques pages de lus et on se croit réellement retombé dans Persuasion! Juliet Archer a un don fantastique pour vous transporter dans une ambiance identique, ce qui parait pourtant difficile dans le monde moderne!

       Je sais à peine que dire de plus, à partir de ce moment-là, la lecture est juste magique! Il faudra encore faire abstractions de quelques changements un peu agassant et toujours aussi inutiles, mais pas de doute, Anne et le Capitaine sont bien sous mes yeux, à revivre leur histoire! Il est intéressant ici de connaître le point de vue de Rick (le Capitaine) et de voir ses sentiments évoluer: sa colère, sa rancoeur, son amour... Pour une première lecture de l'histoire, je préfère sans aucun doute le mystère installé par Jane! Mais bon, là je connais déjà la fin, donc! Et Juliet Archer a un don particulier pour dépeindre les personnages d'ailleurs, à la limite de la caricature, comme Jane Austen. La famille d'Anne est particulièrement insupportable, comme il se doit et les parents Musgrove ainsi que les Croft sont des gens que l'on aimerait rencontrer. En fait, elle est tellement habile à vous attacher à ses personnages que j'aime presque plus son Anna, que Anne!

        On ne se contente pas non plus ici d'être dans la chick-lit! Si on a des passages particulièrement désopilants, ou à aussi des scènes tristes, d'autres déchirantes, et de vrais réflexions sur ce que l'on fait de sa vie. Vous l'avez compris, c'est un coup de coeur! Parsemé de mails des pensées et des exclamations de mon acolyte, c'était encore mieux!! Je me suis couchée à quatre heures du matin pour le finir (comme si je ne connaissais pas déjà le dénouement!!) et si ça ne vaut pas Jane Austen, Juliet Apersuade me,juliet archer,persuasion,jane austen,réécriture moderne,retelling,melissa nathan persuading annie,the importance of being emmarcher s'en sort plus qu'honorablement!

       Ce petit tour dans Persuasion me semblait approprié au milieu de cette semaine de vote!! N'oubliez, vous avez jusqu'à mardi pour choisir votre Anne et votre Captain favoris!! Et en attendant, je vous conseille d'aller faire un petit tour du côté de Marque ta Page pour lire l'avis de la fabuleuse Pimpi!

     

    Et si vous voulez ajouter "Persuade Me" à votre PAL, c'est par ici.