Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Persuasion - Page 6

  • La Lettre du Captain Frederick Wentworth

    Pin it!

        Difficile de croire que Jane Austen arton15367.jpgn'a jamais été amoureuse lorsque l'on parcourt son oeuvre et notamment certaines déclarations d'amour parmi les plus belles ayant jamais été écrites. La lettre du capitaine Wentworth à Anne Elliot dans Persuasion est un tel plaisir pour moi à lire et relire sans cesse que je ne résiste pas plus longtemps au plaisir de vous la livrer ici. Je conseille cependant à ceux qui n'ont pas lu le roman de ne pas se gâcher le plaisir de cette magnifique histoire en lisant ce qui suit mais d'aller au plus tôt dévorer le livre en entier.

     

       "I can listen no longer in silence. I must speak to you by seach means as are within my reach. You pierce my soul. I am half agony, half hope. Tell me not that I am too late, that such precious feelings are gone for ever. I offer myself to you again with a heart even more your own than when you almost broke it, eight years and a half ago. Dare not say that man forgets sooner than woman, that his love has an earlier death. I have love none but you. Unjust I may have been, weak and resentful I have been, but never inconstant. You alone have brought me to Bath. For you alone, I think and plan. Have you not seen this? Can you fail to have understood my wishes? I had not waited even these ten days, could I have read your feelings, as I think you must have penetrated mine. I can hardly write. I am every instant hearing something which overpowers me. You sink your voice, but I can distinguish the tones of that voice when they would be lost for others. Too good, too excellent creature! You do us justice, indeed. You do believe that there is true attachment and constancy among men. Believe it to be most fervent, most undeviating, in

    F.W.

       I must go, uncertain of my fate; but I shall return hither or follow your party, as soon as possible. A word, a look, we'll be enough to decide whether I enter our father's house this evening or never."

    Persuasion-2007-persuasion-5251123-1024-576.jpg

        "Je ne puis écouter plus longtemps en silence. Je dois vous parler. Vous transpercez mon âme. Je suis tiraillé entre espoir et agonie. Ne me dites pas qu'il est trop tard, que ces précieux sentiments sont perdus pour toujours. Je m'offre à vous de nouveau avec un coeur plus encore à vous que lorsque vous l'avez presque complètement brisé, il y a de cela huit ans et demi. Ne dites pas que l'homme oublie plus vite que la femme, que son amour meurt plus tôt. Je n'ai jamais aimé que vous. Injuste je l'ai peut-être été, faible et vindicatif sûrement, mais jamais inconstant. Vous seule m'avez fait venir à Bath. Pour vous seule je pense et planifie. Ne l'avez-vous pas vu?  Avez-vous pu faillir à comprendre mes souhaits? Je n'aurais pas attendu ces dix derniers jours si j'avais pu lire vos sentiments comme je pense que vous avez du pénétrer les miens. Je peux à peine écrire. J'entends à chaque instant quelque chose qui m'accable. Vous parlez plus bas, mais je peux distinguer chaque ton de cette voix qui serait perdu pour d'autres. Trop bonne, trop parfaite créature! Vous nous rendez justice, enfin. Vous croyez véritablement que les hommes sont capables d'attachement sincère et de constance. Croyez bien qu'il est des plus fervents et inaltéré chez

    F.W.

       Je dois partir, incertain de mon sort; mais je reviendrai ici ou j'irai vous rejoindre dès que possible. Un mot, un regard, seront suffisant pour décider si j'entrerai chez votre père ce soir, ou jamais."

    JA Bleu Foncé.png

     

     

      

       Je m'excuse pour la traduction française qui est loin d'égaler l'original. Ne possédant pas Persuasion en version française, je me suis vu contrainte de la faire moi-même. Mille Excuses!

  • Around Persuasion

    Pin it!

       Parce qu'on choisit aussi les livres en fonction de leur couverture, un petit tour en images des sequels, prequels et autres autour de Persuasion:

     

  • Persuasion

    Pin it!

    persuasion.jpg   Si je ne devais choisir qu'un seul livre de Jane Austen, il me serait tout à fait impossible de départager Pride & Prejudice de Persuasion. Je trouve Persuasion moins bien écrit, moins fluide, surtout au début. Cela est sûrement dû au fait que Jane n'a pas eu le temps de beaucoup le retravailler. Ce n'est d'ailleurs pas elle qui a choisi le titre du roman, mais son frère, le livre ayant été publié après sa mort. Néanmoins, si je ne devais me baser que sur l'histoire, Persuasion est, de loin, celle qui me bouleverse et me passionne le plus. Quelle merveille de romantisme.

       Anne Elliott est une jeune femme de 27 ans, intelligente mais quelque peu effacée. D'ailleurs, son père fait plus de cas de son titre de baronnet que de sa propre fille et Elizabeth, sa soeur aînée, préfère la compagnie d'une vulgaire intrigante, Mrs. Clay, à celle d'Anne. En plus d'être sot et imbu de sa personne, son père se voit contraint de louer Kellynch, sa demeure, pour couvrir ses dettes. Il part donc s'installer à Bath avec Elizabeth et Mrs. Clay, alors qu'Anne reste dans les environs, dans un premier temps auprès de sa marraine, Lady Russell puis en rendant visite à sa soeur cadette et à son beau-frère, Mr. et Mrs. Musgrove. Elle ne pourra donc pas éviter de rencontrer les nouveaux occupants de Kellynch, l'amiral Croft et sa femme, alors que cette dernière n'est autre que la soeur du Capitaine Wentworth. L'épreuve se révèle plus qu'éprouvante pour Anne. En effet, lorsqu'elle a rencontré le Capitaine il y a de cela huit ans, ils se sont aimés et même fiancés. Mais Lady Russell, avait alors réussi à convaincre Anne de rompre ses fiancailles imprudentes avec un homme sans titre, sans argent et sans relation, sur le point de partir en mer faire la guerre. Elle n'a depuis plus eu de nouvelles de lui et le voilà de retour. Toujours aussi beau et devenu riche, il ne manque pas de prétendantes. Chez les Musgrove aussi bien que chez les Croft, personne ne connaît leur ancien attachement et les premières rencontres avec Anne sont glaciales. Il va même jusqu'à dire la trouver tellement changé qu'il ne l'aurait pas reconnu... Déchirant!