Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adaptation emma

  • Emma, Adaptation avec Kate Beckinsale

    Pin it!

    emma,kate beckinsale,jane austen,adaptation,movie,film   Emma est, juste après Orgueil et Préjugés, le livre de Jane Austen qui a été le plus adapté, et plutôt avec succès. À l'occasion de la sortie du tout nouveau film d'Autumn de Wilde, j'en ai donc profité, non seulement pour relire le roman mais pour revoir toutes ces différentes adaptations.

       Cette version-ci est un téléfilm avec Kate Beckinsale et Mark Strong dans les rôles principaux. Il faut souligner également qu'il est sorti tout juste un an après Orgueil et Préjugés 1995 et qu'ils ont en commun la même productrice, Sue Birtwistle, et le même scénariste, Andrew Davis. C'est tout de même une promesse de qualité et elle est plutôt bien tenue à mon goût.emma,kate beckinsale,jane austen,adaptation,movie,film

       Malheureusement, la même année est également apparue au cinéma l'adaptation avec Gwyneth Paltrow et quand on regarde les images, on a du mal à croire qu'elles datent toutes les deux de la même époque. Celle-ci est bien plus sombre, ce en quoi elle est également plus réaliste, mais qui lui vaut d'avoir plus mal vieillie également. De manière générale, c'est de toutes façons l'une des adaptations qui est la plus fidèle à la fois au texte de Jane Austen et à l'époque. J'ai emma,kate beckinsale,jane austen,adaptation,movie,filmbeaucoup apprécié par exemple la subtile apparition des perruques sur certains des personnages les plus âgés, marquant véritablement le tournant d'une époque...

       Pourtant, ce bon équilibre de l'intrigue (mais qui ne permet pas d'explorer l'une ou l'autre des trames secondaires en profondeur) et le manque d'humour de cette version, la rendent un peu fade à mon goût. Heureusement, le jeu des domestiques, là encore tout en subtilité et qui nous donne l'impression de contempler l'envers du décor, et un personnage tel que John Knightley ont réussi à me faire sourire plus d'une fois mais on est loin des rires aux éclats qu'on pût me déclencher d'autres visions du livre.

       Pour ce qui est des personnages, certains sont décevants, surtout comparés à d'autresemma,kate beckinsale,jane austen,adaptation,movie,film adaptations, là encore. Je pense en particulier au père d'Emma ou à Miss Bates. Mais Kate Beckinsale est une adorable Emma, peste et piquante juste comme il faut et Ray Coulthard est sans conteste l'un des meilleurs Franck Churchill que l'on ait eu. J'ai également aimé Lucy Robinson (Mrs Hurst dans P&P 95) qui joue Mrs Elton avec brio. On en arrive donc à Mark Strong dans le rôle de Mr Knightley... Personnellement, j'aime beaucoup cet acteur mais il ne me convint pas du tout ici. Je le trouve trop sévère dans son jeu et le couple ne m'émeut pas. Le fait qu'il rappelle sans cesse à Emma qu'il l'a tenue dans ses bras lorsqu'elle était bébé n'aide pas non plus...

       Pour conclure, si cela reste donc en tous points, ou presque, une très bonne adaptation, j'avoue que je l'aime moins que les trois qui ont suivi.

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...

  • Aïsha

    Pin it!

    aisha, film hindi, emma, jane austen, coup de foudre a Bollywood, bride and prejudice, sonam kapoor   Après avoir vu la version mormone d'Orgueil et Préjugés et l'horrible Northanger Abbey de 1986, je pense que je suis blindée et je continue donc mon exploration des adaptations austeniennes plus ou moins fidèles! J'avais pas mal entendu parler de la sortie du film Aïsha, adaptation moderne et hindi d'Emma, notamment sur le forum The Inn at Lambton. J'ai même repéré la sortie du DVD sur Amazon.com mais au final, le film donne l'impression de n'être jamais arrivé jusque chez nous! Ayant beaucoup apprécié "Coup de Foudre à Bollywood", je ne me laisse pas démonteraisha,film hindi,emma,jane austen,coup de foudre a bollywood,bride and prejudice,sonam kapoor aussi facilement et grâce à des fouilles approfondies, je finis par pouvoir visionner ce film (merci Youtube!).

       Ce qui frappe d'abord, puis tout au long du film, c'est la beauté de Sonam Kapoor, la jeune fille qui joue Emma. Elle est parfaite dans ce rôle et sait être alternativement femme fatale et femme enfant. Pour ce qui est de l'histoire, j'ai un peu aisha,film hindi,emma,jane austen,coup de foudre a bollywood,bride and prejudice,sonam kapoorde mal à m'y retrouver les premières minutes et je trouve une fois de plus dommage que certaines choses soient changées, des personnages ajoutés... Aisha déteste même "son Mr. Knightley" au début... Mais bon, ce n'est que le temps de s'adapter à ce nouvel environnement bien loin du décors gris et verdoyant de l'Angleterre de Jane Austen! Après j'adore! En même temps, je ne suis pas très difficile à convaincre, je suis bonne cliente de ce genre de film! A vrai dire, je aisha,film hindi,emma,jane austen,coup de foudre a bollywood,bride and prejudice,sonam kapoortrouve même qu'il manque de costumes traditionnels et de musiques et danses hindous mais cela va de pair avec la modernité de l'oeuvre originale.

       L'histoire d'Harriet et de Mr Elton, ici Shefali et Rhandir, me semble assez mal menée cependant. Shefali regarde Arjun (Mr. Knightley, vous suivez toujours??) avec des yeux enamourés dès le début du film. Un, ça gâche un peu le suspens (même si perso, je sais comment ça finit, hein!) et deux, du coup, quand Aisha lui apprend que finalement Rhandir n'est pas amoureux d'elle, on ne croit pas une seconde aux larmes de Shefali! Quant à l'histoire d'Aisha leur réservant une chambre dans un hôtel pour les jeter dans les bras l'un de l'autre, n'en aisha,film hindi,emma,jane austen,coup de foudre a bollywood,bride and prejudice,sonam kapoorparlons même pas!

       Malgré ces défauts, je me suis quand même régalée avec ce film qui est en même temps un hommage à Emma mais aussi à Clueless! Et Jane n'aurait pas renié la fin du film qui se termine sans même que l'on ait droit à un seul baiser entre les deux principaux protagonistes! Enfin, on se console avec, enfin!, la danse hindi en costume que j'ai attendu pendant tout le film et qui me réjouit !

     

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...

  • Clueless

    Pin it!

    emma,clueless,jane austen,alicia silverstone,brittany murphy   Un petit vent de nostalgie soufflant hier, j'ai décidé de regarder une nouvelle fois Clueless. A vrai dire, cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu et j'ai redécouvert tout un tas de choses. Je l'ai trouvé à la fois démodé et pas du tout!! Oui, je sais, c'est étrange! Je m'explique...

       Il est évident que si vous ne tenez compte emma,clueless,jane austen,alicia silverstone,brittany murphyque des tenues, l'époque est clairement marquée même si tout à coup j'ai eu comme l'impression que Gossip Girl n'avait rien inventé! En revanche, comme pour l'oeuvre de Jane Austen, les problèmes et les comportements restent les mêmes qu'aujourd'hui. Plutôt normal, me direz-vous, puisque le film n'est autre que l'adaptation moderne d'Emma! De ce côté-là, même si la scénariste n'est pas restée colléeemma,clueless,jane austen,alicia silverstone,brittany murphy à l'histoire, je trouve cela très réussi. Cher est une parfaite Emma de Beverly Hills et m'a rappelé à plusieurs reprises Romola Garai dans la dernière adaptation. Elles ont cette même naïveté qui colle parfaitement au rôle. J'ai beaucoup aimé ce que devient le rôle de Franck Crawford aussi. Les répliques sont étudiées et amusantes, loin du film d'ado de base selon moi et d'une manière générale c'est un film que j'ai véritablement revu avec plaisir, même 15 ans après sa sortie.emma,clueless,jane austen,alicia silverstone,brittany murphy Une spéciale dédicace tout de même à Brittany Murphy qui a bien changé depuis ce film...

       Bon, j'avoue tout, ce genre de film j'adore et je suis heureuse de le ranger parmi ma DVDthèque austenienne, même s'il est vrai qu'il m'a sûrement plus donné envie de visionner la Revanche d'une Blonde que de me replonger dans Emma...

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...

  • Emma, Adaptation de 2009

    Pin it!

    emma,romola garai,jane austen,mr knightley   Bien que j'ai toujours apprécié la version "Gwyneth Paltrow" d'Emma, lorsque l'on décide d'adapter un livre à l'écran, le format série est définitivement le plus approprié ! Alors autant vous le dire tout de suite, ceci est ma version préférée d'Emma, proche de la perfection !

       Commençons par les acteurs. Romola Garai est une très bonne Emma, fraîche, enjôleuse, parfois sûre d'elle et parfois femme enfant. Elle est faite pour ce rôle. Mais à vrai dire, l'ensemble du casting est génial avec quelques mentions spéciales pour Mr. Woodhouse (l'exceptionnel Sir Michael Gambon), John Knightley (Dan Fredenburgh), Miss Bates (Tamsin Greig) et Mr. & Mrs. Elton (Blake Ritson & Christina Cole) ! Celui que j'ai le moins aimé est Franck Churchill (Rupert Evans), qui dans le roman commence par nous charmer. Ici, je le trouve sournois dès le début. Quant à Harriet Smith, que ce soit du au rôle ou à l'actrice (Louise Dylan), sûrement un peu des deux d'ailleurs, c'est celle que je trouve la plus juste et la plus proche du roman, sans jamais tomber dans la caricature, deemma,romola garai,jane austen,mr knightley toutes les adaptations que j'ai vu.

      Et qu'en est-il de Mr. Knightley, me direz-vous. J'adore Jonny Lee Miller et il remplit bien son rôle mais j'ai malgré tout deux bémols. Tout d'abord, j'idolâtre Jeremy Northam dans ce rôle, il y est juste parfait et il est difficile de le concurrencer (même si finalement Johnny Flynn y parvient dans la version 2020). De plus, il me manque indéniablement quelque chose. Je trouve que Jonny Lee Miller n'en impose pas assez à Romola Garai, pas comme Mr Knightley devrait en imposer à Emma. D'ailleurs, dans les deux scènes où il s'énerve, je ne ressens rien, alors que ce sont deux des meilleures scènes du roman. Il manque l'étincelle dans ce couple pour moi, un problème d'alchimie. J'ajouterai que ce n'est pas à le premier rôle emma,romola garai,jane austenaustenien de l'acteur et l'ayant déjà vu incarner à merveille Edmund Bertram dans Mansfield Park, cela explique peut-être que j'ai du mal ici à lui trouver le charisme suffisant ici...

       Pour ce qui est du film en lui-même, j'en aime les couleurs, l'esthétique, la musique et cette façon qu'a le réalisateur d'insuffler autant de modernité dans une histoire vieille de deux siècles ! Le format laisse indéniablement le temps à chaque intrigue de se développer, sans que l'on s'ennuie une minute. J'ai beaucoup apprécié les scènes d'ouverture où l'on peut découvrir tous les héros étant enfants. Toute la mise en scène, avec une parfaite subtilité, nous immerge dans le contexte qu'un lecteur actuel pourrait mal connaître, c'est très intelligent et pour moi, c'est la seule adaptation qui permet un tel niveau de compréhension de chaque enjeu, chaque personnage et chaque sentiment. Même si, encore une fois, c'est le format qui le permet, ce n'est pas pour autant que toutes les mini séries y parviennent aussi bien.

       J'ai aussi une tendresse toute emma,romola garai,jane austenparticulière pour ce qu'ils ont réussi à faire du rôle de Mr Woodhouse. S'il reste bien sûr un hypocondriaque convaincu, il est aussi extrêmement touchant et son amour et son inquiétude pour ses proches, plutôt que systématiquement ridiculisés, sont mis à l'honneur dans une très belle scène.

       Enfin, la série nous offre une belle progression dans la relation d'Emma et Knightley avec une très belle scène de bal. Et bien que je ne porte pas Franck dans mon coeur, j'aime énormément l'instant magique où Jane et Franck peuvent enfin faire exploser leur joie mais je ne vous en dis pas plus...

     

    Si vous voulez l'ajouter d'urgence à votre DVDthèque, c'est par ici

    Et vous pouvez retrouver toutes mes chroniques des adaptations d'Emma, par là...