Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

northanger abbey - Page 2

  • Northanger Abbey, le Comic Book

    Pin it!

    northanger abbey, nancy butler, janet k. lee, marvel, comic book, jane austenTitre: Northanger Abbey

    Auteur: Nancy Butler

    Illustrateur: Janet K. Lee

    Langue: Anglais

    Roman: Northanger Abbey

    Genre: Comics

    Note: 3/5

     

       Mon expérience Marvel/Jane Austen est mitigée. Je n'avais pas du tout aimé la version de Pride and Prejudice avec des dessins très vulgaire, mais grandement apprécié celle de Sense & Sensibility illustré avec beaucoup d'humour. Et pour ce qui est de celui-ci, northanger abbey,nancy butler,janet k. lee,marvel,comic book,jane austenj'ai pris beaucoup de plaisir à le lire même si ce n'est pas une réussite complète.

       Tout d'abord, c'est toujours un plaisir de se replonger dans l'histoire de Catherine Morland et l'auteur fait sur ce point un très bon travail. Je n'ai relevé aucune erreur et les évènements présentés reflètent parfaitement l'histoire. Sans compter que je suis toujours aussi fan de l'idée même du comic book qui permet au plus grand nombre de découvrir l'oeuvre de Jane Austen.

       Pour ce qui est des dessins, la couverture de Julian Testino Tedesco, ambiance gothique, promettait beaucoup. Cependant, comme c'est souvent le cas dans les comics, ce n'est pas lui qui a northanger abbey,nancy butler,janet k. lee,marvel,comic book,jane austenréalisé le contenu (et d'ailleurs il faut vraiment chercher pour trouver son nom à lui, ce que je trouve assez irrespectueux). Et malheureusement, je suis beaucoup moins fan des dessins de Janet K. Lee que je trouve, disons-le, assez moches. Ce qui sauve le tout c'est que l'on y trouve tout de même beaucoup d'humour, ce qui colle parfaitement avec le récit. Le travail de la coloriste ne m'a également pas emballé avec parfois des personnages qui ne correspondent pas à leur description.

       Enfin, j'ai commandé ce livre en version broché (et non relié comme les précédents) et même si les pages ne sont pas glacées, j'aime beaucoup ce format plus petit et à la couverture souple.

     

    Et si vous voulez ajouter le comics "Northanger Abbey" à votre PAL, c'est par ici.

  • J.J. Feild

    Pin it!

    jj feild,austenland,neve campbell,northanger abbey,mort sur le nil,jane austen   John Joseph Feild est un acteur américano-britannique. Il est né en 1979 à Boulder, dans le Colorado et a déménagé bébé à Londres. A 17 ans, il entre à la "Webber Douglas Academy of Dramatic Art".

       Bien sûr, c'est en tant qu'Henry Tilney dans "Northanger Abbey" que nous le connaissons plus particulièrement. Et personnellement, je l'apprécis grandement dans ce rôle auquel son air mutin correspond parfaitement!

       Il incarne également un autre rôle emblématique britannique, celui de Simon Doyle dans "Mort sur le Nil" au côté d'Emily Blunt puis jj feild,austenland,neve campbell,northanger abbey,mort sur le nil,jane austenon le verra par la suite aussi bien à la télévision qu'au théâtre ainsi qu'au cinéma. Il était d'ailleurs l'un des compagnons de "Captain America" dans le film du même nom.

       Mais alors que nous l'avions déjà accueilli avec joie dans le clan très envié des acteurs austeniens, voilà qu'il double sa performance puisqu'il sera Henrry Nobley/Darcy dans le très attendu "Austenland".

       Et côté vie privée, J.J. devrait devenir papa cet automne et la maman n'est autre que Neve Campbell. Tous nos voeux de bonheur aux futurs parents!

    jj feild,austenland,neve campbell,northanger abbey,mort sur le nil,jane austen

  • Les Mystères d'Udolphe

    Pin it!

    ann radcliffe,les mystères d'udolphe,jane austen,northanger abbey,catherine morland,henry tilney,emilyTitre: Les Mystères d'Udolphe

    Auteur: Ann Radcliffe

    Langue: Français

    Note: 4/5

     

       Les Mystères d'Udolphe sont un incontournable de l'univers de Jane Austen lorsque l'on a lu Northanger Abbey. Il fallait donc bien que je finisse par me plonger dans ces pages qui ont su faire trembler Catherine Morland, et que je découvre enfin ce que se cache sous le fameux voile noir. Ce fut chose faite grâce à l'aide d'Elodie qui accepta de le lire avec moi et dont vous retrouvez l'avis ci-après.

       Emilie est une jeune femme naïve et douce, qui va se retrouver confiée à des gens peu scrupuleux, et en découleront ses nombreuses mésaventures...

       C'est un livre agréable et facile à lire. Malgré le peu d'action et plus de 800 pages, j'avoue que je ne me suis pas ennuyée, ce qui n'en finit pas de m'étonner. Emilie est attachante malgré sa grande naïveté et même s'il est indéniable qu'en terme d'héroïne, il y a un avant et un après Jane Austen! En revanche, j'ai beaucoup plus de mal à m'attacher au héros. Le peu de dialogues semble rendre toutes les relations superficielles et ce n'est sûrement pas l'histoire d'amour qui m'aura passionée! Pour ce qui est des frissons, ils ne furent pas nombreux non plus. Le château d'Udolphe ne fait son entrée qu'après 300 pages environ et si l'on tremble un peu de ce que l'horrible Montoni sera capable de faire à Emilie, on ne croit pas vraiment à quoi que se soit de surnaturel, bien que les révélations finales soient fort intéressantes.

       En bref: un livre plaisant mais sans plus et un héros et des fantômes qui manquent un peu de panache et de relief. Je le conseille malgré tout car il permet de mieux appréhender toutes les facettes de Northanger Abbey.

    • L'avis d'Elodie:

       Que ferais-je sans Jane Austen ? C’est grâce à son livre Northanger Abbey que j’ai eu connaissance des Mystères d’Udolphe. Ce livre étant un classique et une valeur incontournable de la littérature anglaise, il ne m’en fallait pas plus pour le lire.

       Malgré de très longues descriptions tout au long du roman je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Au début l’héroïne m’exaspérait par ses pleurs et ses lamentations incessants mais l’évolution de son personnage m’a permis de l’apprécier. La relation amoureuse de cette jeune héroïne est superficielle et sans importance au départ mais elle connaît un changement qui m’a amenée à beaucoup estimer son  "prétendant".

       Ce roman gothique nous fait frissonner à plusieurs reprises et pendant ces passages il m’est impossible de lâcher mon livre mais ce côté n’est pas assez exploité à mon goût. Je conseille vivement cette lecture car malgré ce petit regret c’est un réel plaisir que d’avoir découvert Les Mystères d’Udolphe.

     

    Et si vous voulez ajouter "les Mystères d'Udolphe" à votre PAL, c'est par ici.

  • Northanger Abbey (Place)

    Pin it!

       Northanger Abbey, en plus d'être le titre du livre et oserai-je dire, l'un de ses personnages principaux, est également la demeure familiale des Tilney, dans laquelle Catherine va se voir invitée. Mais alors que son esprit romanesque imagine la demeure gothique et qu'Henry Tilney lui prévoit bien des frissons, Catherine va être plutôt déçue de ce qu'elle va découvrir:

       "Le mobilier avait la profusion et l'élégance du goût moderne. La cheminée, qu'elle s'était attendue à trouver d'une grande ampleur et chargée de lourdes sculptures des temps anciens, était réduite à la taille d'une Rumford dont les plaques de marbre étaient simple quoique fort belles et surmontées d'une décoration en très belle porcelaine anglaise. Quant aux fenêtres, qu'elle regarda avec une confiance particulière à force d'entendre le général dire qu'il avait eu la déférence d'en conserver le style gothique, elles correspondaient encore moins à ce qu'elle avait imaginé. Certes, leur ogive avait été conservée, elles étaient de style gothique, c'étaient peut-être même de véritables croisées, mais toutes les vitres en étaient si grandes, si claires, si lumineuses! Pour une imagination comme celle de Catherine, qui s'était plu à espérer les croisillons de châssis les plus petits possibles, la maçonnerie la plus lourde, les vitraux recouverts de saleté et de toiles d'araignées, la différence &tait particulièrement affligeante."

     

    Northanger Abbey dans les Adaptations:

       Northanger Abbey, dans l'adaptation de 1986, est représentée par Bodiam Castle dans l'East Sussex. Ce château, construit en 1385 et bel exemple de l'architecture médiévale, frappe sans aucun doute l'imagination, même s'il ne ressemble pas vraiment à la description de Jane Austen.

    northanger abbey,jane austen,lismore castle,bodiam castle

    Photo: Antony McCallum

     

       Dans l'adaptation de 2007, c'est Lismore Castle dans le comté de Waterford en Irlande, qui aura cette fois l'honneur de camper la célèbre abbaye.

    northanger abbey,jane austen,lismore castle,bodiam castle