Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sense & Sensibility - Page 2

  • Sense and Sensibility, Adaptation d'Ang Lee

    Pin it!

    sense and sensibility,raison et sentiments,jane austen,elinor dashwood,marianne dashwood,willoughby,colonel brandon,edward ferrars,lucy steele,ang lee,emma thompson,kate winslet,hugh grant,hugh laurie   Pour les 201 ans de Sense and Sensibility, je me suis dit qu'il était temps de chroniquer l'adaptation d'Ang Lee. Soyons clair, je sais que je vais me faire des ennemis, mais si je n'ai pas parlé de cette adaptation plus tôt, c'est que je ne l'aime pas! Il n'y a rien à faire et il semblerait que plus le temps passe, plus cela s'aggrave puisque cet après-midi encore, je me suis ennuyée ferme en essayant de la visionner jusqu'au bout!

       Mais commençons par le positif! Le gros point fort de cette adaptation est bien évidemment le casting!  Mon préféré, c'est bien sûr Alan Rickman en Colonel Brandon mais Kate Winslet est également un choix judicieux et les seconds rôles sense and sensibility,raison et sentiments,jane austen,elinor dashwood,marianne dashwood,willoughby,colonel brandon,edward ferrars,lucy steele,ang lee,emma thompson,kate winslet,hugh grant,hugh lauriesont particulièrement bien choisis tels Imelda Stauton ou l'incomparable Hugh Laurie, cela va sans dire! Malheureusement, le plus gros point négatif de cette adaptation et bien c'est... le casting! J'aurais encore pu m'accomoder d'un Hugh Grant bien trop beau et bien trop charismatique pour jouer Edward, que ne pardonnerait-on pas à Hugh Grant!! Mais en ce qui concerne Emma sense and sensibility,raison et sentiments,jane austen,elinor dashwood,marianne dashwood,willoughby,colonel brandon,edward ferrars,lucy steele,ang lee,emma thompson,kate winslet,hugh grant,hugh laurieThompson, c'est une autre histoire! J'adore cette actrice mais Elinor est peut-être mon héroïne favorite et je ne lui pardonnerai jamais de s'être attribuée ce rôle! Lorsque je la vois apparaître à l'écran, à chaque fois, je me dis: "Tiens, voici Mrs Dashwood!". Et impossible de me détacher de cette image, cela me gâche tout le film!! Comment a-t-elle pu penser qu'à 36 ans sense and sensibility,raison et sentiments,jane austen,elinor dashwood,marianne dashwood,willoughby,colonel brandon,edward ferrars,lucy steele,ang lee,emma thompson,kate winslet,hugh grant,hugh laurieelle pouvait jouer Elinor qui en a 19, je ne me l'explique pas! Ca me met dans une colère, vous n'imaginez pas!

       Vous l'avez compris, cela suffit amplement à justifier mon "non amour" de cette version mais ce n'est pas tout! Je trouve également que c'est une adaptation qui a mal vieilli, trop lente et qui n'arrive pas à retransmettre l'humour de Jane Austen. Les personnages  et certaines scènes me semblent souvent ridicules, dans le mauvais sens du terme. Aucune sense and sensibility,raison et sentiments,jane austen,elinor dashwood,marianne dashwood,willoughby,colonel brandon,edward ferrars,lucy steele,ang lee,emma thompson,kate winslet,hugh grant,hugh laurietrace de sarcasme ou de subtilité...

       Je m'arrête là, je pense que j'en ai assez dit! Je sais que le film a également des qualités mais les défauts l'emportent largement pour moi! Je sais également que beaucoup d'entre vous aiment beaucoup cette version, alors n'hésitez pas à développer vos arguments dans les commentaires!

       Quant à moi, afin de me replonger dans les délices de Raison et Sentiments tel que je l'aime, je vais tout de suite aller visionner la version de 2008!

  • Murder on the Bride's Side

    Pin it!

    murder on the bride's side,murder at longbourn,tracy kiely,jane austen,pride and prejudice,murder most persuasive,darcy,sense and sensibility,raison et sentimentsTitre: Murder on the Bride's Side

    Auteur: Tracy Kiely

    Langue: Anglais

    Roman: Raison et Sentiments et Jane Austen en général

    Genre: Policier Moderne

    Note: 5/5

     

      C'est avec grande impatience que j'attendais de retrouver Elizabeth et sa tante Winnie depuis que j'avais refermé le premier volume, Murder at Longbourn. Là encore, je n'ai pas été déçu. On retrouve la même ambiance sophistiquée et les nombreux hommages à Jane Austen et à son oeuvre qui m'avaient tant plu. C'est un peu comme un jeu de piste où l'on prend plaisir à détecter chaque nouvelle allusion plus ou moins masquée, un vrai bonheur pour les amoureuses de la littérature anglaise.

       Cette fois, Elizabeth se rend dans la famille de sa meilleure amie, Bridget, pour le mariage de cette dernière. Elle y ait accueilli comme un membre à part entière et connaît absolument tout le monde, des plus gentils aux brebis galeuses et jeunes épouses interessées... Mais lorsqu'au lendemain du mariage, quelqu'un est retrouvé mort, il n'est pas sûre qu'Elizabeth soit toujours aussi bien intégrée qu'elle le croyait.

       Si "Aunt Winnie" est absente pour cette fois - et en même temps tous les meutres ne peuvent pas se passer chez elle, ça ne serait pas très bon pour les affaires - la grand-mère de Bridget nous comble dans le rôle de la douairière adorable mais menant sa famille d'une main de fer, à la Maggie Smith dans Downton Abbey. Je dois bien avouer en revanche que je n'ai pas forcément été enchanté de la tournure que semblait prendre la relation d'Elizabeth et Peter, étant toujours très sensible à tout ce qui touche à la trahison. Mais entrer dans les petites histoires, les secrets et les travers d'une famille frappée par le meurtre, c'est toujours un délice sous la plume de Tracy Kiely. Et si je garde peut-être une affection particulière pour le premier, je me suis, ici, encore plus laissée surprendre par la fin!

       Les seuls petits bémols que j'ai relevé sont que certaines ficelles employées dans le premier tome réapparaissent ici, il ne faudrait pas qu'on les trouve également dans le suivant. Et puis, comme dans toutes les séries criminelles où le héros n'est pas un policier (journaliste, médecin légiste, ça marche aussi), on commence à penser qu'avoir Elizabeth comme amie, c'est quand même sacrément dangereux!!

     

       Je tiens également à signaler qu'en plus de savoir écrire et d'aimer Jane Austen, ce qui est déjà très appréciable, Tracy Kiely a plein d'autres qualités, comme celle d'être sympathique et accessible par exemple, puisqu'elle a accepté de répondre à quelques questions spécialement pour nous, à venir bientôt sur le blog!

  • Scents and Sensibility

    Pin it!

    raison et sentiments,sense and sensibility,jane austen,adaptation,scents and sensibility,au coeur de l'amour,tf1   Si vous suivez un peu l'actualité du petit monde austenien, vous devez savoir que l'on y trouve vraiment de tout... et aussi pas mal de n'importe quoi!!! Je connaissais l'existence d'une adaptation moderne et récente de Raison et Sentiments appelée "Scents and Sensibility" mais jusqu'ici, impossible de trouver le moyen de la visionner. Quelle ne fut pas alors mon étonnement de constater que vendredi dernier, le téléfilm nunuche de l'après-midi de TF1 au nom encore plus nunuche de "Au Coeur de l'Amour" ne faisait en fait qu'un avec le fameux "Scents and Sensibility".raison et sentiments,sense and sensibility,jane austen,adaptation,scents and sensibility,au coeur de l'amour,tf1

       Ni une, ni deux, je me sacrifie donc pour la cause bien sûr... Et je visionne. Je suis assez bonne cliente de ce genre de comédie romantique pleine de guimauve. D'une manière générale, je passe un agréable moment avec des acteurs pas trop mauvais dont certains, comme Nick Zano, particulièrement choupinous.

       En revanche, si l'on se penche sur le côté adaptation, une fois passée le raison et sentiments,sense and sensibility,jane austen,adaptation,scents and sensibility,au coeur de l'amour,tf1nom des personnages, on est proche du néant. Pour ne citer que quelques exemples, l'antagonisme entre les soeurs n'est pas vraiment évident, on trouve juste un peu plus de maturité chez l'aînée. L'histoire n'a pas grand chose à voir, et quand Marianne se rend compte que Willoughby la trompe, elle semble le regretter environ... une minute! Quant à Brandon, c'est juste le mec le plus craquant du film, Marianne ne risquait pas d'hésiter bien longtemps!

       Pour faire court, et parce que ça ne mérite pas non plus des pages de commentaires, si vous êtes sur le point de passer un aprèm devant un téléfilm nunuche, ça peut aussi bien être celui-là! En revanche, si vous voulez voir une bonne adaptation de Raison et Sentiments, passez votre chemin!

  • S&S, Adaptation de 1981

    Pin it!

       Blogueuse en Vancances!! Je n'ai pas eu le temps de préparer tous les billets à l'avance donc j'espère que vous ne m'en voudrez pas si j'en réédite quelques uns...

       Chaque adaptation d'une oeuvre de Jane Austen, q51QBFkxysYL__SL500_.jpgue se soit pour la télévision ou pour le cinéma, est inévitablement l'objet d'un interminable débat entre les Janéites. Je pense personnellement que l'ordre dans lequel les adaptations sont visionnées joue un rôle important, et ensuite bien sûr, tout est une question de goût. Dès lors, loin de moi l'idée de convaincre qui que se soit qu'une adaptation vaut mieux qu'une autre, je ne fais ici qu'exposer mon point de vue, un point de vue tout à fait ouvert à la discussion d'ailleurs.

       Des trois adaptations de Sense and Sensibility que j'ai pu visionner jusqu'ici (S&S Ang Lee 1995 et S&S 2007), celle-ci est sans conteste la moins bonne. Je vous accorde que ce n'est pas une très bonne entrée en matière, mais je n'ai heureusement pas soulevé que des points négatifs et je vais même commencer par les bons côtés de cette adaptation.

    arton15367.jpg

       Cette adaptation l'emporte sur les deux autres, selon moi, en ce qui concerne deux passages essentiels de l'intrigue, vous voyez, ce n'est pas rien. Pour la toute première fois, je trouve que le rapprochement entre le Colonel Brandon et Marianne après sa maladie est présenté de façon satisfaisante, avec un peu de profondeur. Habituellement, j'ai souvent l'impression que ce rapprochement tient plus du miracle que de la véritable affection mais pas ici. J'ai d'ailleurs apprécié aussi l'acteur, Robert Swann, qui fait un très bon colonel.

       Pour ce qui est du deuxième passage, j'entends déjà nombre de Janéites crier au scandale mais tant pis, je me lance. Lorsqu'Elinor apprend qu'Edward n'est pas marié (je n'en dis pas plus pour celles qui n'auraient pas lu l'histoire et que le sigle "attention spoiler" n'aurait pas arrêtées...) et bien je trouve en général cette scèneSense-and-sensibility-1981-bbc2.jpg hautement ridicule. Je sais que beaucoup la trouve émouvante, pas moi. Et l'adaptation de 1981 est la seule qui la rende de façon satisfaisante pour moi. Il y a même un petit côté humourisitique qui ne me déplaît pas du tout.

       Pour celles qui connaissent bien l'histoire, vous voyez que même si les points positifs ne sont pas nombreux, ils sont réellement essentiels. J'ajouterais que l'actrice qui joue Lucy Steele, Julia Chambers, est absolument délicieuse de perfidie, peut-être la meilleure Lucy Steele.

       Pour ce qui est des points négatifs, je dirais que pour l'essentiel c'est une adaptation qui a mal vieillit. Les costumes ne sont pas très beaux et le générique absolument insupportable.

       Si certains acteurs sont très bons, ils ne font pas la majorité. La jeune et fraîche Margareth a complètement disparu du casting et Edward ne me plaît pas du tout. Il est fade et même effeminé dans certaines scènes. Lorsqu'il cueille des roses avec Mrs 81SSMrsDashwoodEdward.jpgDashwood, c'est le pompon! Willoughby est assez intéressant mais apparaît au bal de Londres plus fardé que Marianne, franchement risible... Et que dire de la soeur d'Edward, lorsqu'elle apprend que son frère est fiancé. Elle hurle tout ce qu'elle peut dans une scène qui paraît sans fin et absolument grotesque.

       Je dirais qu'il faut certainement déjà aimer Jane Austen pour trouver un intêret à ce film mais comme je l'aime moi-même beaucoup, j'ai passé malgré tout un agréable moment devant cette adaptation.