Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sense & Sensibility - Page 5

  • Willoughby's Return

    Pin it!

    willoughby's return,jane odiwe,jane austen,raison et sentiments,sense and sensibility,marianne,dashwood,brandonTitre: Willoughby's Return

    Auteur: Jane Odiwe

    Langue: Anglais (Facile à Moyen)

    Roman: Sense & Sensibility

    Genre: Sequel

    Note: 4/5

     

       Après plusieurs déception ou lectures moyennes ces derniers temps, ce fut un réel ravissement que de me plonger dans ce roman. Me voilà revenue dans Raison et Sentiments, trois ans plus tard, pour découvrir une Marianne toujours pétillante qui tente de surmonter quelques petits problèmes de couple avec le Colonel et de marier sa soeur Margaret à chaque parti convenable de la région. Et comme toutes ses vies sont un petit peu trop paisibles, Willoughby va venir mettre son petit grain de sel...

       J'avais un petit peur avant de commencer des ces "problèmes" entre le Colonel et Marianne, étant donné mon amour pour ce couple. Mais tout est très finement écrit et imaginé, les personnages sont respectés et on comprend très bien l'origine de ces problèmes, on trouve les doutes légitimes à tel point que l'on se dit que c'estwilloughby's return,jane odiwe,jane austen,raison et sentiments,sense and sensibility,marianne,dashwood,brandon exactement ce qu'il doit se passer! De plus, l'histoire est si prenante que l'on veut rapidement savoir ce qu'il va se passer et lire la suite au plus vite. Même si le récit manque cruellement "d'Elinor" à mon goût, je trouve toute l'histoire de Marianne parfaite!

       Mais il y a aussi quelques petits aspects qui m'ont chagrinée. Les auteurs qui écrivent de sequels de Jane semblent souvent penser que l'on s'attend à y retrouver toute son oeuvre. On croise donc un jeune homme qui pourrait être le Capitaine Wentworth et la rencontre de Margareth et Henry nous semble bien familière lorsque l'on a lu Northanger Abbey. Honnêtement, je trouve cela dommage car le récit n'en a pas besoin. De plus, si Jane Odiwe semble bien réussir à respecter les personnages, elle a plus de mal à les faire évoluer. Margaret se conduit comme Marianne en son temps, ce qui semble déjà improbable, mais surtout Marianne n'y voit aucun mal. N'aurait-elle donc rien appris? Jane Austen qui apprenait des choses essentielles à ses personnages au cours de ses récits, serait bien déçue de voir qu'ils n'ont rien retenu!

       D'autres petits détails m'ont un peu gênée comme la propension de certains à pardonner trop facilement à Willoughby, des allusions sexuelles bien inutiles selon moi et Elinor qui apparaît vraiment trop stricte dans ses opinions comme dans sa vie. Mais pour finir, je me sentais à nouveau au beau milieu de Raison et Sentiments avec l'envie d'y rester, et c'est bien ça le plus important.

  • Kate Winslet

    Pin it!

    jane austen,kate winslet,marianne dashwood,sense and sensibility,raison et sentiments,ang lee   Il me paraît bien inutile de présenter Kate Winslet, qui fait sans doute partie des acteurs austeniens les plus connus et les plus talentueux avec Hugh Grant ou encore Keira Knightley. Personnellement, j'adore cette actrice, que je trouve sublime et qui sauve pour moi l'adaptation d'Ang Lee!

       Kate est née le 5 Octobre 1975 à Reading au Royaume-Uni, bien sûr! Récement oscarisée pour le film "Le Liseur", elle n'en est pas à sa première récompense et sa filmographie est riche d'excellents films.jane austen,kate winslet,marianne dashwood,sense and sensibility,raison et sentiments,ang lee Il faut dire qu'avec des parents tous deux acteurs de théâtre, elle ne débarque pas en novice dans la profession.

       Son premier grand film est "Créatures Célestes", inspiré de la jeunesse d'Anne Perry, un autre auteur que j'adore, puis en 1995 elle jouera notre belle Marianne dans l'adaptation de "Raison et Sentiments". C'est en 1997 qu'elle s'impose auprès du public dans "Titanic" et dès lors, on ne l'arrêtera plus... Le défi ne lui faisant pas peur, on le jane austen,kate winslet,marianne dashwood,sense and sensibility,raison et sentiments,ang leeverra dans des films aussi différents que "La Vie de David Gale" et "Eternal Sunshine of the Spotless Mind". Suivront les très bons "Neverland", "Les Noces Rebelles" ou encore "Le Liseur" qui lui apporte enfin l'Oscar pour lequel elle n'avait cessé d'être nommée depuis le début de sa carrière.

       En plus d'une vie professionnelle remplie, Kate Winslet a deux enfants, Mia Honey et Joe Alfie, bien qu'elle ne semble pas avoir encore trouvé son Colonel Brandon...

    jane austen,kate winslet,marianne dashwood,sense and sensibility,raison et sentiments,ang lee

  • S&S, Héros et Héroïnes

    Pin it!

     

    Sense-and-Sensibility-jane-austen-715216_800_600.jpg   Les Héros et Héroïnes de Raison et Sentiments/Sense and Sensibility:

    • Elinor Dashwood, héroïne
    • Marianne Dashwood, sa soeur
    • Mrs Dashwood, leur mère, veuve de Henry Dashwood
    • Margaret Dashwood, leur petite soeur
    • John Dashwood, demi-frère des soeurs Dashwood
    • Mrs Fanny Dashwood, femme de John
    • Harry Dashwood, leur fils
    • Edward Ferrars, frère de Fanny, héros
    • Robert Ferrars, frère de Fanny
    • Mrs Ferrars, mère d'Edward, Fanny et Robert
    • John Willoughby, prétendant de Marianne
    • Le Colonel Brandon, voisin et ami des Dashwood
    • Sir John Middleton, cousin et voisin des Dashwood
    • William,John et Anna-Maria Middleton, ses enfants
    • Mrs Jennings, sa belle-mère
    • Charlotte Palmer, une des filles de Mrs Jennings
    • Thomas Palmer, son mari
    • Miss Lucy Steele
    • Miss Anne/Nancy Steele, soeur de Lucy
    • Miss Sophia Grey
    • Miss Morton
    • Eliza Williams, pupille du Colonel Brandon
    • Thomas, domestique des Dashwood
    • Mrs Smith, tante de Willoughby

    sense_and_sensibility_couv.jpg

  • Sense and Sensibility, Adaptation de 2008

    Pin it!

    raison et sentiments,sense and sensibility,bicentennaire raison et sentiments,challenge,jane austen,hattie morahan   Lorsque j'ai découvert Raison et Sentiments pour la première fois, j'étais encore adolescente et je ne l'ai pas classé parmi mes favoris. Je trouvais les héros peu charismatiques, les sages trop sages et surtout je pensais qu'à la fin ni les "gentils", ni les "méchants" n'avaient vraiment ce qu'ils méritaient. Bien sûr, j'étais plus à l'âge où l'on croit dur comme fer qu'un Darcy finira par illuminer notre vie, qu'à celui on l'on comprend qu'un Edward et un charmant cottage sont tout ce dont on a besoin pour être heureuse... Puis j'ai mûri... Puis j'ai visionné cette adaptation...

       Et quand une adaptation vous fait redécouvrir une oeuvre, vousraison et sentiments, sense and sensibility, bicentennaire raison et sentiments, challenge, jane austen, hattie morahan apprend à l'apprécier à sa juste valeur et à aimer à la folie ses personnages, je crois que l'on peut dire que c'est une adaptation réussie. Grâce à ce film, je comprend mieux Elinor, cette insupportable solitude qu'elle se doit de supporter, ce calme apparent qui cache une tempête de sentiments et cette raison qu'elle est obligée d'afficher mais qui ne l'empêche ni de resentir, ni de rêver... C'est juste sublime et les paysages choisit dans ce film mettent parfaitement tout cela en valeur mais ça ne serait rien sans l'impeccable interprétation d'Hattie Morahan.

    raison et sentiments, sense and sensibility, bicentennaire raison et sentiments, challenge, jane austen, hattie morahan  

    Charity Wakefield, qui joue Marianne Dashwood, est aussi très bien, tout à fait dans le même ton que Kate Winslet dans l'adaptation précédente qui, je le sais, à un public de fervents admirateurs. Pour ma part, c'est sans comparaison, j'ai trouvé mon adaptation parfaite de Sense & Sensibiliy et ce sera celle-ci. Alors certes, Dan Stevens est bien moins charismatique que Hugh Grant enraison et sentiments, sense and sensibility, bicentennaire raison et sentiments, challenge, jane austen, hattie morahan Edward, mais par là-même, beaucoup plus proche de l'Edward que décrit Jane Austen. Certes, Hugh Laurie est irremplaçable en Mr. Palmer, mais je crois que le reste du film compensera ce petit manque.

       Je décide de ne pas vous en dire plus. Je ne trouve pas de défauts contre lesquels vous mettre en garde, quant aux qualités, le mieux est de les découvrir vous-même en visionnant cette adaptation et en voici un petit avant goût...