Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen

  • Le Musée Imaginaire de Jane Austen

    Pin it!

    jane austen, nathalie novi, fabrice colin, le musée imaginaire de Jane austen, jane austen france, albin michel, darcyTitre : Le Musée Imaginaire de Jane Austen

    Illustratrice : Nathalie Novi

    Auteur : Fabrice Colin

    Langue : Français

    Genre : Musée Imaginaire de Jane Austen

    Note : 4,5/5

     

       Tout est dans le titre : ce livre a été conçu comme un musée imaginaire du merveilleux monde de Jane Austen et c'est Elizabeth Bennet elle-même qui nous sert de guide. Je trouve sincèrement l'idée fabuleuse d'autant qu'en plus de parcourir les couloirs d'un Pemberley idéal on pénètre également dans l'univers de Nathalie Novi, l'artiste qui donne vie ici à nos héros et je peux vous promettre que vous ne serez pas déçus du voyage. C'est un monde plein de poésie, onirique, peuplé de cygnes et d'oiseaux, de fantaisie et de malice. On peut passer de longues minutes à observer une illustration pour en déceler les détails cachés et avoir l'impression de se reconnaitre dans cette jeune femme, un livre à la main et un totebag Darcy sur l'épaule !jane austen,nathalie novi,fabrice colin,le musée imaginaire de jane austen,jane austen france,albin michel,darcy

       Deux petits bémols parce que j'aime bien pinailler : je trouve dommage que certains dessins semblent s'inspirer de la version 2005 d'Orgueil et Préjugés et le format du livre me dérange. Bien que je sois consciente qu'il a été choisi pour rendre justice aux différentes illustrations, il est lourd, peu facile à manier et ne rentrera pas dans la plupart des bibliothèques. Et puisqu'on en est aux détails techniques, le rendu de la couverture ne m'emballe pas non plus.

       Ici, à l'inverse de ce que l'on peut voir habituellement, c'est le texte qui accompagne les illustrations, comme les explications accompagnent les oeuvres dans un musée, et j'espère en disant cela ne pas froisser l'auteur qui fait cela très bien. Son respect pour Jane Austen transparait à travers ses mots et c'est pour moi toujours un délice. J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié le passage qui nous réexplique à quel point Jane Austen n'est pas un auteur à l'eau de rose ! Fabrice Colin, merci. Je regrette cependant que l'intrigue de chaque livre soit complètement dévoilée, réservant donc plutôt le livre à ceux et celles qui ont déjà lus les six oeuvres de Jane Austen qu'aux autres, qui se verraient privés de tout suspense.

       Enfin, le livre s'achève sur une bibliographie de Jane où chaque couverture de livre est illustrée par une oeuvre de Nathalie Novi et je ne peux qu'espérer que cela donne des idées à un éditeur !

    jane austen,nathalie novi,fabrice colin,le musée imaginaire de jane austen,jane austen france,albin michel,darcy

     

  • Biographics Austen

    Pin it!

    biographics austen,sophie collins,armand colinTitre : Biographics Austen

    Auteur : Sophie Collins

    Langue : Français

    Genre : Biographie visuelle

    Note : 5/5

     

       Ce livre est beau, instructif, ludique, pour faire bref, indispensable et en plus à un prix que je trouve, pour une fois, plus que raisonnable. Il vous présente Jane Austen en quatre chapitres principaux :  sa vie, son monde, son oeuvre, son héritage et ce, à l'aide de diverses infographies et illustrations. L'objet en lui-même est soigné jusque dans les moindres détails et il suffit de soulever la couverture pour s'en rendre compte.

       Malgré ces évidentes qualités, le contenu aurait pu ne pas être à la hauteur. D'ailleurs, ce n'est pas vraiment une biographie, il y a, par exemple, très peu d'éléments sur sa famille. Mais l'auteur m'a eu dès le premier encadré avec cette simple phrase : "On pourrait lui coller une étiquette de romancière romantique (...) mais ce serait terriblement réducteur." Alléluia !! Sophie Collins explique également que les différents niveaux de lecture sont nombreux dans les différents romans de Jane Austen et que chacun y trouve ce qu'il est venu y chercher, un point de vue que je défends depuis longtemps. Enfin, quand elle dit qu'on ne sait pas de quoi elle est morte et présente un tableau avec les différentes hypothèses et leur probabilité, je suis définitivement conquise. Nous voilà avec, entre les mains, un ouvrage qui ne se contente pas de répéter les bêtises déjà relayées partout ailleurs. Bon, d'accord, je suis peut-être un peu de parti pris parce que nos visions sont très similaires, d'ailleurs certaines rubriques correspondent parfaitement à des articles que j'ai écrit sur ce blog au fil des années : "à quoi ressemble Jane", "d'abominables romans", "le bon la brute et le truand"...  Et dire que les maisons d'édition pensent que je n'ai rien d'intéressant à dire...

       Bon, bien sûr, je n'ai rien découvert de nouveau sur Jane elle-même mais ce livre ne se contentebiographics austen,sophie collins,armand colin pas de ça. Il commence par replacer le contexte mondial et explore de nombreux sujets intéressants. J'ai appris plus d'une chose qui éclaireront mes futures lectures austeniennes. Je pense par exemple à la page consacrée au matériel pour écrire et la recette de l'encre, ou encore celles sur les fortunes, les danses, les repas, les jeux de cartes... Son passage sur les voitures est particulièrement amusant. 

       Évidemment, il y a aussi quelques petits ratés : une très mauvaise traduction d'un des meilleurs bons mots de Jane Austen, la mention à diverses reprises d'un journal intime alors qu'un tel document n'existe pas... J'ai aussi regretté que l'on passe si rapidement sur les adaptations et quid des austeneries ? Mais, honnêtement, ça reste de l'ordre du détail.

       Je finirais avec ses quelques mots de Sophie Collins qui interprète une nouvelle fois parfaitement le message de Jane Austen : "Se marier pour de l'argent est moralement répréhensible, mais se marier à un homme désargenté est tout à fait stupide." 

  • Letters to Alice on First Reading Jane Austen by Fay Weldon

    Pin it!

    letters to alice,fay weldon,letters to alice on first reading jane austen,jane austenTitre: Letters to Alice on First Reading Jane Austen

    Auteur: Fay Weldon

    Langue: Anglais

    Genre: Analyse

    Note: 3,5/5

     

       La nièce (imaginaire) de l'auteur lui fait part de sa difficulté à lire et aimer Jane Austen et en même temps de son envie d'écrire elle-même un roman. Sa tante lui répond sur ses sujets mais disserte également sur la littérature en général et la vie des auteurs et c'est ces lettres qui sont regroupés dans cet ouvrage.

       Fay Weldon est une sommité dans la monde austenien et j'avais donc très envie de découvrir ce qu'elle avait à dire sur Jane Austen. De plus, nous les janéites, avons souvent étaient confrontées à des gens qui ont du mal à comprendre toute la magie de la plume de l'auteur et j'espérais également y trouver des réponses à leur apporter. Certains passages de ce livre sont proprement passionnants. Bien que je connaisse déjà bien les moeurs de l'époque, l'auteur nous projette littéralement à la place d'une femme de la fin du dix-huitième siècle avec des faits précis et nous aide à comprendre bien des choses. Ce qu'elle dit de l'écriture et de la littérature, la façon dont elle la représente comme une citée imaginaire m'a beaucoup parlé, d'autant que la nièce s'appelle Alice alors c'est un peu comme si elle s'adressait directement à moi non ?

       Bien sûr, il y a des passages un peu plus rébarbatifs et j'avoue que je n'ai pas aimé le ton condescendant de l'auteur envers la jeune femme. Elle la prend souvent de haut même si elle fait amende honorable à la fin. Quelques informations, que je sais fausses, sont énoncées comme des vérités et elle raconte parfois la fin d'un livre ou l'autre de Jane Austen ce qui, à mon sens, n'est pas la meilleure manière de donner envie aux gens de le lire. 

       Malgré ces petits défauts, j'en retiens surtout le positif, l'humour de l'auteur et quelques passages surlignés que tout fan de Jane Austen devrait avoir lu.

  • Le Club Jane Austen de Karen Joy Fowler

    Pin it!

    jane austen,le club jane austen,the jane austen book club,karen joy fowler,emily blunt.Titre: Le Club Jane Austen

    Auteur: Karen Joy Fowler

    Langue: Français

    Genre: Hommage moderne

    Note: 3/5

     

       À l'occasion de la réédition du Club Jane Austen par 10 18, je me suis dit qu'il était temps de vous en parler un peu. J'ai longtemps laissé traîner ce roman dans ma PAL austenienne parce que j'ai beaucoup aimé le film et toujours entendu dire qu'il était bien meilleur que le livre. Et je dois dire, que je suis tout à fait d'accord. S'il est entendu que le film n'existerait pas sans le livre, je crois que la renommée du livre doit vraiment beaucoup au film.

       Ça ne veut pas dire pour autant que tout est à jeter dans ce livre. D'ailleurs, j'ai d'abord été surprise par les premières pages; on y trouve des traits d'humour et d'esprit tout à fait irrésistibles et il y a quantité de citations que j'ai eu envie de noter.

       L'auteur nous présente donc un groupe d'amis très hétéroclites qui décident de former un club Jane Austen. On suit chacune de ces réunions mais on en apprend également à chaque fois un peu plus sur les différents protagonistes, sur la façon dont les membres se sont rencontrés et également sur leur passé. Et ces passages là sont parfois extrêmement inintéressants et rendent la qualité du livre très inégale. Le club sert de fil conducteur mais le tout manque de cohérence, on saute du coq à l'âne, de l'un à l'autre, du présent au passé d'une façon plutôt désagréable. D'ailleurs, je pense que si je n'avais pas déjà de l'affection pour les personnages grâce au film, j'en aurais aisément détesté la moitié.

       En revanche, dès qu'il s'agit de Jane Austen, je me suis régalée, délectée même des sujets abordés, des questions discutées absurdes ou profondes. J'avais l'impression de moi-même participer à ces réunions et de découvrir de nouvelles facettes de mes romans favoris. C'en était d'autant plus frustrant dès que l'on basculait de nouveau sur la vie de l'un ou l'autre mais c'est malgré tout la raison pour laquelle je ne regrette absolument pas d'avoir lu ce livre.

       Et forcément, une envie qui me taraude depuis longtemps revient s'immiscer dans mon esprit... Et si on lançait nos clubs Jane Austen?