Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jane

  • Becoming Jane

    Pin it!

    jane,jane austen,becoming jane,anne hathaway,james mcavoy,tom lefroy

      Voilà encore un film dont j'ai enive de vous parler depuis longtemps, mais j'ai toujours beaucoup de mal à décrire ce que j'ai vraiment aimé!

      La première fois que j'ai entedu parler du projet et que j'ai su qu'Anne Hathaway, une américaine, avait été choisi pour jouer Jane Austen, j'ai eu un choc, même si je l'aime beaucoup! A ma connaissance, tous les acteurs austeniens, même ceux de l'adaptation plus qu'Hollywoodienne de  Joe Wright, sont anglais! Sacrilège donc! Et même si je ne comprends toujours pas ce qui a pu motiver ce choix, je dois avouer que Miss Hathaway s'en sort plus qu'honorablement. Et bizarrement, je trouve même ce choix cohérent avec l'interprétation d'Olivia Williams de Janejane,jane austen,becoming jane,anne hathaway,james mcavoy,tom lefroy Austen, quelques années plus tard.  Pour le reste du casting, je n'ai vraiment rien à redire! James McAvoy est, pour moi, tout simplement l'incarnation parfaite de Tom Lefroy, sans parler de James Cromwell, de Julie Walters, de Maggie Smith ou encore de Laurence Fox qui a, je trouve, un rôle particulièrement touchant.

       Passons donc à l'histoire. Indépendament de la vie de Jane Austen, on peut dire que c'est un très beau film, particulièrement bien réalisé, avec des scènes amusantes et d'autres extrêmement émouvantes. C'est une romance comme je les aime et je ne pouvais qu'être fan.

       Maintenant, si on se penche sur le respect dû à l'auteur merveilleux et à la personne qu'était Jane Austen, jane,jane austen,becoming jane,anne hathaway,james mcavoy,tom lefroyon peut certainement formuler quelques critiques. L'histoire qui nous ai présenté ici a été plus que largement romancée. Nous n'avons que peu d'éléments sur la romance entre Jane et Tom et si personnellement j'y crois, rien ne permet de retracer une histoire aussi complète! Des personnages ont été inventé, ainsi que de nombreuses scènes. Mais contrairement à Miss Austen Regrets, comment en vouloir à un film qui nous donne de l'espoir et nous présente une Jane Austen pétillante, heureuse et amoureuse. N'a-t-on pas tous envie de croire que Jane a été follement amoureuse? Qu'un amour déçu vaut mieux que pas d'amour du tout? N'a-t-on pas envie de croire que dans chacune de ses héroïnes elle mettait un peu d'elle, et dans chacun de ses héros, un peu de Tom?

       Moi je suis une grande romantique, naïve, optimiste, comme vous voudrez, mais j'ai envie d'y croire. Et c'est pourquoi je ne peux retenir aucun défaut contre cette sublime histoire qui me fait pleurer à chaque fois... Regardez-la, laissez-vous emporter, n'essayez pas de tout analyser, profitez de la magie...

    jane,jane austen,becoming jane,anne hathaway,james mcavoy,tom lefroy

     

  • Petites Brèves d'Auberge

    Pin it!

       Lorsque l'on flâne dans les auberges anglaises à l'heure du thé, il arrive que l'on apprenne quelques petites chose extrêmement intéressantes. Si vous voulez bien vous installer confortablement, je vais partagerjane austen,gossips,nouvelles sorties,dvd,lost in austen,koba films,from prada to nada,jane,anne hathaway,james mcavoy,milady,pemberley,les filles de mr darcy elizabeth aston avec vous les derniers potins austeniens...

       Tout d'abord, vous serez content d'apprendre que l'excellente mini-série parodique Lost in Austen sortira enfin en DVD en France au mois d'Octobre et ce, une fois de plus, grâce à nos amis de Koba Film. S'ils pouvaient également s'occuper de Miss Austen Regrets, je suis sûre que notre bonheur serait complet! Et je remercie au passage MarianneJustineBrandon du forum The Inn at Lambton pour l'info.

    jane austen,gossips,nouvelles sorties,dvd,lost in austen,koba films,from prada to nada,jane,anne hathaway,james mcavoy,milady,pemberley,les filles de mr darcy elizabeth aston   Pour continuer dans les sorties DVD, je voulais signaler, même si c'est une sortie anglaise, l'arrivée du film From Prada to Nada. Il n'y a pas de sous-titres français malheureusement mais pour ceux qui regardent les films en anglais, je sais que ce sera une bonne nouvelle, le DVD n'existant jusqu'à maintenant qu'en zone 1 (USA). En tous cas, moi je viens de le commander à l'instant!

       Je continue dans lesjane austen,gossips,nouvelles sorties,dvd,lost in austen,koba films,from prada to nada,jane,anne hathaway,james mcavoy,milady,pemberley,les filles de mr darcy elizabeth aston bonnes nouvelles avec une diffusion sur Arte du film Jane avec Anne Hathaway et James McAvoy le mercredi 21 Mars à 20h35 et le jeudi 22 Mars à 14h30. Je ne sais pas vous mais moi, j'ai beau l'avoir en DVD, je me réjouis toujours de regarder un film que j'aime quand il passe à la télé!

       Enfin, je voulais vous annoncer une grande nouvelle dans le petit monde austenien: une sequel de Pride and Prejudice traduite en français! Il s'agit de Mr Darcy's Daughters, devenu donc Les Filles de Mr. jane austen,gossips,nouvelles sorties,dvd,lost in austen,koba films,from prada to nada,jane,anne hathaway,james mcavoy,milady,pemberley,les filles de mr darcy elizabeth astonDarcy, d'Elizabeth Aston qui sortira chez Milady, dans leur tout nouvelle collection "Pemberley", le 18 Mai. Je vous en reparle bientôt...

       Voilà, voilà, j'espère que vous vous réjouissez comme moi de ces bonnes nouvelles. D'autres sont à venir bientôt, et si vous ne voulez rien manquer de ce qu'il se passe dans l'univers austenien, pensez à "Liker" la page du blog sur Facebook! D'avance, merci.

  • Jane Austen, tout simplement...

    Pin it!

      portrait_jane_austen_1775_181_hi.jpg Jane Austen est née le 16 décembre 1775 à Steventon, petit village au Sud-Ouest de Londres. Son père, Georges Austen, est pasteur de la paroisse. Elle sera la septième d'une famille de huit enfants.

       Elle commence son éducation à la pension de Mrs Cowley puis suivra sa soeur aînée Cassandra, qu'elle ne veut pas quitter, à la célèbre école de l'Abbaye à Reading.

       Les parents de Jane semblent faire preuve d'ouverture d'esprit en ce qui concerne l'éducation et Jane aura accès à la bibliothèque de son père dès son plus jeune âge. L'ambiance familiale est bonne et la cousine de Jane, la Comtesse de Feuillide, leur rend de fréquentes visites, ce qui donne lieu à de nombreuses représentations théatrales familiales.

       Entre 1787 et 1793, Jane rédige ses Juvenilia, des histoires courtes drôles et parodiques destinées à ses amis et à sa famille. Se sont ses débuts d'écrivain.

       En 1796, Tom Lefroy vient rendre visite à son oncle et sa tante,jane-austen1.jpg voisins et amis des Austen. S'en suivra un court flirt avec Jane, auquel mettra fin Mrs Lefroy, mais qui laissera la place à de nombreuses interprétations et notamment celle,  romantique et romancée, du film "Becoming Jane".

       C'est aussi vers cet âge-là, de 20 à 23 ans, qu'elle ébauchera certaines de ses oeuvres: Sense & Sensibility en 1795, alors appelé Elinor and Marianne, Pride and Prejudice en 1796 sous le titre de First Impressions et Northanger Abbey en 1798, intitulé Susan.

       En 1797, le fiancé de Cassandra, Thomas Fowle, meurt de la fièvre jaune aux Antilles. Comme Jane, elle ne se mariera jamais.

       En décembre 1800, George Austen décide de laisser la cure de Steventon à son fils James et d'emménager avec sa femme et ses deux filles à Bath, ce qui ne réjouit pas Jane qui n'aime pas cette ville. Il semblerait  qu'elle ait rencontré à cette époque un jeune  pasteur qui lui convenait mais qui malheureusement décède.

     jane_austen.jpg  En 1802, Harry Bigg-Wither, le frère d'amies de longue date, demande sa main à Jane. Elle accepte tout d'abord puis change d'avis le lendemain.

       Jane commence The Watsons en 1804 mais ne le finira jamais. Mme Lefroy, sa grande amie, meurt dans une chute de cheval à cette époque. Un mois plus tard, c'est son père qui décèdera.

       Même si Jane n'avait pas une grande indépendance avant cela, la disparition de son père rend la situation encore plus difficile en la laissant dépendre de la générosité de ses frères. En 1806, elles s'installent, sa mère, sa soeur et elle, avec son frère Francis à Southampton.

       Bien qu'il semble que Jane se soit beaucoup plu à Southampton, sa seule activité littéraire consistera à mettre à jour Lady Susan, rédigé une dizaine d'années plus tôt.

       En 1809, Edward Austen, un autre de ses frères, propose à sa mère et ses deux soeurs de venir vivre à Chawton, dans le Hampshire, non loin de Steventon. La maison est petite mais confortable. Ce retour dans une campagne qu'elle aime et qu'elle connaît semble avoir relancé sa production littéraire: entre 1809 et 1811, Jane retravaille Sense & Sensibility et sûrement Pride & Prejudice. En 1811, elle commence à écrire Mansfield Park.

    Miss%20Austen%20Regrets_pic2.jpg

       La chance commence à tourner. Son frère Henri, banquier à Londres, connaît l'éditeur Egerton qui accepte de publier Sense & Sensibility à compte d'auteur. Le premier ouvrage de Jane Austen paraît enfin en novembre 1811. Le succès modeste mais présent pousse Egerton à publié Pride and Prejudice à ses frais, en janvier 1813. Le roman reçoit un très bon accueil du public ainsi que de la critique. La première édition est épuisée en moins de six mois. Mansfield Park et Emma seront publié à la suite, respectivement en 1815 et 1816. 

       Elle achèvera Persuasion un an avant de mourir mais n'aura pas la chance de le voir publié de son vivant, de même que Northanger Abbey. En 1817, elle commencera à rédiger Sanditon, mais rapidement affaiblit par la maladie, elle ne l'achèvera jamais et s'éteindra le 18 Juillet 1817.

    jane-austen1242904739.jpg
  • Sanditon

    Pin it!

       sanditoncover.jpgSanditon est le dernier roman de Jane Austen. Souffrant trop pour écrire tout au long des derniers mois de sa vie, elle ne put malheureusement pas l'achever avant sa mort. Seul onze chapitres existent, juste assez pour planter le décors:

       Les Parker ont décidé de faire de leur charmant petit village en bord de mer, la nouvelle station balnéaire à la mode et essaye de ce fait, d'y attirer autant de monde que possible. Quel n'est donc pas leur bonheur lorsque la fille aînée des Heywood, leurs toutes nouvelles connaissances, accepte leur invitation d'y séjourner pendant l'été. Charlotte est une jeune fille raisonnable, qui a grandi à la campagne dans une famille nombreuse et aimante. La société de Sanditon n'est alors pas très variée mais c'est déjà pour elle une occasion unique d'exercer ses talents d'observatrice...

       Il est vrai que onze chapitres sont bien peu de choses mais cela suffit personnellement à me mettre l'eau à la bouche. Heureusement, certains puristes diront peut-être "malheureusement", certains se sont essayés à finir ce roman.  Personnellement, j'avoue avoir pris un certain plaisir à lire Sanditon, un roman de Jane Austen achevé par une autre dame aux éditions JC Lattès (qui est la seule fin existant en français, mais pas en anglais). Alors bien sûr, on ne peut s'empêcher de se demander tout au long du livre si c'est bien là que Jane voulait en venir mais si on arrive à mettre cela de côté, je trouve que l'écriture a été réalisé avec beaucoup de justesse. Bon je confesse qu'il y a une scène que je trouve hautement ridicule et une légère incohérence selon moi, mais n'est pas Jane Austen qui veut, cela se saurait! Et si cette fin là ne vous convient pas, rien ne vous empêche d'écrire la votre.