Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pride & Prejudice - Page 7

  • Une Telle Assemblée de Pamela Aidan

    Pin it!

    une telle assemblée,pamela aidan,an assembly such as this,orgueil et préjugés,jane austen,darcyTitre: Une Telle Assemblée

    Auteur: Pamela Aidan

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: POV

    Note: 4/5

     

       Ce livre est une nouvelle réécriture d'Orgueil et Préjugés, du point de vue de Darcy. Pourtant, même si j'ai beaucoup aimé le Journal de Mr Darcy, d'Amanda Grange, les deux livres n'ont pas grand chose en commun. Il suffit de savoir que celui-ci se déroule en trois tomes pour comprendre déjà à quel point cette version est plus fouillée et plus détaillée. De nombreux aspects de la vie de Darcy sont étudiés de plus près pour notre plus grand plaisir comme son amour pour sa sœur ou son amitié avec Bingley.

       Vous saurez tout des pensées intimes de ce cher Darcy et connaîtrez sa vie dans les moindres détails. Trop peut-être d'ailleurs. Je dois dire que certaines parties m'ont parues d'une longueur exagérée et que certains éléments ne m'ont pas vraiment intéressés, ce qui m'inquiète un peu pour les deux tomes suivants au cours desquels je l'espère, l'ennui ne prendra pas le dessus, comme ce fut ici le cas pour les dernières pages.

       L'introduction de nouveaux personnages, tel Fletcher, le génial valet de Darcy, apporte malgré tout un souffle bienvenu aux passages durant lesquels Darcy ne se trouve pas en compagnie de Lizzy et où son esprit vif nous manque à nous aussi. Mais je dois dire qu'il y a quelque chose qui m'exaspère dans beaucoup d'austeneries, c'est le besoin de vouloir à tout prix introduire des personnalités célèbres de l'époque, en particulier Beau Brummell. Je trouve que c'est renier la simplicité de Jane Austen, l'une de ses plus grandes qualités.

       On peut souligner en tous cas le travail impeccable de l'auteur, autant dans la recherche et dans l'écriture comme dans le respect de l'œuvre original par ailleurs, même si certaines scènes sont clairement superflues. A signaler que le tome suivant sort le 22 novembre.

  • Caroline Bingley de Jennifer Becton

    Pin it!

    jane austen,pride and prejudice,caroline bingley,jennifer becton,darcy,miladyTitre: Caroline Bingley

    Auteur: Jennifer Becton

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Suite centrée sur un personnage secondaire

    Note: 4/5

     

       Qui n'a pas adoré détester Caroline Bingley, que se soit en lisant Orgueil et Préjugés ou en visionnant l'une des adaptations existantes. Pourtant, j'ai toujours eu le sentiment que Jane Austen ne dédaignait aucun de ses personnages. Elle les critique certes, montrent leurs mauvais côtés mais ils sont souvent également le fruit de leur époque ou de leur éducation et leur créatrice me parait prompte à leur pardonner ou tout au moins, à avoir pitié d'eux. Et c'est plus exactement ce que je ressentais pour Caroline Bingley.

       Jennifer Becton prend la relève brillament sur ce point. Elle nous montre le point de vue de Caroline, ce qui motive ses actes, ses peurs, ses faiblesses et au-delà de la peine qu'elle peut nous inspirer, on en arrive même à l'aimer. Si, si, à la fin, j'aurais volontiers pris sa défense contre Elizabeth Bennet, c'est dire! Quand on en arrive à la compréhension d'un personnage, ou d'une personne, c'est également valable dans la vie, il devient difficile de lui en vouloir. C'est quelque chose que j'ai appris avec les années et l'expérience, et je suis extrêmement reconnaissante à Jennifer Becton de m'avoir fait apprécier Miss Bingley, dont je comprends les angoisses. Je suis même certaine que cela modifiera ma prochaine lecture de P&P avec de nouvelles perspectives à explorer.

       J'ai également ressenti un vrai lien avec l'oeuvre originale grâce au personnage choisi. Miss Bingley y tenait un rôle important et en la retrouvant, on retrouve un peu d'Orgueil et Préjugés, plus qu'avec Charlotte Collins je trouve, ou avec d'hypothétiques filles Darcy (nièces, cousines, soeur de la belle-fille au troisième degré par alliance...).

       Malgré tout, vous commencez à me connaître, je suis très tatillone lorsque l'on touche à mon auteur favori et on est loin de la complexité de l'oeuvre de Jane Austen. J'ai relevé quelques incohérences, j'ai été agacé par l'emploi du surnom "Caro" pour nommer Miss Bingley, j'ai vu venir l'intrigue amoureuse à 1000 lieues mais ce n'était ici pas assez important pour me gâcher ma lecture. Et si cela reste une romance légère, qui se lit facilement, elle n'en est pas moins des plus agréables.

     

       PS/ Ne ratez pas dimanche ma chronique de Coup de Foudre à Austenland sur Books are my Wonderland, il y aura un exemplaire à gagner!

  • Darcy dans l'Âme [Concours Inside]

    Pin it!

    darcy dans l'âme,les filles de mr darcy,les aventures de miss alethea darcy,elizabeth aston,milady,jane austenTitre: Darcy dans l'Âme

    Auteur: Elizabeth Aston

    Langue: Français (vive Milady)

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: Suite

    Note: 2/5

     

       Après les aventures rocambolesques des cinq filles de Mr. Darcy, puis celles d'Alethea plus particulièrement, nous voici avec une nouvelle Darcy sortie de nulle part et son lot de problèmes. Et malheureusement, disons-le tout de suite, cet opus-ci se rapproche plus du premier que du second.

       Dans "les Aventures de Miss Alethea Darcy", Elizabeth Aston nous avait démontré que oui, elle savait faire de bons livres, surtout quand elle laissait Jane Austen tranquille. Ici pourtant, elle s'obstine à nous parler des Darcy à tout bout de chant, à inventer des cousins à la pelle et à piller allègrement les personnages et les intrigues de notre auteur chouchou, sans même s'encombrer du fait qu'elle ait déjà utilisé ces ressorts-ci dans ses livres précédents!

       Cassandra Darcy est donc la fille d'Anne de Bourgh et de Thadeus Darcy (si, si je vous assure) et elle se retrouve dans une situation embarrassante étant donné qu'elle a fuit avec Wickham (non, il ne s'appelle pas ainsi mais pourrait aussi bien!) et qu'elle refuse maintenant de l'épouser! C'est donc Horatio Darcy (si, si, encore un cousin), avocat, qui va essayer de la raisonner...

       Vous apprendrez également avec joie que toutes les filles de cette époque sont soient complètement sottes, soient des débauchées, voire les deux et que les hommes sont au choix: des pervers de la pire espèce ou bien des êtres absolument héroïques prêts à faire fi de tout, réputation, carrière, famille pour la femme qu'ils aiment!

       Au milieu de tout cela, lorsque l'on arrive à oublier les outrages et les incohérences, on se prend tout de même d'affection pour cette pauvre Cassandra et on s'inquiète de son destin. Je ne vous cache pas que le livre se lit facilement et rapidement et qu'il remplit plutôt bien son rôle de divertissement.

       Mais alors que l'on approche du dénouement, je ne peux m'empêcher d'avoir envie de m'arracher les cheveux! Et dire que certains trouvent déjà difficile de croire que Mr Darcy a pu finalement vouloir épouser Elizabeth! Il n'y avait alors contre cette union que des préjugés mais ni différence sociale, ni réputation ruinée! Ici, c'est un peu comme si Darcy épousait Lydia après sa fugue avec Wickham! Sans compter la théatralisation de la fin, un vrai vaudeville!

     

     

       Si vous voulez vous faire votre propre avis, il y a un exemplaire à gagner par tirage au sort. Vous avez jusqu'à mercredi minuit pour m'indiquer votre participation dans les commentaires.

    Edit du 28.03: la gagnante du concours est Coralie. Merci de m'envoyer tes coordonnées.

  • Pride and Prejudice Fête ses 200 Ans

    Pin it!

    happy birthday, pride and prejudice, 200 years, 200 ans, jane austen, gâteau, cake   Vous avez difficilement pu passer à côté du fait qu'Orgueil et Préjugés fête aujourd'hui ses 200 ans alors Bon Anniversaire P&P!!! Je me demande ce que Jane Austen en aurait pensé, elle qui considérait ses livres comme ses enfants!

       Pour fêter ça, Eiluned du blog Le Dévore Tant nous propose de répondre à quelques questions sur notre relation avec ce livre et je m'y prête volontiers. N'hésitez pas à faire de même.

     

    - Comment s'est déroulée notre rencontre?

       Comme tous les livres de mon adolescence, je l'ai chipé dans la bibliothèque de ma mère! Je me souviens qu'on l'a autant aimé toutes les deux et qu'on a tout de suite voulu en savoir plus sur cette auteur et qu'elle ne fut pas notre déception de découvrir qu'elle n'avait écrit que six livres! Mais ni une, ni deux, on les a tous achetés, lus, adorés! C'est amusant aussi les choses qui nous marquent! Je me rappelle exactement de l'image que j'ai imaginé de Cassandra brûlant les lettres de Jane lorsque je l'ai lu la préface de P&P. Je vois cette image comme si j'avais assisté à la scène!

    - Combien de fois l'avez-vous lu depuis?

       Honnêtement, je ne sais plus, je dirais peut-être cinq fois! Mais je pense que j'ai vu l'adaptation de 95 au moins 20 fois!! Oui, je sais, c'est grave!

    - Mon adaptation favorite?

       J'adore le film de 2005 pour sa beauté visuelle, mais une bonne adaptation de P&P, il n'y en a qu'une, c'est celle de 1995 avec Colin Firth et Jennifer Ehle évidemment!!

    - L'austenerie autour de P&P que j'ai le moins aimé?

       Difficile de se limiter à une seule! Les trois qui me laissent le plus mauvais souvenir sont Pride and Prescience, le Comic Book Pride and Prejudice ainsi que le roman graphique Orgueil et Préjugés et Zombies.

    - Celle que j'ai préféré?

       Sans hésiter Acting Up de Melissa Nathan, une réécriture moderne. Mais j'aime aussi beaucoup Mr Darcy's Diary, Lost in Austen et le Journal de Bridget Jones. J'adore également Murder at Longbourn mais ce n'est pas véritablement relié à P&P mais plutôt un hommage à toute l'oeuvre de Jane Austen.

    - Mon personnage favori?

       J'aimerais dire Elizabeth ou même quelque chose d'un peu tordu comme Mr Collins (après tout c'est grandement grâce à lui que l'on ri autant!), mais c'est Darcy bien sûr!

    - Celui que j'aime le moins?

       Peut-être Mary parce qu'elle ne sert pas à grand chose finalement la pauvre. Mais en tous cas aucun de ceux qui sont désagréables parce que c'est aussi eux qui font tout le charme de la plume de Jane Austen!

    - Les phrases que j'adore?

       Tout! Je ne vais pas commencer à les énumérer parce qu'à chaque fois que j'ai voulu les relever, je finissais par recopier tout le livre!! Mais la première phrase bien sûr est indétronable!

       "It is a truth universally acknowledged, that a single man in possession of a good fortune must be in want of a wife. However little known the feelings or views of such a man may be on his first entering a neighbourhood, this truth is so well fixed in the minds of the surrounding families, that he is considered as the rightful property of some one or other of their daughters."