Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jane Austen is my Wonderland - Page 6

  • Des livres et beaucoup de Jane Austen

    Pin it!

       Voilà différents petits livres dont j'avais envie de vous parler sans pour autant accorder un billet à jane austen's england, john curtis, bath, cartechacun. Si vous cherchez un cadeau à faire à une janéite, vous devriez trouver votre bonheur parmi cette sélection.

        Jane Austen's England, de John Curtis

    C'est un petit livre très court, de 32 pages, qui nous décrit les principaux lieux de vie et de visite de l'auteur. Les courts textes sont très faciles à comprendre et d'un anglais accessible et le tout est joliment illustré. Petit bonus: l'auteur nous indique régulièrement si les monuments et les maisons évoquées existent toujours. Rien de tel pour commencer à planifier votre Jane Austen Tour!!

       A Map of Bath, in the time of Jane Austen

    Comme son nom l'indique, il s'agit d'une carte de Bath, à l'époque où Jane Austen y vivait. Elle est accompagnée d'annotations et d'extraits des lettres de Jane, aussi bien que de Northanger Abbey et Persuasion. Tous les lieux que Jane Austen a pu évoquer alors nous sont indiqués sur le plan. Bien que celui-ci soit franchement très peu lisible, j'ai beaucoup aimé les descriptions de ces lieux, savoir quand Jane a pu s'y rendre et dans quelles circonstances. Toujours dans l'optique d'un Jane Austen Tour, si vous avez l'intention de vous rendre à Bath, ce petit objet me semble indispensable pour préparer votre voyage. Malheureusement, il semble qu'il soit maintenant introuvable, mais ne vous inquiétez pas, je vous prépare un billet spécial Bath pour très bientôt!jane austen's england, john curtis, bath, carte

       Jane Austen, her complete novels in one sitting.

    Ce livre est minuscule, environ 7 cm sur 8 et rien que ça suffit à m'amuser. Après une courte introduction qui ne manque pas d'humour et une biographie succincte, les six oeuvres principales de Jane Austen nous sont présentées dans leur ordre de publication. Chacune s'ouvre et se termine par une illustration entre lesquelles nous trouvons une citation, une description des personnages principaux et enfin, un résumé plutôt complet pour un livre aussi petit. Quel intérêt, me direz-vous, pour quelqu'un qui connaît déjà tout ça? Honnêtement, je n'en vois aucun mais j'adore ce petit livre.

       So you think you know Jane Austen? de John Sutherland & Deirdre le Faye

    jane austen's england,john curtis,bath,carte,jane austen tour,devinettes,jane austen,franceEn achetant e livre de quizz et de questions, je m'attendais à quelque chose d'assez amusant, à un livre-jeu. En fait, les auteurs nous expliquent qu'il s'agit plus d'une méthode d'analyse et d'apprentissage. Pour chaque oeuvre, quatre niveaux de difficultés nous sont posés et même au premier niveau, il s'agit rarement de répondre par un seul mot ou deux ou alors on nous demande le nom du chien de Willoughby (Folly, by the way). Quant au quatrième niveau, nous sommes carrément dans l'interprétation et l'analyse avec lesquels je ne suis pas toujours d'accord qui plus est. Pour le coup, je ne peux pas dire que j'ai beaucoup apprécié ce livre ni même que j'y ai trouvé un grand intérêt. Mieux vaut relire les originaux il me semble, en version annotée si on veut en apprendre encore plus.

  • Avec ou Sans Mr Darcy d'Abigail Reynolds

    Pin it!

    abigail reynolds,avec ou sans mr darcy,what would mr darcy do,austenerie,jane austen,france,françaisTitre: Avec ou Sans Mr Darcy

    Auteur: Abigail Reynolds

    Langue: Français

    Roman: Orgueil et Préjugés

    Genre: What if

    Note: 2/5

     

       Cette réinterprétation d'Orgueil et Préjugés commence à l'auberge de Lambton, au moment où Lizzy reçoit la lettre de Jane lui annonçant les déboires de Lydia. Premier point important donc, il faut quand même déjà connaître un petit peu l'histoire et le passif des personnages pour comprendre ce qui se joue sous nos yeux.

       Dans un "what if", on s'attend également en général à ce qu'un évènement vienne bouleverser le cours des choses alors qu'ici, il s'agit seulement de l'attitude de Lizzy et Darcy qui change. Je ne peux m'empêcher alors de me demander l'intérêt de retrouver ces personnages que j'aime tant qui ne se comportent plus comme les personnages que j'aime tant. Et plus l'histoire avance, plus j'ai du mal, je dois bien le dire. Si j'ai déjà peine à croire qu'Elizabeth mette de côté les ennuis de sa soeur, dont on vient juste de l'informer, pour se laisser embrasser par Darcy, j'ai encore plus de peine à accrocher avec ce couple qui ne pense plus qu'à une chose, se retrouver seuls pour se "prendre la bouche" (je m'excuse platement de l'emploi de cette expression que je trouve affreuse mais elle revient tellement souvent dans le livre que je ne vois pas bien comment décrire cela autrement). Pour que vous compreniez bien quel est le sujet principal du livre, je vous livre les pensées de Darcy au moment où Lizzy lui annonce qu'elle accepte finalement de l'épouser: "une vision issue de ses rêves s'imposait à lui - celle d'Elizabeth, le regard étincelant de passion, dans son lit et dans ses bras." Et sachez que, bizarrement, bien que tout tourne autour du sexe, aucune scène explicite ne conclura cette union, allez comprendre.

       Un autre point négatif? Lorsque j'ai lu ma première austenerie, j'étais heureuse de découvrir les états d'âme de Darcy, ici j'en sais trop. Il doute tellement que je ne retrouve rien de l'homme orgueilleux et séduisant dont les défauts faisaient également le charme. Je ne vous parle même pas du poème qu'il envoie à Lizzy, c'est d'un mièvrePour ne rien arranger, les autres personnages sont quasi inexistants et la seconde partie du livre n'est qu'une éternelle répétition de la même scène: nous devons être sage / mais vous me provoquez / embrassons-nous sauvagement / oups, je suis mortifiée mais recommençons... Pitié!!

       Bref, vous commencez à me connaître, je décortique, je critique mais pour autant, la lecture ne fut pas déplaisante, tout au moins pour ce qui est de la première partie. C'est plutôt bien écrit et bien traduit, c'est déjà ça. En revanche, j'ai beau chercher, je ne vois aucun intérêt à cette austenerie, aucune valeur ajoutée, aucune découverte intéressante, je suis navrée de le dire.

     

    Bref, je sais bien que 90% d'entre vous ne seront pour autant pas découragés, et c'est tant mieux, à vous de vous faire votre opinion. Voici donc ce que vous attendez tous avec impatience: le nom des quatre gagnants....

    • Thrécy Clément
    • Julie Vandamme
    • Lili So
    • Mymy Rey

     

  • The Highbury Murders de Victoria Grossack

    Pin it!

    emma,the highbury murders,victoria grossack,jane austen,austenerie,ambassadrice emmaTitre: The Highbury Murders

    Auteur: Victoria Grossack

    Langue: Anglais

    Roman: Emma

    Genre: Suite Policière

    Note: 4/5

     

       Emma a souvent été qualifié de roman policier sans corps. Victoria Grossack a décidé de réparer cette erreur. Un an après le mariage d'Emma et Knightley, alors que la vie paisible de Highbury suit son cours, l'impensable va être commis: un meurtre. Et vous connaissez Emma et sa manie de se mêler de tout...

       Je garde vraiment une très bonne impression générale de ce roman que j'ai lu il y a quelques temps déjà. Pour commencer, j'apprécie le fait qu'un auteur se penche sur une autre oeuvre qu'Orgueil et Préjugés et je dois dire que le mélange Jane Austen/meurtres et enquêtes, me séduit toujours. J'étais donc acquise au principe de base mais j'avais également certainement plus d'attentes et ma lecture ne m'a pas déçue. Cependant, le meurtre n'arrive pas tout de suite mais je dois dire que le plaisir de se replonger dans la vie de ce village et le talent de l'auteur suffisent à rendre la lecture agréable. J'ai d'ailleurs trouvé beaucoup d'humour et d'esprit dans la plume de Victoria Grossack, un vrai respect de chaque personnage que l'on reconnaît sans peine, retrouve comme un vieil ami et côtoie donc de nouveau avec joie. Ce sont déjà de nombreux points positifs que l'on ne peut pas attribuer à toutes les austeneries.emma,the highbury murders,victoria grossack,jane austen,austenerie,ambassadrice emma

       Pour ce qui est de l'enquête, je l'ai trouvé intéressante et je me suis interrogée à de nombreuses reprises sur l'identité du meurtrier. Et là, je dois confessée que je n'ai pas soupçonnée une seule seconde la bonne personne. Cela pourrait être un bon point mais c'est en fait le gros point faible de cette histoire, sa fin. (Attention spoiler) En effet, cette révélation est totalement improbable. D'ailleurs, on y croit pas une seconde, et c'est particulièrement décevant. Cela n'enlève rien au fait que j'ai aimé ma lecture mais il est d'autant plus dommage que la fin ne soit pas à la hauteur.

     

  • Persuasion, Adaptation de 2007

    Pin it!

    persuasion,jane austen,anne elliot,captain wentworth,frederick wentworth,sally hawkins,rupert penry-jones   Pour moi, peu des oeuvres de Jane Austen possèdent leur adaptation parfaite et Persuasion n'en fait certainement pas partie. Il faut dire aussi que c'est le livre de Jane Austen que je préfère, ce qui explique peut-être ma sévérité mais pas seulement. Je me suis longtemps récriée contre les actrices choisies pour jouer Anne, résultats d'une  mauvaise interprétation des mots de Jane Austen, et Sally Hawkins ne faisait pas exception à la règle. Elle est trop vieille pour jouer ce rôle et pas assez jolie à mon goût. Cependant, afin de chroniquer correctement cette adaptation, il m'a fallu la revoir (quels sacrifices je ne serais pas prête à faire pour vous!) et je dois dire à ma grande surprise que cela n'a pas été vain, et que j'ai changé d'avis sur l'actrice. Comme son partenaire à l'écran, Rupert Penry-Jones, elle est exceptionnelle de justesse et les jeux de regards de ces deux-là valent bien de mots. Je trouve toujours extrêmement malheureux que le réalisateurpersuasion,jane austen,anne elliot,captain wentworth,frederick wentworth,sally hawkins,rupert penry-jones s'évertue à l'enlaidir, l'affuble d'une coiffure atroce et ne lui fasse pas porter une tenue correcte de tout le film, mais après tout elle n'y est pour rien et j'apprécie sa simplicité qui sied parfaitement au rôle. Je trouve également dommage qu'il n'y ait aucune évolution visible tout au long de l'histoire contrairement à ce que Jane Austen nous décrit de la beauté ravivée d'Anne au contact du Capitaine.

       Parlons donc de ce Capitaine justement... Bien que cette adaptation ait de nombreux défauts selon moi, il me semble qu'aucune autre, aussi fidèle sera-t-elle, ne pourra me faire oublier RPJ. Il EST le Capitaine, tout simplement. 

    persuasion,jane austen,anne elliot,captain wentworth,frederick wentworth,sally hawkins,rupert penry-jones   Malheureusement, je n'ai pas autant d'éloges à faire sur les autres acteurs. Pourtant, j'ai eu l'occasion d'apprécier certains d'entre eux dans d'autres rôles mais ici je trouve que tout est surjoué et il me semble qu'il y a des façons plus subtiles de rendre hommage au ridicule des personnages de Jane Austen et à son ironie mordante.

       Passons à la réalisation à proprement parlé, et c'est certainement sur ce sujet que j'ai le plus de griefs: bien sûr, le format film oblige à supprimer de nombreuses scènes, je n'ai pas aimé l'effet donné de "caméra à l'épaule", j'ai trouvé que l'on courrait beaucoup trop dans tous les sens et je ne saurais pardonner le massacre de la scène de la lettre sous aucun prétexte. Mais le pire est encore à venir:persuasion,jane austen,anne elliot,captain wentworth,frederick wentworth,sally hawkins,rupert penry-jones la scène où Anne poursuit le Capitaine dans tout Bath et qui se termine par un baiser atroce est tout simplement insoutenable!! C'est ridicule, incohérent, aussi bien avec l'époque qu'avec le scénario lui-même et gâche tout l'effet dramatique et d'apothéose que la longue attente aurait du susciter. Honnêtement, je me demande comment quelqu'un qui n'a pas lu le livre arrive à apprécier cette adaptation. 

       Je continuerai malgré tout à la visionner pour Sally Hawkins et Rupert Penry-Jones sur qui tous les aspects positifs reposent, mais la conclusion me donne toujours envie d'arrêter le DVD en cours et d'aller relire les dernières pages du roman à la place.

       Huit ans se sont déjà écoulés depuis ce tournage et les 200 ans de Persuasion se profilent à l'horizon de 2017. Vous n'imaginez pas à quel point je croise les doigts pour une nouvelle tentative d'adaptation bien que l'éternelle question se pose: qui d'autre pour jouer Wentworth?

    persuasion,jane austen,anne elliot,captain wentworth,frederick wentworth,sally hawkins,rupert penry-jones