Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

halloween

  • Jane Austen Contre le Loup-Garou de Marianne Ciaudo

    Pin it!

    les saisons de l'étrange, la ligue des écrivaines extraordinaires, Jane Austen contre le loup garou, Marianne ciaudo, Jane Austen, austenerie, Jane Austen france, loup garouTitre : Jane Austen contre le Loup-Garou

    Auteur : Marianne Ciaudo

    Langue : Français

    Genre : Fiction fantastique autour de Jane Austen

    Note : 2/5

     

       Ce livre est l'un des romans de la ligue des écrivaines extraordinaires, dans laquelle nous retrouvons également les soeurs Brontë, Mary Shelley ou encore Ann Radcliffe,  et publié par le label les saisons de l'étrange. Ici, nous retrouvons Jane Austen à Steventon alors que des jeunes filles disparaissent et qu'un loup-garou rôde...

       Il s'agit d'un roman très court et je dois dire que j'étais très enthousiaste à l'idée de le lire, étant plutôt bon public de ce genre d'adaptation. En plus, il est vraiment joli, avec une couverture attrayante et un chouette format. Malheureusement, très vite, je me suis heurtée au style. Il en fait trop, prend trop de place, m'empêche d'entrer dans l'intrigue et quand on choisit d'utiliser un style aussi élaboré, il faut être irréprochable, ce qui n'est pas le cas ici. Les coquilles, les erreurs, voire les fautes de français se succèdent... Il manque, par exemple, des majuscules en début de phrase, des titres de chapitres sont écrits au milieu du texte et le changement de point de vue, d'une phrase à l'autre, sans même sauter une ligne et parfois à plusieurs reprises au sein d'un même chapitre, ne fait rien pour arranger les choses et faciliter la compréhension.

       L'histoire n'est pas mal, bien que sous exploitée. J'aurais aimé en savoir plus, frissonner, que Jane Austen joue une part plus active dans tout ça mais honnêtement, de toutes façons, tout cela passe complètement au second plan à cause de ce style dont je n'ai pas réussi à me dépêtrer. 

       Ce n'est jamais de gaité de coeur que je fais une chronique si négative et je rappelle une nouvelle fois qu'il ne s'agit d'une opinion et d'un ressenti qui n'engagent que moi mais cette lecture fut une déception, et il n'y a pas de manière douce de le dire.

     

    Et si vous voulez malgré tout ajouter "Jane Austen contre le Loup-Garou" à votre PAL, c'est par ici

  • Le Moine de Matthew G. Lewis

    Pin it!

    le moine,matthew g. lewis,northanger abbey,les lectures de catherine morland,roman gothique,jane austenTitre : Le Moine

    Auteur : Matthew G. Lewis

    Langue: Français

    Note: 4/5

     

       Tout comme les Mystères d'Udolphe, le Moine ne peut pas vous être totalement inconnu si vous avec suivi de près les aventures de la jeune Catherine Morland dans Northanger Abbey. En effet, il est un de ses livres de chevet avec lequel elle aime s'effrayer et imaginer le pire.

       Antonia vient à Madrid avec sa mère pour implorer la pitié d'un parent mais en lieu et place de la protection qu'elle espérait, elle va se heurter à la convoitise et la malveillance des hommes alors qu'Agnès, enfermée au couvent, désespère de sa situation et de revoir un jour celui pour lequel son coeur bat...

       Voilà pour les grandes lignes de l'histoire. Il s'agit du roman gothique dans toute sa splendeur, dépeignant des jeunes femmes innocentes et des jeunes hommes héroïques prêts à tout sacrifier les uns pour les autres après avoir échangé un regard et quelques mots seulement... Bien évidemment, ils sont poursuivi par le malheur et la malchance sont une forme des plus diaboliques et qui se résume le plus souvent ici à la luxure de certains personnages.

       La construction est également particulière puisque l'on suit successivement différentes intrigues en revenant en arrière dans le temps à chaque fois. L'époque permet également à l'auteur de brosser un tableau de la femme qui, je l'espère, ne serait plus possible aujourd'hui et le clergé en prend également largement pour son grade !

       Je ne peux pas dire que j'ai moi-même frissonné de terreur durant ma lecture mais je peux imaginer tout l'impact que ce livre a pu avoir à son époque et l'impression qu'il a pu faire sur des jeunes femmes naïves ne connaissant pas encore grand chose de la vie. Je suis d'ailleurs très étonnée qu'elles aient eu accès à ce genre de littérature, où certaines scènes sont tout de même très explicites, où le sexe tient une si grande part et où l'on côtoie viol, meurtre, inceste et autre sujet du même genre. En comparaison, le recul que Jane Austen peut avoir par rapport à ce genre de littérature, qu'elle parodie dans son Northanger Abbey et dont elle se moque gentiment, nous montre une nouvelle fois sa connaissance pointue de la nature humaine, son intelligence et même, j'oserais dire, une clairvoyance que l'on peut trouver assez étonnante pour une jeune femme de cette époque, fille de pasteur célibataire.

        Quoi qu'il en soit, j'ai véritablement apprécié ma lecture de ce roman, malgré l'indulgence un peu trop marquée de l'auteur pour son personnage masculin principal à qui il trouve longtemps des excuses, et je vous conseille de tenter au moins une fois la lecture d'un roman gothique même si je crois qu'aujourd'hui leur effet est inverse de celui voulu au départ, et qu'ils portent plus à faire sourire qu'à effrayer le lecteur.

     

    Et si vous voulez ajouter "Le Moine" à votre PAL, c'est par ici

  • The Highbury Murders de Victoria Grossack

    Pin it!

    emma,the highbury murders,victoria grossack,jane austen,austenerie,ambassadrice emmaTitre: The Highbury Murders

    Auteur: Victoria Grossack

    Langue: Anglais

    Roman: Emma

    Genre: Suite Policière

    Note: 4/5

     

       Emma a souvent été qualifié de roman policier sans corps. Victoria Grossack a décidé de réparer cette erreur. Un an après le mariage d'Emma et Knightley, alors que la vie paisible de Highbury suit son cours, l'impensable va être commis: un meurtre. Et vous connaissez Emma et sa manie de se mêler de tout...

       Je garde vraiment une très bonne impression générale de ce roman que j'ai lu il y a quelques temps déjà. Pour commencer, j'apprécie le fait qu'un auteur se penche sur une autre oeuvre qu'Orgueil et Préjugés et je dois dire que le mélange Jane Austen/meurtres et enquêtes, me séduit toujours. J'étais donc acquise au principe de base mais j'avais également certainement plus d'attentes et ma lecture ne m'a pas déçue. Cependant, le meurtre n'arrive pas tout de suite mais je dois dire que le plaisir de se replonger dans la vie de ce village et le talent de l'auteur suffisent à rendre la lecture agréable. J'ai d'ailleurs trouvé beaucoup d'humour et d'esprit dans la plume de Victoria Grossack, un vrai respect de chaque personnage que l'on reconnaît sans peine, retrouve comme un vieil ami et côtoie donc de nouveau avec joie. Ce sont déjà de nombreux points positifs que l'on ne peut pas attribuer à toutes les austeneries.emma,the highbury murders,victoria grossack,jane austen,austenerie,ambassadrice emma

       Pour ce qui est de l'enquête, je l'ai trouvé intéressante et je me suis interrogée à de nombreuses reprises sur l'identité du meurtrier. Et là, je dois confessée que je n'ai pas soupçonnée une seule seconde la bonne personne. Cela pourrait être un bon point mais c'est en fait le gros point faible de cette histoire, sa fin. (Attention spoiler) En effet, cette révélation est totalement improbable. D'ailleurs, on y croit pas une seconde, et c'est particulièrement décevant. Cela n'enlève rien au fait que j'ai aimé ma lecture mais il est d'autant plus dommage que la fin ne soit pas à la hauteur.

     

    Et si vous voulez ajouter "The Highbury Murders" à votre PAL, c'est par ici.

  • Jane Bites Back de Michael Thomas Ford

    Pin it!

    jane bites back,michael thomas ford,jane austen,austenerie,littérature para-austenienne,charlotte brontë,lord byronTitre: Jane Bites Back

    Auteur: Michael Thomas Ford

    Langue: Anglais

    Genre: Jane Austen pour héroïne

    Note: 4/5

     

       Les monstres, zombies et autres loup-garous, sont plus qu'à la mode dernièrement dans les austeneries. Ici, Jane Austen est un vampire, vit à notre époque et tient une petite librairie dans une bourgade tranquille prêt de New-York. Et alors qu'elle est obligée de voir chaque jour ses romans se vendre un peu plus sans en recevoir aucun bénéfice, elle attend depuis presque 200 ans qu'un éditeur accepte de publier son dernier manuscrit.

       J'avoue que j'ai trouvé la situation très amusante. Imaginez ce que penserait Jane Austen si elle était parmi nous aujourd'hui. Elle rirait peut-être de certaines austeneries farfelues, d'autres lui donneraient sûrement envie de s'arracher les cheveux et elle serait comblée de voir à quel point son oeuvre est appréciée! Mais quelle frustration se serait de ne rien pouvoir dire et de supporter que n'importe qui interprète sa vie et ses pensées à sa guise! Et c'est exactement le tableau que nous dépeint l'auteur et ce, avec beaucoup d'humour. Enfin, les fans de Charlotte Brontë seront peut-être moins de cet avis, mais je n'en dit pas plus! Sa Jane finit tout de même par trouver un éditeur et l'on suit également les étapes de la naissance du livre avec plaisir.

       Il y a souvent des incohérences dans ce genre de littérature mais ici tout est soigneusement justifié et je dois avouer que je pouvais m'imaginer qu'il s'agissait véritablement de Jane. Comment ça les vampires n'existent pas?

       La seule chose qu'il manque cruellement à cette histoire, ce sont des héros masculins digne de ce nom et vous admettrez que ce n'est pas un petit détail! Aucun ne m'a fait rêver et côté romance, c'est le calme plat et cette pauvre Jane semble ne pas avoir beaucoup plus de chance de ce côté-là que dans sa première vie.

       Ce qui ne m'a pas non plus convaincu, ce sont les extraits du nouveau roman. Non seulement ils n'apportent rien mais mieux vaut ne pas essayer de se mesurer à la plume de Jane Austen, c'est rarement une réussite.

       En bref, j'ai trouvé l'idée très sympa et divertissante. C'est une lecture rapide, agréable et qui m'a parfois bien fait rire! Mais je ne sais pas cependant, si ce sera au point de lire la suite...

     

    Et si vous voulez ajouter "Jane Bites Back" à votre PAL, c'est par ici.